Top 12 GAF : A la découverte de l’ASCM Toulon

Neuvième du dernier Top 12, l’ASCM Toulon, qui affiche une petite forme physique en raison de blessures qui affectent son effectif, espère réussir à assurer son maintien, le 12 mars prochain à Valenciennes. Un club toulonnais qui réapprend également à vivre depuis la fermeture du Pôle.

Beaucoup avait fait l’amalgame entre le Pôle et le club, mais non, le club de Toulon n’a pas fermé. Seul le Pôle a fermé, l’été dernier, à la suite d’une décision fédérale. Une fermeture qui a néanmoins impacté l’ASCMT. « La fermeture du Pôle nous a impactés, bien sûr. En terme d’image tout d’abord. Car c’était une vitrine pour notre club. Lorsqu’on a deux gyms qui participent à des championnats d’Europe ou qui s’entraînent en vue des Jeux Olympiques, c’est une très bonne chose pour notre club. On a perdu nos forces vives« , regrette Ludovic Constans, président du club depuis cette saison, avant d’ajouter : « Et puis, auprès de la municipalité, le Pôle nous apportait une légitimité supplémentaire. »

Un club d’environ 400 adhérents qui réapprend donc à vivre depuis la fermeture du Pôle et qui tente de s’y faire. « En septembre, la salle était un peu vide… », se souvient même Marcel Hermitte, le responsable technique, avant d’ajouter : « La fermeture du Pôle nous a impactés en terme de dynamique aussi. Lorsque vous avez de jeunes gyms qui s’entraînent dans la même salle qu’Oréane Lechenault ou Loan His, c’est un vrai moteur. »

Désormais, l’ASCM Toulon se concentre sur ses objectifs de maintien en Top 12. « Comme d’autres équipes, nous ne sommes pas en grande forme physique », regrette le responsable technique. « Sur sept gyms, nous avons deux blessées dont une qui ne pourra pas du tout matcher. Blessée à un pied depuis le mois de décembre, Louna Dozon est forfait. Et, on a aussi Maeva Martin qui est en délicatesse avec une cheville et qui ne sera donc pas à 100%. » L’objectif cette saison de l’équipe élite, entraînée par Nathalie Donati, est donc « de participer et de se maintenir », lance Marcel Hermitte. Et de préciser : « On ne vise pas une place en particulier, nous sommes réalistes par rapport à nos performances. Nous savons à quoi nous pouvons prétendre alors on cherche juste à terminer dans les dix premiers. C’est la 40eme participation du club dans la catégorie Elite et on espère réussir à se maintenir. Mais si on doit faire un passage par la Nationale A1 une ou deux saisons pour ensuite revenir plus fort en Top 12, et bien nous le ferons. »

Louna Dozon Top 12 ok
Blessée à un pied, Louna Dozon est forfait.

Afin de faire face aux blessures, le club du Sud de la France a donc fait appel à une étrangère, une Britannique. « Nous avons une de nos gyms, Anna Garde, qui est partie étudier en Angleterre, c’est une violoncelliste. Elle s’entraîne dans un club de Londres ce qui nous a permis de les solliciter et Roshelle Spencer viendra matcher avec nous à Valenciennes. Elle pourra notamment nous apporter un soutien aux barres asymétriques », explique le responsable technique.

A Valenciennes, un peu comme les autres clubs déjà présentés dans notre série spéciale Top 12, l’ASCM Toulon appréhende les barres. « Ce sera notre point faible », livre le responsable technique. Leur point fort ? La poutre et le saut. « Au saut, nous avons trois gyms qui partent avec des sauts intéressants », analyse-t-il.

Dimanche 12 mars, à Valenciennes, l’objectif sera donc de se maintenir pour le club présidé par Ludovic Constans. Mais si le maintien est assuré, l’ASCM appréhende quelque peu, économiquement parlant, la nouvelle formule du Top 12 qui sera mise en place dès la saison prochaine. « Nous n’avons jamais participé à la Coupe de France car cela apportait une surcharge de travail gymnique, explique le responsable technique. La nouvelle formule du Top 12 sera un mix entre la Coupe de France et le championnat de France mais ce qui est intéressant c’est que dans les phases de qualification, les gyms ne seront pas obligées de passer sur les quatre agrès donc ça permettra tout de même de les soulager. Mais d’un point du vue financier, les choses risquent d’être compliquées. »

Un point de vue partagé par Ludovic Constans, le président. « Techniquement on a les compétences pour faire face au nouveau Top 12 mais économiquement, il y a un risque qu’on soit obligé de renoncer. C’est un vrai risque, il ne faut pas le nier », lance le président. « Les clubs qui ont une municipalité qui les suit à 100% vont pouvoir s’en sortir mais à Toulon, la municipalité doit composer avec le Top 14 en rugby, le hand et le basket donc au niveau des subventions, il faut diviser la part du gâteau… De notre côté, si on arrive à se maintenir, on va mettre tout en oeuvre pour conserver notre place parmi l’élite car c’est tellement beau d’être parmi les douze meilleures équipes mais en tant que gestionnaire, je préfère dire attention ! Va-t-on avoir les reins assez solides pour tenir dans la durée, économiquement parlant ? On verra. A moins qu’on trouve un sponsor… », conclut-il.

Charlotte Laroche pour Gym and News

ASCM Toulon Top 12
L’équipe de la saison dernière : Anna Garde – Valentina Sarango – Alisson Truchard – Milena Damianthe – Alizée Aicardi – Maeva Martin

 

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom