Teamgym : décryptage et présentation

Peu connue en France et très peu médiatisée, la teamgym sera à l’honneur cette semaine à l’occasion des championnats d’Europe qui se tiendront à Guimaraes, au Portugal. Mais qu’est-ce que la team gym ? Quelles ont été les différentes étapes de sélection pour l’équipe qualifiée ? Comment s’articule une compétition ? Et quelle est la composition de l’équipe qui représentera la France lors de ce grand rendez-vous européen ? Sophie Dumalin, membre de l’équipe de France et du club de l’ASM, décrypte la discipline et l’événement.

 

Côté jugement, comment ça se passe ? Hugo, entraîneur de l’équipe, fait le point :

Sol

L’exercice au sol est jugé selon 3 critères :

  1. La composition sur 4 points avec 4 items qui sont imposés. Chaque item vaut 1 point :
  • Item 1 : le mouvement doit comprendre un élément flexible (grand écart, écrasement ou fermeture) valide aux yeux du jury. L’élément doit être réalisé au maximum de l’extension.
  • Item 2 : la séquence rythmique. Il doit y avoir une séquence chorégraphique avec des changements de rythme et sans coupure de rythme. Cette séquence doit traverser tout le praticable en groupe ou divisée en 2 groupes.
  • Item 3 : l’élément de groupe avec un porté.
  • Item 4 : la distribution des éléments annoncés. Après 1m30, il faut obligatoirement avoir réalisé 3 difficultés.

2. Les difficultés. Des orientations sont imposées :

  • 4 éléments de maintien/pivot dont au moins un ATR, un pivot et un élément de maintien sur un pied. Le 4eme élément est au choix des équipes.
  • 3 sauts gymniques
  • 2 éléments acrobatiques
  • 1 combinaison de 2 éléments cités ci-dessus.

=> Soit un total de 8 éléments. L’équipe doit annoncer les éléments et seuls les éléments indiqués sur la fiche donnée aux juges sont comptabilisés.

Si une gymnaste échoue, la valeur de difficulté est divisée par 2. Si plus de deux gymnastes échouent, la difficulté ne compte pas.

3. L’exécution 

Le groupe est jugé sur la synchronisation, l’uniformité des mouvements, l’alignement sur les formations annoncées et les fautes techniques des éléments choisis sont déduites. Un petit bonus de 0,1 peut également être obtenu pour la beauté du mouvement.

Tumbling et trampoline

Les réceptions doivent être maîtrisées et montrer une certaine netteté. Elles ne doivent pas être forcément pilées mais elles ne doivent pas être en sur-rotation.

 

Article précédentVincent Guerillon (Pôle de Saint-Etienne) : « Tout n’a pas été parfait mais l’expérience a été extraordinaire »
Article suivantTop Gym : De l’argent et du bronze pour Lilou Viallat et Ambre Frotté

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom