Marine Debauve : « La fierté d’être la première Française à remporter le titre au concours général »

0
1310

Elle a fait partie de l’âge d’or de la gymnastique artistique française aux côtés d’Émilie Le Pennec et Isabelle Severino et est entrée dans l’histoire en 2005 en devenant la première gymnaste Française à décrocher le titre de championne d’Europe au concours général. Quelques semaines après le sacre de Mélanie De Jesus Dos Santos sur cette même épreuve du concours général, prenons des nouvelles de Marine Debauve.

Gym and News : Marine, brièvement et pour les plus jeunes, pourriez-vous revenir sur les grandes lignes de votre carrière ? 
Marine Debauve : J’ai commencé la gym à l’âge de 4 ans. À 6 ans, je suis rentrée au Pôle espoir de Dijon.  J’ai participé à ma première compétition internationale à l’âge de 11 ans puis décroché une médaille par équipe aux championnats d’Europe junior, en 2002, à 13 ans, avant de partir pour l’INSEP en septembre 2002.

Quel regard portez-vous sur votre carrière ? 
J’ai un regard très positif sur ma carrière aussi bien en gym qu’en tumbling. Plusieurs titres de championne de France (individuel, équipe et par agrès), 4 championnats d’Europe 2002/2004/2005 dont 2 médailles et 2010, 3 championnats du Monde 2003/2005/2010 dont une médaille, 2 Jeux Olympiques 2004 et 2008 avec aujourd’hui encore le meilleur résultat au concours général individuel et par équipe, les Jeux Méditerranéen en 2005 avec 3 médailles, et plusieurs étapes de Coupe du Monde. Je pense avoir participé à toutes les compétitions auxquelles une gymnaste rêverait d’aller et ceux plusieurs fois avec des résultats à la clé. J’ai la chance de pouvoir retenir quasiment que les moments positifs, même si on le sait tous… chaque sportif de haut niveau fait beaucoup de sacrifices et passe par des périodes difficiles tout au long de son parcours.

Vous souhaitez lire la suite de cet article Premium ?

Déjà abonné ? Je me connecte ci-dessous.
Pas encore abonné ? Je m'abonne pour 1€/mois.

Marine Debauve – Championnats d’Europe de Debrecen (2005) : 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom