Samir Aït Saïd donne de ses nouvelles

1
997
31.10.2015. Glasgow, Scotland. FIG Artistic Gymnastics World Championships. Day Nine. Samir AIT SAID (FRA) during his routine on the Rings in the Men's Individual Final.

Lourdement blessé aux Jeux Olympiques de Rio, Samir Aït Saïd poursuit sa rééducation à l’INSEP. Loin des praticables depuis août dernier, le spécialiste français des anneaux attend désormais son retour à l’entraînement avec impatience. Où en est-il ? Et comment voit-il les choses ? Il donne de ses nouvelles.

Samir Aït Saïd ne veut pas brûler les étapes. Si sa rééducation se poursuit et s’il a pu reprendre la course et le vélo, son retour sur les agrès n’est pas encore pour tout de suite. Première étape : la réussite de ses partiels de kiné. Pour ensuite pouvoir revenir à l’entraînement l’esprit libre. « Je n’ai pas envie de courir deux lièvres à la fois, livre-t-il. Mon dernier partiel est en février donc jusqu’à février, je préfère me concentrer sur mes études pour ensuite pouvoir me concentrer sur mes entraînements et sur mon retour à la compétition.  »

Je n’ai pas envie de reprendre pour reprendre. Je veux revenir et taper fort

Alors son retour sur le devant de la scène se fera-t-il pour les championnats d’Europe ? Ou pour les championnats du monde ? Le champion d’Europe 2013 aux anneaux ne se fixe pas de date de retour mais est sûr d’une chose : il veut revenir à la compétition lorsqu’il se sentira vraiment prêt. « Je n’ai pas envie de reprendre pour reprendre. Je veux revenir et taper fort« , lance-t-il.

Pour l’heure, s’il se concentre sur ses études de kiné, il n’a cependant qu’une hâte : pouvoir remonter sur les anneaux. « C’est dur pour moi de ne rien faire. Je ne peux pas faire de gym et je ne peux pas non plus prendre les gants de boxe pour boxer avec mes amis car j’ai besoin de mes deux jambes. Alors je cours un peu et je fais du vélo pour perdre du poids. Je ne suis pas habitué, je suis une vraie pile électrique d’habitude. Je ne supporte pas de ne pas bouger. J’ai vraiment hâte de reprendre la gym, je suis en train de bouillir là« , sourit-il. Il faudra cependant encore patienter quelques semaines avant la reprise de l’entraînement… Une reprise qui ne devrait pas trop tarder… une fois les partiels de février achevés !

Propos recueillis par Charlotte Laroche pour Gym and News

Envie d’élire Samir Aït Saïd gymnaste masculin de l’année ? Vous pouvez aller voter en cliquant ici 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom