Top12 GAF : A la découverte de l’Union Haguenau

Cinquième du dernier Top 12, l’Union Haguenau se présente cette saison avec une équipe amoindrie. Le point avec la responsable technique, Jany Kistler.

Coup dur pour l’Union Haguenau qui doit faire face à des absences de dernière minute. Son élément fort, Camille Bahl (INSEP), est contrainte de déclarer forfait en raison d’une blessure à la cheville qui ne parvient malheureusement pas à guérir. « J’ai eu des plus fortes douleurs et suite à des examens plus poussés, on a vu que la blessure était bien plus grave que ce qu’on pensait« , regrette la jeune gymnaste de 17 ans qui enchaîne les rechutes. A l’absence de Camille Bahl s’est ajoutée également une autre mauvaise nouvelle. Celle-ci concerne Morgane Osyssek, membre du collectif France junior et pensionnaire du Pôle de Dijon. « Je viens d’apprendre que Morgane avait des douleurs au coude et qu’elle ne pourra donc pas faire les quatre agrès« , livre Jany Kistler avant d’ajouter. « Depuis quelques jours, les mauvaises surprises s’accumulent. Nous sommes un peu dépitées face à toutes ces nouvelles et le stress commence donc à monter. » Deux absences qui vont beaucoup se ressentir aux barres. « On est déjà sure que Morgane ne pourra pas être aligné au saut et qu’elle aura une barre amoindrie et Camille n’étant pas là, notre agrès faible sera donc les barres. Elles étaient nos deux éléments forts sur cet agrès », explique la responsable technique.

morgane osyssek
Blessée à un coude, Morgane Osyssek ne pourra pas être alignée sur les quatre agrès.

Avec ces deux blessures, le SGS Union Haguenau a donc dû revoir ses objectifs à la baisse. Le Top 6 étant désormais beaucoup plus compliqué à viser. « On visait les six premières places, on a toujours terminé dans les six premières, mais désormais, ce qu’on espère avant tout c’est réussir à se maintenir en terminant dans les dix premières », explique la responsable technique qui pourra néanmoins compter sur ses deux étrangères, une Canadienne et une Allemande, ainsi que sur ses gyms du club. « Mais avec les étrangères, on ne sait jamais dans quel état de forme elles seront. Et puis, désormais, c’est surtout qu’on n’a plus le droit à l’erreur », analyse-t-elle. Un entraînement avec toute l’équipe sera organisée vendredi matin, l’occasion de faire un dernier point.

FB_IMG_1488459209104
Camille Bahl, pensionnaire de l’INSEP, souffre d’une blessure à une cheville et est donc forfait.

Si le SGS Union Haguenau est cette année affaibli par les blessures, la nouvelle formule du Top 12 qui sera mise en place la saison prochaine peut donc faire un peu peur avec la multiplication des matchs. Une formule déjà mise en place chez les masculins mais qui sera légèrement différente chez les féminines. « Vu le stress que je vis depuis trois semaines, si avant chaque rencontre, je dois faire face à ce genre de surprises, je serai dans un stress permanent l’an prochain car on aura beaucoup plus de matchs ! Les garçons sont plus mûrs, nous les filles sont plus fragiles, les blessures sont plus fréquentes, il faut prendre en compte cela », analyse la responsable technique avant de conclure : « Mais sinon, je trouve cette nouvelle formule très bien. On ne sait pas encore totalement comment ça va se passer, une dernière réunion va être organisée avec tous les clubs du Top 12, samedi 11 mars, à Valenciennes, et on sera bien évidemment présent. Mais il faudra simplement apprendre à faire face aux imprévus. »

Propos recueillis par Charlotte Laroche pour Gym and News

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom