Top 12 (Finale GAM) : Zoom sur Sotteville, une équipe à la conquête de son premier titre

0
316

Après avoir participé à la petite finale l’an dernier, ils voulaient découvrir la grande finale du Top 12 cette saison. L’objectif est donc rempli pour Sotteville qui affrontera Antibes ce samedi 17 mars à Lyon. Avec peut-être le titre de champion de France à la clé, ce qui permettrait au club normand de terminer cette saison 2017-2018 en beauté.

Antibes vise un 30eme titre de champion de France, Sotteville est à la conquête de son premier titre… S’ils font figure d’outsider, les Normands sont déterminés à écrire une nouvelle ligne à leur histoire avec la première marche du podium en ligne de mire. Seule équipe invaincue cette saison, la Sottevillaise a fait preuve d’une très belle régularité ce qui leur a permis de se hisser jusqu’en finale. « Nous sommes au taquet ! Antibes est un adversaire qui est très fort mais on va tout faire pour les faire trembler. Les faire vaciller. On est gourmands, on a envie d’aller au bout et d’aller chercher le titre« , sourit Frantz Gaillard, l’entraîneur.

Sotteville, c’est une équipe composée de trois générations de gymnastes talentueux. Trois générations qui se complètent parfaitement et qui ont permis d’amener l’équipe jusqu’à l’ultime étape du Top 12 : la grande finale. Quand on évoque Sotteville, on pense tout d’abord à Danny Pinheiro-Rodrigues et Arnaud Willig. Les piliers, les expérimentés. S’ils ont raccroché sur le plan international, ils continuent néanmoins d’apporter tout leur savoir-faire en championnat. Sotteville, c’est aussi Cameron-Lie Bernard. Il fait partie de ce que l’on pourrait appeler la génération intermédiaire. Après quelques pépins physiques, il a enfin pu retrouver un bon état de forme et ainsi apporter de précieux points à son équipe grâce à de gros mouvements bien assurés. Sotteville c’est aussi Lucas Desanges, le plus jeune du clan normand. Pensionnaire de l’INSEP depuis septembre dernier, Lucas ne cesse de monter en puissance devenant ainsi un titulaire indiscutable de l’équipe. Et puis Sotteville, c’est aussi Erwan Lazou, le quatrième homme, pur produit sottevillais qui a participé au succès de l’équipe cette année. Tous seront alignés face à Antibes ce samedi 17 mars. Car Sotteville mise sur la stabilité.

37675766185_56564230f1_k

Par ailleurs, comme lors des différentes phases de compétition, le club pourra de nouveau compter sur ses deux internationaux : le belge Jimmy Verbayes, qui participera d’ailleurs la veille de la compétition à une étape de coupe du monde à Stuttgart, et l’algérien Hallel Metidji. Victor Bardou, aligné à deux reprises sur la phase aller, sera également du voyage à Lyon. « On va aligner une équipe type« , souligne Frantz Gaillard avant d’ajouter : « Physiquement, on se sent bien, tout le monde est à 100% et on va essayer d’aller chercher le meilleur score possible tout en prenant plaisir. »

Car prendre du plaisir tout en faisant de la belle gym, tel a toujours été le leitmotiv de cette belle équipe de Sotteville. Et face à Antibes, une équipe qu’ils connaissent bien et avec qui l’entente est beau fixe malgré l’enjeu d’une finale, les Normands vont rester sur la même longueur d’onde, en gardant toute la spontanéité et l’énergie qu’ils dégagent sur les plateaux de compétition.

Si aucun scénario ne peut être fait à l’avance, en revanche, il est possible de faire une pré-étude de la rencontre. Contrairement aux autres rencontres, lors de la finale, les équipes s’affronteront sur les 6 agrès avec 3 duels par agrès. Selon Frantz Gaillard, les deux équipes devraient faire jeu égal sur les deux premiers agrès : sol et arçons. « Aux anneaux et au saut, on sait qu’Antibes est très fort. On s’attend à ce qu’ils prennent donc un peu d’avance à ce moment du match. Ensuite, les parallèles est notre agrès fort donc on pourra refaire notre retard sur cet agrès-là. Enfin, à la fixe, ce sera l’agrès sur lequel il y aura le plus de pression car ce sera le dernier. Tout pourrait alors se jouer sur ce dernier agrès« , analyse le coach sottevillais qui envisage même la possibilité d’aller jusqu’au duel en or… « La saison dernière, nous avions perdu au duel en or en petite finale face à Antibes. Cette année, on disputera peut-être une nouvelle fois le duel en or et les choses tourneront peut-être en notre faveur…« , sourit-il.

Quoiqu’il en soit et peu importe le déroulement final, les Sottevillais disputeront cette grande finale du Top 12 avec de belles armes et avec la ferme intention de ne pas jouer petit bras. « Dans tous les cas, nous ferons mieux que la saison dernière ! Ce n’est que du bonus pour nous alors peu importe le résultat, notre objectif aura été rempli ! Surtout qu’on y va sans pression car on y va en tant qu’outsider. Ce sont eux qui se présentent en tant que favori » livre le coach normand avant de conclure : « Mais si on peut aller chercher le titre, cela nous permettra d’écrire une grande page dans l’histoire du club... On va tous faire pour monter sur cette première marche du podium !  »

Propos recueillis par Charlotte Laroche
Photos Gaëlle Raymond Photographie

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom