Top 12 (GAM) : Place aux demi-finales !

0
669

Ils étaient 12 au départ et ne sont plus que 4 ! Antibes, Sotteville, Franconville et Clamart vont disputer ce samedi 17 février les demi-finales du Top 12 masculin avec une place en finale en ligne de mire.

Champion de France en titre, Antibes tentera d’aller chercher un 30eme titre mais le club du sud de la France devra d’abord s’imposer face à Clamart, finaliste malheureux de la saison 2016-2017. Une sorte de finale avant l’heure entre deux équipes composées de nombreux internationaux français : Samir Aït Saïd, Loris Frasca, Guillaume Augugliaro et Kévin Antoniotti pour Antibes ; Axel Augis, Jim Zona et Killian Mermet pour Clamart. Dans l’autre demi-finale, Sotteville, l’équipe de Danny Pinheiro-Rodrigues, Arnaud Willig et Cameron-Lie Bernard, affrontera l’outsider de cette saison, l’Albonaise de Franconville de Baptiste Miette et Matthieu Vanacker. Deux demi-finales qui s’annoncent pleine de suspens. Lors des matchs aller qui se dérouleront ce 16 février à Clamart et à Franconville, les équipes s’affronteront aux anneaux, aux barres parallèles et au sol. Matchs retours le 3 mars prochain avec des duels au saut, aux arçons et à la barre fixe.

Le point sur ANTIBES :

Pourtant fragilisé l’an dernier en raison de nombreuses absences dont celle de Samir Aït Saïd, Antibes avait réussi à remporter un nouveau titre de champion de France après s’être imposé face à Clamart dans un ultime duel à la fixe. Cette saison, l’OAJLP revient encore plus fort et motivé avec un collectif au complet. En effet, Samir Aït Saïd a signé son retour lors des phases de poule sur ses deux agrès forts, les anneaux et le saut. Lors de cette demi-finale aller, il pourra apporter toute son expérience aux anneaux. Guillaume Augugliaro, le métronome de cette équipe antiboise, a repris l’entraînement à 100% après une première partie de saison consacrée essentiellement à sa formation professionnelle. En pleine forme, il sera aligné sur les 3 agrès et pourra notamment présenté un gros mouvement aux anneaux et aux barres parallèles. Autre atout de cette équipe d’Antibes, Mathias Guillouart qui présentera également un gros mouvement au sol. Ensuite, Kévin Antoniotti, en pleine forme actuellement, fera figure de 5eme homme et pourra être aligné sur les 3 agrès. Quant au jeune Mathieu Clarivet, gêné à l’épaule, il pourra néanmoins apporter sa pierre à l’édifice aux anneaux, l’un de ses agrès forts, et fera office de « joker » sur les autres agrès. Sans surprise, l’agrès fort d’Antibes sur ce match aller sera les anneaux. Aux parallèles, Philippe Carmona estime que l’équipe de Clamart risque d’être au-dessus avec de très bons barristes. Au sol, tout sera possible.

Le point sur CLAMART :

Après une phase de poule mitigée avec des erreurs qui ont fait perdre beaucoup de points comme l’explique le coach Arnaud de Vauborel, Clamart, quatrième au général à l’issue des phases de poule et vice-champion de France en titre, va tenter d’aller chercher sa place en finale grâce à une équipe solide constituée de gyms expérimentés (Jim Zona et Axel Augis) et de gyms en plein essor (Killian Mermet et Antoine Pochon). Une équipe qui pourra également compter sur le soutien du Britannique-Jamaïquain Reiss Beckford, membre de cette équipe des Hauts-de-Seine depuis plusieurs années maintenant. Mais attention, Clamart devra faire preuve d’une plus grande régularité pour tenter d’accrocher Antibes et ne pas reproduire les erreurs commises face à Noisy-Le-Grand lors de la sixième journée des phases qualificatives. Une équipe de Clamart qui sera toujours privée de Kévin Dupuis, blessé au genou. Axel Augis, membre de l’équipe olympique en août dernier à Rio, est quant à lui incertain en raison d’une blessure à une main qui l’handicape depuis plusieurs mois maintenant. Fort d’un collectif solide et face à une équipe d’Antibes qui devrait récolter de nombreux points aux anneaux, Clamart vise des victoires aux parallèles et au sol, ses deux agrès forts.

Le point sur SOTTEVILLE :  

Troisième du Top 12 à Valenciennes l’an dernier et deuxième au classement général à l’issue des phases de poule il y a quelques semaines, Sotteville va tenter d’atteindre la finale cette saison lors d’une demi-finale inédite face à Franconville, premier de la poule 4. La Sottevillaise, qui dispose de très bons atouts avec une équipe composée d’anciens internationaux expérimentés (Danny Pinheiro-Rodrigues et Arnaud Willig) et de jeunes talentueux (Cameron-Lie Bernard, Erwan Lazou et Lucas Desanges), vise une victoire lors de ce match aller avec un ou deux duels d’avance afin de se mettre un peu à l’abri avant le match retour qui se déroulera à domicile, le 3 mars prochain. Pour cette demi-finale aller, Sotteville pourra compter sur le retour de Danny Pinheiro-Rodrigues, notamment aux anneaux, après sa blessure au tendon de biceps qui l’avait affaibli ces derniers mois. L’expérimenté Arnaud Willig, impérial lors des phases de poule, sera aligné aux barres parallèles. En pleine forme actuellement, Cameron-Lie Bernard fera les 3 agrès dont les parallèles où il excelle. Pensionnaire de l’INSEP depuis le mois de septembre, le jeune Lucas Desanges (15 ans) se positionnera quant à lui aux parallèles et au sol. Erwan Lazou présentera un nouveau mouvement aux anneaux et devrait également être aligné au sol. Enfin, le renfort de cette équipe normande, le belge Jimmy Verbayes, fera les 3 agrès. Sotteville tentera d’encaisser de nombreux points aux barres parallèles, son agrès fort avec Cameron-Lie, Arnaud et Lucas qui présenteront de gros mouvements, et aux anneaux avec notamment le retour en forme de Danny Pinheiro-Rodrigues, médaillé européen sur cet agrès. Au sol, tout se jouera sur la réception comme l’analyse l’entraîneur Frantz Gaillard qui explique que son équipe ne jouera pas « petits bras ».

Le point sur FRANCONVILLE : 

C’est l’outsider de ces demi-finales ! Après avoir éliminé La Madeleine, l’un des favoris, l’Abonaise de Franconville va disputer sa première demi-finale du Top 12 masculin. Grâce à un collectif solide, le club du Val d’Oise a affiché une belle régularité lui permettant ainsi de rejoindre le dernier carré. Une équipe constituée de gyms expérimentés qui ont l’habitude des compétitions nationales mais qui aura peut-être un moins de fraîcheur physique et mentale à cause de l’enchaînement des rencontres. Franconville étant quasiment uniquement composé de gyms de club, seul Baptiste Miette, membre de l’équipe de France senior, s’entraîne au Pôle de Lyon, les heures d’entraînements hebdomadaires ne dépassent pas les 10 heures par semaine et le suivi médical n’est pas le même que dans les structures de haut-niveau. La récupération est donc moins optimale et risque de laisser plus de traces sur les organismes des gyms. Mais Franconville, qui fait figure de petit poucet, est prêt à en découdre et pourra débuter ses demi-finales sur 2 de ses agrès forts, les anneaux et le sol, l’occasion de faire le plein de confiance avant le match retour.

 

– MATCH DE CLASSEMENT –

Ce 17 février sera également marqué par les matchs de classement au cours duquel quatre équipes joueront leur maintien en Top 12 ! Schiltigheim affrontera Oyonnax et Montceau-les-Mines affrontera Vallauris. 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom