Les 5 dernières actus

A lire également :

Coupe du monde de rugby 2022

Le XV de France débute la compétition contre l’Afrique du Sud, samedi, à Auckland (Nouvelle-Zélande).

Le rugby a beau être un sport collectif, ce sont parfois les individualités qui permettent de faire la différence sur un match. Alors que la Coupe du monde féminine de rugby débute avec le match d’ouverture entre le XV de France et l’Afrique du Sud, samedi 8 octobre, à 3h15 à Auckland (Nouvelle-Zélande), franceinfo: sport met en avant cinq joueuses françaises à suivre pendant la compétition, parmi les 32 retenues par le sélectionneur Thomas Darracq.

Caroline Drouin, la classe

À seulement 26 ans, la demi d’ouverture du Stade rennais traîne un palmarès long comme le bras. Avec le XV de France, Caroline Drouin a terminé troisième du Mondial 2017 et a remporté le Six nations en 2018 en réalisant le Grand Chelem, tandis qu’avec l’équipe de France à sept, elle a glané l’argent lors de la Coupe du monde de rugby (2018) et des Jeux olympiques de Tokyo (2021). Avec des performances régulières en club, solide en défense et capable d’enchaîner les efforts, l’internationale aux 26 sélections, élue meilleure joueuse du championnat de France en 2018, sera la dépositaire du jeu français en Nouvelle-Zélande.

Gaëlle Hermet, la capitaine

Internationale depuis 2016, Gaëlle Hermet s’est imposée au fil de ses 45 sélections, comme la capitaine incontournable du XV de France. Âgée de 26 ans, cette ergothérapeute de formation, à l’activité incessante sur le terrain, vient de remporter le championnat de France avec le Stade toulousain et s’apprête à disputer son premier tournoi mondial en sélection. Capitaine lors du dernier Grand Chelem tricolore (en 2018), la 3e ligne aile, victime d’une entorse du genou gauche lors d’un match de préparation il y a un mois, est laissée au repos pour le premier match des Bleues contre l’Afrique du Sud. En son absence, c’est la deuxième ligne Céline Ferer (54 sélections) qui héritera du brassard de capitaine.

Laure Sansus, la dernière danse

Meilleure joueuse internationale française lors de la dernière Nuit du rugby après avoir été élue meilleure joueuse du Tournoi des six nations 2022, Laure Sansus vit ses dernières semaines en tant que joueuse professionnelle. A 28 ans, la demi de mêlée du Stade toulousain va raccrocher les crampons à l’issue de la Coupe du monde, après avoir déjà mis sa carrière entre parenthèses en 2017-2018. Une médaille en Nouvelle-Zélande lui permettrait de finir sa carrière en apothéose, et de faire le meilleur des cadeaux d’adieu à ses coéquipières.

Jessy Trémoulière, l’historique

Moins utilisée par Thomas Darracq ces derniers mois, Jessy Trémoulière (30 ans) n’en reste pas moins un rouage essentiel de la machine française. Avec 71 sélections au compteur, un titre de meilleure joueuse du monde en 2018, et un autre de joueuse de la décennie 2010-2020, l’arrière de l’ASM Romagnat apportera toute son expérience au vestiaire. Troisième de la Coupe du monde 2014, absente de l’édition 2017 après une blessure à la hanche qui l’avait contrainte à une course contre la montre, elle est bien du voyage en Nouvelle-Zélande, onze ans après avoir découvert la sélection. L’agricultrice pourra dépanner aussi bien au poste d’arrière, qu’à l’ouverture.

Joanna Grisez, la nouvelle venue

Si les quatre précédentes joueuses sont des visages connus du XV de France, Joanna Grisez (26 ans) ne compte, elle, aucune sélection. A l’instar de Caroline Drouin (et comme d’autres joueuses du XV), l’ailière de Bobigny s’est fait connaître en rugby à sept, et vient même de remporter avec l’équipe de France une médaille de bronze, lors du Mondial au Cap, en septembre dernier. « C’est une finisseuse hors pair » a déclaré à son sujet Thomas Darracq, qui a choisi de la titulariser dès samedi, contre l’Afrique du Sud.

Arthur Valverde
Arthur Valverdehttp://gymandnews.com
Fondé par Arthur Valverde, un fervent passionné de sport, Gym and News s'est rapidement établi comme un incontournable dans le monde du journalisme sportif. L'escalade, les sports de glisse, le VTT... aucun domaine ne reste inexploré par Arthur, dont la vision était de créer un espace où les récits sportifs sont partagés avec autant de passion que d'intégrité. Depuis ses débuts, Gym and News continue de se développer, gravissant les échelons pour devenir une référence dans le paysage médiatique sportif. Notre engagement ne se limite pas à la simple couverture des événements ; nous cherchons à plonger au cœur des histoires, à comprendre les défis et les triomphes qui animent le monde sportif. Ce qui nous distingue, c'est notre attachement à des valeurs fondamentales qui sont l'authenticité, la passion et l'excellence. Ces principes sont le fil conducteur de chaque article, reportage et interview réalisés par notre équipe. Chez Gym and News, chaque histoire est racontée avec un souci du détail et une véritable empathie pour les athlètes et les passionnés de sport. Rejoignez-nous dans cette aventure où chaque performance, chaque effort et chaque victoire est célébré avec la même intensité qu'elle est vécue. Bienvenue dans l'univers de Gym and News, où le sport est bien plus qu'une activité – c'est une histoire à partager.