Parenthèse pailletée pour Mélanie De Jesus Dos Santos

Membre de l’équipe de France olympique à Tokyo, Mélanie De Jesus Dos va participer au Gold Over America Tour, une grande tournée organisée aux Etats-Unis par la championne américaine Simone Biles. Le temps de la tournée, la Française met donc sa carrière entre parenthèses.

Martinique – Guadeloupe – République Dominicaine – Mexique – Los Angeles – Tucson. Après un long périple au départ de la Martinique, où elle a passé quelques semaines de vacances aux côtés de ses proches, Mélanie De Jesus Dos Santos est bien arrivée aux Etats-Unis ce samedi. Et plus particulièrement à Tucson, pour la grande première du Gold Over America Tour.

Le Gold Over America Tour, c’est un spectacle gymnique organisé par la multiple médaillée mondiale et olympique Simone Biles. Pendant un mois et demi, la championne américaine, entourée de 12 autres gymnastes qu’elle a préalablement choisie, va parcourir une partie des Etats-Unis pour se produire sur scène dans un grand show à l’américaine. Et Mélanie De Jesus Dos Santos, l’actuelle meilleure gymnaste française, médaillée à plusieurs reprises aux championnats d’Europe, fait partie du voyage.

Une participation qui entraîne donc son retrait du milieu de la gymnastique de haut-niveau pendant quelques mois le temps de tenter cette belle nouvelle aventure. À ses côtés, il y aura donc Simone Biles, mais également Jade Carey, Jordan Chiles, Grace McCallum, MyKayla Skinner, Laurie Hernandez, Morgan Hurd, Katelyn Ohashi, Chellsie Memmel, Shilese Jones, Ellie Black et Nia Dennis.

La tournée débutera à Tucson ce mardi 21 septembre. Ensuite les gymnastes passeront par  exemple par Los Angeles, Chicago, Columbus, Indianapolis, Detroit, Charlotte, Whashington, Philadelphia, Brooklyn et Boston, lieu de la dernière représentation planifiée le 7 novembre prochain. Une tournée de 35 dates au total. Une petite parenthèse pailletée pour la Française avant de reprendre le chemin des entraînements et de se projeter sur les Jeux de Paris 2024.

 

Article précédentMarine Boyer fait une (petite) pause
Article suivantChampionnats du monde (Kitakyushu 2021) : Retour en images sur le deuxième test de sélection des masculins

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom