Les 5 dernières actus

A lire également :

F1 : sur le podium à Bahreïn, Fernando Alonso s’offre une seconde jeunesse avec Aston Martin

Pour le premier Grand Prix de la saison et sa première course avec Aston Martin, le vétéran espagnol a créé la sensation.

Si la présence d’un double champion du monde sur le podium à Bahreïn, dimanche 5 mars, ne faisait que peu de doutes, celle de deux double champions du monde était moins prévisible. Et pourtant, Fernando Alonso y a rejoint Max Verstappen, au terme d’une course haletante durant laquelle son Aston Martin a dominé les Mercedes et les Ferrari. Un résultat pas si surprenant au vu des prestations de la monoplace britannique lors des tests hivernaux et des essais libres.

« La voiture est très agréable à piloter », expliquait avec appétit Fernando Alonso alors qu’il n’avait pas encore passé la ligne d’arrivée à Bahreïn. Meilleur temps des essais libres 2 et 3 ce week-end, l’Espagnol de 41 ans s’est offert un 99e podium en carrière, le premier depuis novembre 2021 au Qatar, qui en appellera sans doute un centième, symbolique, durant la saison. Il faudra pour cela que son Aston Martin continue à bien se tenir, avec une bien meilleure gestion de la dégradation des pneus que ses concurrents.

Du changement à la direction technique

Septième au classement des constructeurs l’année dernière, l’écurie britannique a énormément travaillé au cours de la saison 2022 et cet hiver pour livrer une voiture performante. Pour cela, elle a recruté, en avril 2022, au poste de directeur technique, le Britannique Dan Fallows, ancien lieutenant d&rsqu