Souvenirs de Jeux avec Elvire Teza

Alors que les premiers tickets olympiques pour Tokyo ont été attribués lors des championnats du monde de Stuttgart, notre série spéciale Jeux Olympiques se poursuit avec Elvire Teza, membre de l’équipe de France féminine aux Jeux d’Atlanta (1996) et Sydney (2000). Désormais de retour à La Réunion, son île qu’elle avait quittée pour poursuivre sa carrière de gymnaste de haut-niveau dans les années 90 avant d’entraîner au Pôle de Marseille pendant plusieurs années, Elvire Teza se replonge dans le passé afin de revenir sur ses deux expériences olympiques dans le cadre de la rubrique « Souvenir de Jeux ». Une rubrique que vous pourrez retrouver le troisième mercredi de chaque mois.

Gym and News : Vous avez participé aux Jeux d’Atlanta et de Sydney, que retenez-vous de ces deux expériences olympiques ?
Elvire Teza : J’ai quitté ma famille à 11 ans avec un seul objectif en tête : faire
les Jeux Olympiques. Donc les JO d’Atlanta représentaient pour moi l’aboutissement de quatre ans de travail. L’objectif de l’équipe était primordial. C’était une expérience collective forte. C’était vraiment le « rêve » olympique. Imaginez, moi la petite Réunionnaise qui se retrouve aux Etats-Unis, à représenter son pays aux Jeux Olympiques, LA compétition de référence. Du coup, en sortant des Jeux en août, je pensais rentrer à La Réunion et reprendre ma vie « normale »… mais heureusement que j’ai été bien entourée et on a construit la 2eme partie de ma carrière avec mes entraîneurs, en se fixant de nouveaux objectifs. Comme j’avais été 1ère remplaçante aux barres à Atlanta, celui de devenir la première Française à rentrer en finale olympique par agrès s’est assez vite dessiné.

Vous souhaitez lire la suite de cet article Premium ?

Déjà abonné ? Je me connecte ci-dessous.
Pas encore abonné ? Je m'abonne pour 1€/mois.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom