Samir Aït Saïd : « Croyez-moi, je vais revenir rapidement sur les anneaux. J’ai la rage »

Au micro de France 2 pour commenter la finale anneaux aux côtés de Marie-Christelle Maury et Thomas Bouhail, Samir Aït Saïd en a profité pour donner de ses nouvelles et -surtout- pour passer un message de remerciement à ses fans mais aussi à tous les amoureux du sport qui lui ont apporté leur soutien.

Les images de sa blessure ont fait le tour du monde. Victime d’une double fracture ouverte tibia/péroné à la suite d’une mauvaise réception au saut de cheval, samedi 6 août, à Rio, Samir Aït Saïd, grande chance de médaille aux anneaux, était le grand absent de cette finale anneaux. Mais s’il n’était pas présent sur le plateau de compétition, il était en revanche présent en cabine pour venir la commenter, sur France Télévisions. L’occasion donc pour lui d’adresser un beau message de soutien et d’amitié à son compatriote et ami de l’équipe de France, Danny Pinheiro-Rodrigues, présent lors de cette finale :  « C’est encore plus stressant de ne pas être sur les anneaux et de voir le copain faire », explique-t-il avant d’ajouter : « Tu as bien représenté la France, tu m’as bien représenté, merci mon pote. Je suis fier de toi. »

Le vice-champion d’Europe 2013 en a également profité pour donner de ses nouvelles. Alors qu’il sera de retour en France ce mercredi, le pensionnaire de l’INSEP a déjà entamé les séances de kiné. Il a déjà donné rendez-vous pour Tokyo, en 2020, et ne perd donc pas de temps : « Ma jambe se porte très bien. Croyez-moi, je vais rapidement revenir sur les anneaux, j’ai la rage. J’ai envie de retourner à l’entraînement. J’ai envie d’être sur ce podium dans 4 ans, aux Jeux de Tokyo. Je vais vite me remettre au travail en vue des prochains championnats d’Europe, en 2017″.

Celui qu’on appelle le Seigneur des anneaux a également souhaité laisser un message à tous ceux qui lui ont envoyé des messages de soutien après sa blessure : « Je remercie tous les Français pour leur message de soutien. Cela a été un moment difficile pour moi et tous les messages m’ont boosté. Je n’ai eu que des messages gentils. Que des messages de compassion. Quand on voit ça, ça donne envie de ne pas les laisser tomber. Tous ces messages donnent envie de travailler et de leur rendre hommage en allant chercher une médaille. » Le rendez-vous est donc pris pour les Jeux de Tokyo, en 2020… 

Photo Guillaume Augugliaro
Samir Aït Saïd, à l’hôpital à Rio après son opération, aux côtés de Guillaume Augugliaro, son ami fidèle du club d’Antibes
Article précédentJeux Olympiques de Rio : Pinheiro-Rodrigues termine septième aux anneaux, Petrounias en or
Article suivantJeux Olympiques de Rio : Marine Boyer au pied du podium en poutre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom