Lorette Charpy : « Un moment magique ! »

0
1015

Médaillée de bronze à la poutre et huitième au concours général, Lorette Charpy a brillé lors des championnats d’Europe de Szczecin qui se sont tenus du 10 au 14 avril dernier. De retour en France et déjà de retour à l’entraînement, elle revient sur cette expérience incroyable qui a marqué un véritable tournant dans sa carrière.

Gym and News : Lorette, tu rentres de Pologne avec une médaille de bronze et une jolie huitième place au concours général, quel bilan tires-tu de ta compétition ?
Lorette Charpy : Je suis vraiment contente ! J’avais mis toutes les chances de mon côté et beaucoup travaillé pour pouvoir me qualifier en finale du concours général, barres et pourquoi pas en finale poutre aussi, et j’ai rempli mes objectifs, donc je suis vraiment satisfaite. D’autant plus que je repars avec une médaille ! La préparation s’était bien passée donc je me sentais en confiance. L’entraînement sur podium s’était bien passé même si aux barres, comme j’étais la première à passer et que les barres étaient nouvelles, ça glissait beaucoup ! C’était donc un peu compliqué mais je savais que pour les qualifications, comme toutes les gyms seraient passées après moi, le problème serait réglé et les barres ne glisseraient plus. C’est ce qui s’est passé. Au sol, j’ai chuté sur mon double avant mais je suis tout de même arrivée aux qualifications détendue malgré l’enjeu des qualifications. Car si on ne réussit pas les qualifs, on n’accède pas aux finales donc c’est un jour très très important. Quand j’ai vu que j’avais eu 13.933 aux barres, je savais que ça pouvait être difficile de me qualifier en finale. Et comme j’étais passée dans la première subdivision, l’attente était très longue puisque j’ai dû attendre toute la journée, que toutes les gyms passent, pour connaître les résultats définitifs ! Au fil de la journée, je voyais mon nom reculer mais finalement je me suis qualifiée à la huitième place. C’était un vrai soulagement. Varinska a fait une erreur ce qui m’a permis de rester en course. Une Belge a également porté réclamation, une réclamation qui a été acceptée donc on était finalement ex-aequo, mais on a été départagées et c’est moi qui suis passée devant et qui me suis qualifiée en finale barres. Un grand soulagement après une longue attente.

Tu te qualifies donc en finale du concours général, barres et poutre. Comment se sont passées tes finales ?
Au concours général, j’étais plutôt détendue. J’étais contente d’être dans le deuxième groupe et de commencer aux barres. Malheureusement, je chute en poutre. Une erreur technique. Ce n’était pas du stress, vraiment une erreur technique. J’étais également déçue de ma note de sol mais bon c’est comme ça. A Bern et à Glasgow, je réussissais toujours mes qualifs mais ensuite c’était plus compliqué en finales donc là je voulais vraiment réussir mes finales ! Aux barres, je savais que la médaille serait difficile à atteindre car ma note de départ n’était pas assez élevée mais je suis vraiment satisfaite de ma note (14.1000). En plus je termine sixième alors que j’étais huitième aux qualifications donc j’ai réussi à grappiller quelques places au classement, j’étais contente.

Vous souhaitez lire la suite de cet article Premium ?

Déjà abonné ? Je me connecte ci-dessous.
Pas encore abonné ? Je m'abonne pour 1€/mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom