Romane Hamelin : « Quand j’ai su que je rentrais en pôle, j’ai sauté partout ! »

[LES INTERVIEWS DE MARY-LOU] Romane Hamelin, jeune gymnaste de 11 ans licenciée à Brive gym, s’apprête à intégrer le pôle France de Saint-Etienne à la rentrée. Blessée au pied en mars dernier lors d’un stage au sein du pôle stéphanois, elle est désormais rétablie et prête pour sa rentrée. Partons à sa découverte.

Gym and News : Romane, où et à quel âge as-tu débuté la gym ?
Romane Hamelin : J’ai commencé la gym à Brive gym, à l’âge de 4 ans et demi.

Peux-tu te décrire en trois mots ?
Timide, persévérante, compétitrice.

Peux-tu donner un défaut et une qualité ?
Défaut : je suis timide
Qualité : je suis tonique.

Un défaut inavouable ?
Gourmande, j’aime bien manger (Rires)

Pourquoi avoir choisi la gymnastique ?
C’est ma maman qui m’a mise à la gymnastique. Puis mon entraîneur m’a repérée rapidement et je m’y suis accrochée.

Quelle compétition as-tu préféré faire ? Pourquoi ?
Le Massilia, parce que j’aimais bien la sensation d’être en hauteur, sur des podiums et c’était une grande salle. Et puis mon objectif était la sélection pour l’élite.

Tu as eu un plâtre au pied récemment, qu’est-ce que tu as eu exactement ?
Oui, j’ai eu une micro fracture de la malléole interne.

C’était sur quel élément ? Et quand ?
Sur un saut de main vrille avant, à la réception. C’était lors d’un stage à Saint Etienne.

Combien de temps es-tu restée plâtrée ?
Je l’ai mis le 5 mars et je l’ai gardé 3 semaines et demi. Je l’ai enlevé le 1er avril.

As-tu eu ou vas-tu avoir de la rééducation ?
Au début j’ai fait un peu de rééducation, il y a eu des exercices de réadaptation, pour remuscler un petit peu le mollet et voir la souplesse de la jambe mais il n’y a pas eu besoin de kiné.

Comment as-tu vécu cette première blessure ?
Un peu stressante, parce que je ne savais pas ce que cela allait donner pour l’après. Forcément un peu déçue aussi, mais le confinement m’a sauvée (Rires).

As-tu refait cet élément ?
Non, mais dans mon trampoline oui.

As-tu une appréhension de le refaire ?
Non pas du tout, parce que je n’ai plus mal du tout à ma cheville, tout va bien, et je saute de partout.

Comment as-tu appris que tu avais été prise au pôle France de Saint-Etienne ?
C’est mon papa qui me l’a dit, et sur un groupe de gym sur Facebook.

Comment as-tu réagi ?
J’étais trop contente, j’ai sauté partout, j’étais trop heureuse.

Selon toi, quels sont tes points forts ?
Je suis concentrée, tonique et j’essaie de corriger au maximum

Tes points faibles ?
Trop timide, je n’ose pas aller vers les autres.

Tu vas t’entraîner aux côtés de Mélanie, Lorette, Aline, qu’est-ce que cela te fait ?
Ça me procure du plaisir, je suis trop contente, ça va me motiver et en plus Mélanie est mon idole.

Vas-tu aller en famille d’accueil ?
Non. Je vais aller chez mes grands-parents.

As-tu toujours voulu faire du haut niveau ?
Oui, la première année s’est très bien passée, petit à petit j’ai beaucoup progressé et j’ai pensé me tourner vers le haut niveau, et depuis je ne quitte plus cet objectif.

Qu’est-ce que tu aimes dans la gymnastique ?
Tout ! La joie de voler… c’est mon rêve de pouvoir voler ! La liberté et la chorée aussi.

Qu’est-ce que tu aimes le moins faire à l’entraînement ?
Les étirements ça fait trop mal, je n’aime pas et la PP (Préparation physique) mais on est bien obligé.

Ton agrès préféré ?
Les barres.

Celui que tu aimes le moins ?
Je n’en ai pas, j’aime tous les agrès.

Quel est l’élément gymnique que tu as réussi et dont tu es la plus fière ?
Flip tendu décalé en poutre.

As-tu besoin de beaucoup de travail pour acquérir un nouvel élément ou cela se fait-il avec facilité ?
Ça dépend des fois, si j’ai compris le mouvement ça va assez vite, mais si je ne comprends pas trop le mouvement ça se fait moins vite.

Dans quel état d’esprit es-tu quand tu arrives sur un plateau de compétition ?
Je suis confiante, heureuse, mais un peu stressée et concentrée.

Comment fais-tu pour gérer ton stress ?
J’essaie de me concentrer au maximum, de souffler et j’essaie de ne pas y penser et de penser à mon mouvement qui va arriver.

Tes objectifs à court et à long terme ?
A court terme : Ma double vrille au sol, les championnats de France Elite.
A long terme : Les JO.

Propos recueillis par Mary-Lou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom