Top 12 : Trois questions à… Eric Stunault, entraîneur de Noisy-Le-Grand

Sur Instagram, vous les trouverez sous le nom « La Green Team » en référence à la couleur verte du club de Noisy-Le-Grand. Un compte très régulièrement alimenté qui permet de mieux suivre le quotidien des gyms et d’apprendre à mieux les connaître par le biais de vidéos en tout genre. Une équipe particulièrement soudée dont 100% des gyms ont été formés au club. À quelques heures du Top 12 masculin qui se déroulera ce dimanche 28 mars à Montceau-Les-Mines, Éric Stunault, l’entraîneur, revient sur la préparation de son équipe et sur les objectifs. À Montceau-les-Mines, Noisy débutera au cheval d’arçons et évoluera dans la première subdivision.

Gym and News : comment s’est déroulée la préparation pour l’équipe ? 
Eric Stunault : La préparation s’est très bien passée, nous avons eu la chance de ne pas être trop impacté par le confinement. C’est surtout le couvre-feu qui a nécessité une organisation différente mais nous ne sommes pas à plaindre. Nous avons la chance d’avoir une municipalité qui nous soutient à 100% et qui a rapidement pris les mesures nécessaires pour nous permettre de poursuivre les entraînements. Les cadres de l’équipe, s’entraînant en pôle, ont également pu poursuivre leur entraînement donc nous n’avons pas eu de souci en terme de préparation de ce côté-là.

Notre équipe étant composée de quelques gyms de pôle qui ne s’entraînent donc pas au quotidien à Noisy-Le Grand, nous avons créé un groupe sur WhatsApp. Les gyms s’envoyaient leur complet en vidéo, on pouvait suivre la progression de chacun, communiquer, ça a permis de dynamiser encore un peu plus la préparation et de voir où chacun se situait dans sa préparation. Puis, tous les gyms se sont regroupés sur Noisy cette semaine. Une semaine de préparation intense, où tout le monde était là, soudé et heureux de se retrouver. C’est important pour nous d’organiser ces regroupements. Nous sommes une équipe, une famille, qui aime s’entraîner ensemble. Avec sérieux mais également beaucoup de bonne humeur.

Au niveau de l’état de forme des gyms, nous sommes bien. Forcément, il y a des petits bobos, mais nous sommes en forme. Seul Lorenzo Pambianchi, touché à la cheville, ne pourra pas faire tout ce qu’il aurait voulu. Nous ne préférons pas prendre trop de risques, mais il sera quand même là avec l’équipe.

Paul Degouy qui a chuté à la fixe lors du test pour les championnats d’Europe s’est mis au repos quelques jours le temps de se remettre mais maintenant tout va bien. Paul est un des leader du groupe. C’est un meneur d’hommes, tout comme Antoine Borello, qui est toujours aussi rayonnant. Aussi bien en gymnastique que dans le vestiaire. C’est un gym que tout le monde aimerait avoir dans son équipe.

Hamza Hossaini, qui est également l’un de nos cadres de l’équipe, est également en très bonne forme. Il s’entraîne désormais entre Noisy et les Pays-Bas. Puis nous avons nos jeunes prometteurs qui ne cessent de monter en puissance et qui ont rejoint des structures de haut-niveau, à l’image d’Alexis Blin qui s’entraîne à l’INSEP et Lorenzo Sainte-Rose au pôle d’Antibes.

À côté de tous nos polistes, nous ferons le déplacement à Montceau-Les-Mines avec nos gyms de clubs, Florentin Borello, le frère d’Antoine, Sébastien Lambert, Benjamin Thirion et Mathis Varennes. Des gymnastes très sérieux, prometteurs et courageux. On a la chance d’avoir des gyms faciles à coacher, on se régale avec eux ! Et puis bien sûr, nous avons une grosse pensé pour Léo Valentin. Actuellement aux Etats-Unis, il s’est malheureusement blessé au tendon d’Achille et il ne pourra donc pas être là. Si le calendrier américain le permettait, il aurait matché avec nous. Léo, c’est une institution au club. Un de nos leaders. Je suis vraiment triste pour lui car il était en super forme avant de se blesser.


La composition d’équipes 

BLIN Alexis
BORELLO Antoine
BORELLO Florentin
DEGOUY Paul
HOSSAINI Hamza
LAMBERT Sebastien
PAMBIANCHI Lorenzo
SAINTE ROSE Lorenzo
THIRIOT Benjamin
VARENNES Mathis


Dans quel état d’esprit se trouvent les gyms à quelques jours de la compétition, sachant que pour certains cette compétition sera la seule de la saison…
Ils sont plus que déterminés ! Ils l’ont toujours été mais encore plus cette saison. En effet, pour certains ce sera la seule compétition de la saison donc ils l’attendent encore plus que d’habitude. Et le fait que ce soit une compétition par équipes, ça apporte quelque chose en plus.

Le club de Noisy-Le-Grand, c’est avant tout une famille. Une équipe Top 12 qui affiche un collectif de gyms formés à 100% au club, c’est notre politique de club et notre force. Le fait que tous nos gyms aient été formés au club, ça créé des liens et une très belle cohésion de groupe. Nous sommes fiers de notre équipe et des valeurs que nous portons. Malgré la distance puisque certains de nos gyms s’entraînent au pôle et sont éparpillés aux 4 coins de la France, les gyms sont très soudés. Ce n’est pas une façade, c’est une réalité. Ils sont tous très liés et en contact permanent les uns avec les autres.


Retrouvez toutes les informations sur notre page spéciale

Cliquez ici


Quel est l’objectif à Montceau ? 
De faire le plus grand match possible ! On veut faire un très grand match, et si on fait un très grand match, on aura un gros résultat. On est centré sur nous-même, on ne se prend pas la tête sur le résultat. Notre but est de faire le meilleur match possible donc on se focalise sur nos qualités et nos forces. Nous avons la chance d’avoir des gros contenus donc si on réussit, on peut faire un gros résultat. Par contre, on sait comment ça se passe. Quand il y a un gros contenu, ça peut laisser la porte ouverte à des erreurs et s’il y a des erreurs forcément elles coûteront chères, d’autant plus que le format cette saison est en 4/4 (4 gyms qui passent à l’agrès, 4 notes qui comptent, NDLR). Mais c’est notre stratégie. Nous aurions pu présenter des contenus plus faibles techniquement et parfaitement maîtrisés, mais ce n’est pas notre manière de faire. En plus les gyms sont prêts et très bien préparés donc pourquoi se priver de présenter de beaux contenus ? Par contre, on a conscience que chaque erreur pourra faire mal. Pour l’anecdote, Hamza a participé à un test aux Pays-Bas dernièrement. Aux barres parallèles, il a fait une erreur sur un élément et sa tête a percuté la barre. Il était sonné et n’a donc pas pu poursuivre son mouvement. Il a eu 2,5. Imaginez qu’une situation similaire se produire dimanche au Top 12, chez nous ou dans une autre équipe, avec le format en 4/4, ça fera très mal sur le total points. Donc nous sommes à l’abri de rien, on devra faire encore plus attention aux erreurs. Ce sera la chasse aux dixièmes (Rires). Mais on est prêt ! On est confiant mais on ne fait pas de pronostics de classement. On commence à avoir de l’expérience en gym et on sait qu’il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tuée ! Mais une chose est sûre, on est déterminé ! Depuis quelques saisons, on rate de peu la phase finale alors si cette année peut être notre année, on sera les plus heureux.

Propos recueillis par Charlotte Laroche 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom