Stefano Patron : « Je connais ma puissance et je suis sûr que mes rêves peuvent devenir réalité »

Stefano Patron a remporté le bronze à la Swiss Cup le 7 novembre dernier. Photo Serge Kanunnikov / Gym and News

Médaillé de bronze avec Alice D’Amato à la Swiss Cup (6-7 novembre), Stefano Patron est l’une des valeurs montantes de la gymnastique italienne. Présentation.

Gym and News : Pouvez-vous vous présenter et revenir sur votre parcours gymnique ?
Stefano Patron : Je suis Stefano Patron, j’ai 22 ans et j’habite à Venise. Je suis un gymnaste de l’équipe nationale italienne et je fais de la gym depuis l’âge de 5 ans. Ma première expérience internationale avec l’équipe nationale italienne remonte à 2014 lors de la Swiss Cup en junior. En 2015, j’ai décroché l’argent en équipe lors du Festival International de la Jeunesse (FOJE) à Tbilisi. En juin 2016, j’ai participé à mes premiers championnats d’Europe, à Bern, et en 2017, j’ai participé à mes premiers championnats d’Europe en senior, à Cluj-Napoca. La même année, avec mon club (Spes Mestre) nous avons été sacrés champion d’Italie en Série A1 et j’ai été champion d’Italie aux arçons en individuel. En 2019, j’ai participé à ma première étape de coupe du monde, c’était à Cottbus, et à mes premières Universiades. Cette année, j’ai participé à la finale du concours général des championnats d’Europe à Bâle et j’ai été vice-champion d’Italie au concours général individuel. J’ai également participé à la première ligue de Bundesliga et j’ai remporté la médaille de bronze avec Alice D’Amato à la Swiss Cup de Zurich.

Pourriez-vous vous décrire en tant que personne ?
Je suis quelqu’un de vraiment déterminé et d’inarrêtable. Je veux toujours atteindre mes objectifs et dépasser mes limites, car je connais ma puissance et je suis sûr que mes rêves peuvent devenir réalité.

Et en tant que gymnaste ?
Je suis un gymnaste qui travaille dur, et ça me rappelle l’homme que je suis. Je n’abandonne jamais et je sais ce que je suis capable de faire. J’aime ce que je fais et je veux toujours le communiquer pendant toutes les compétitions avec mon sourire et mon bonheur. L’agrès sur lequel je suis le meilleur sont les barres parallèles, et c’est d’ailleurs également mon agrès préféré.

Que retenez-vous de votre participation à la Swiss Cup où vous avez remporté le bronze avec Alice D’Amato ? Quel bilan en tirez-vous ?
C’était une expérience fantastique, pleine d’émotions et de bonnes vibrations. J’ai vraiment apprécié la compétition aussi pour la chaleur des spectateurs et pour le jeu de lumières du spectacle. J’ai eu la possibilité de me mesurer aux gymnastes les plus forts du monde et de démontrer ma puissance. Je suis très heureux de mes routines et aussi de la médaille de bronze que j’ai gagnée avec ma coéquipière Alice.

Alice D’Amato et Stefano Patron aux côtés des russes Nikita Nagornyy et Angelina Melnikova à la Swiss Cup. Photo Serge Kanunnikov / Gym and News

Comment fonctionnent les entraînements en Italie ? En France, la plupart des gymnastes sont regroupés dans des pôles, est-ce le cas aussi en Italie ?
Je m’entraîne à Padoue, à l’Académie nationale de gymnastique. Notre système est très similaire au système français, car je m’entraîne avec des gymnastes d’autres clubs mais qui concourent aussi dans l’équipe nationale.

Combien d’heures par jour et par semaine, vous entraînez-vous ?
Je m’entraîne 6 jours par semaine et six heures par jour. Mais le mercredi et le samedi, seulement 3 heures car l’après-midi, nous faisons de la thérapie pour le corps.

Que faites-vous en parallèle de la gymnastique ?
J’étudie l’ingéniérie à l’université et je suis en couple avec une jeune femme qui s’appelle Sofia. Une fille merveilleuse originaire de Milan qui est également une ancienne gymnaste.

Quels sont vos objectifs cette saison ?
Jusqu’à la fin de l’année, je vais évoluer en Bundesliga, en première ligue, avec mon équipe  (StTV Singen) et à une compétition internationale amicale avec l’équipe nationale italienne contre l’équipe nationale turque. Mes objectifs sont également de devenir plus fort pour la prochaine saison et de préparer mes routines pour la nouvelle année.

Click here for the English version

Article précédentElite Gym Massilia : carton plein pour la France aux finales par appareil
Article suivantStefano Patron : « I know my power and I’m sure that I can make my dreams come true »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom