Youna Dufournet : « Je me donne à 200% »

Déjà du voyage à Londres en 2012, Youna Dufournet brigue une deuxième sélection aux Jeux Olympiques, cet été, à Rio. Non retenue pour les championnats d’Europe qui se déroulent du 1er au 5 juin à Berne, en Suisse, elle peaufine désormais sa préparation pour les France, dernière étape clé avant le Brésil. Entretien.

Déçue de ne pas avoir été sélectionnée pour participer aux championnats d’Europe, Youna Dufournet l’était. Mais motivée pour rebondir aux championnats de France, elle l’est encore plus. Car Youna Dufournet a cette détermination qui la pousse à ne jamais baisser les bras. Même en cas de coups durs. Les blessures, elle s’en est toujours relevé. A l’image de celle contractée à l’épaule, il y a un an, alors qu’elle effectuait un shapo demi aux barres asymétriques. « Ca faisait environ six mois que j’avais mal à l’épaule et puis le jour de ma blessure j’étais malade donc j’étais affaiblie. Au moment du shapo demi, mon épaule est partie », explique la médaillée de bronze au saut de cheval aux Mondiaux de 2009 avant d’ajouter : « J’ai toujours quelques douleurs à l’épaule, comme au genou, mais c’est supportable. »

Opérée le 5 juin 2015, puis après une période de rééducation effectuée à l’INSEP, Youna Dufournet peut enfin reprendre l’entraînement avec un objectif en tête : faire une nouvelle fois les Jeux Olympiques. A l’entraînement, elle travaille encore et toujours plus. « Je suis contente d’avoir retrouvé mon niveau d’avant blessure. Je travaille d’arrache-pied aux entraînements pour aller au bout de mon année olympique. Je me donne à 200% », précise celle qui a débuté la gym au club d’Avoine-Beaumont à l’âge de 18 mois.

youna intérieur 2

Mais avant Rio, il y a une étape essentielle à valider : celle des championnats de France de Mulhouse qui se tiendront les 18 et 19 juin prochain. Dernier rendez-vous où il faudra répondre présent pour espérer valider un ticket pour les Jeux. « Je présenterai un nouveau mouvement aux barres avec quatre lâchers. Je veux également faire une bonne poutre et réussir mon saut », confie-t-elle.

 

Egalement qualifiée avec son nouveau club, l’Elan gymnique Rouennais, pour la finale de la Coupe de France qui se déroule à Oyonnax le week-end précédant les France, la vice-championne d’Europe au saut de cheval en 2010 aimerait bien ajouter un nouveau titre à son palmarès. « On va à Oyonnax pour gagner et faire une compétition quasi-parfaite. C’est l’objectif. Après on ne se pose pas plus de questions, on doit faire le boulot et le résultat, on verra. En tout cas, je me sens vraiment très bien à Rouen. Nous avons une super équipe et de très bons entraîneurs. C’est un réel plaisir de matcher pour ce club », se réjouit la gymnaste de 22 ans.

Acharnée et motivée à l’entraînement, Youna Dufournet l’est aussi dans ses études. Etudiante en BTS communication, elle travaille également pour Vivendi deux demi-journées par semaine dans le cadre d’une convention signée avec le ministère de la jeunesse et des sports. « Tout se passe très bien, je suis épanouie dans ce que je fais, c’est super », sourit la pensionnaire de l’INSEP, également intéressée par le management. « Une fois que j’aurai mon BTS, j’aimerais bien intégrer une école de commerce. C’est un de mes projets », ajoute-t-elle. Mais pour l’heure, l’objectif premier reste une sélection pour les Jeux Olympiques. Comme tout athlète de haut niveau. Soutenue par son public, Youna Dufournet tire de ce soutien une force supplémentaire. « Plus les jours passent, plus je me sens soutenue. C’est vraiment incroyable, c’est une réelle force tout ce soutien. Je n’aurais jamais pu imaginer ça », confie-t-elle avant de conclure : « La gym, c’est toute ma vie. Même les coups durs m’ont permis d’avancer, de grandir. Avec le recul, je me dis qu’ils m’ont beaucoup apporté. »

Propos recueillis par C.L pour Gym and news

Découvrez ou redécouvrez l’intérieur sport consacré à Youna Dufournet diffusé en janvier 2012 sur Canal + Sport :

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom