Lorette Charpy : « J’ai senti qu’une main n’avait pas lâché la barre alors j’ai groupé et fermé les yeux »

9
4218

Lourdement blessée au visage, le 15 août dernier, lors d’un entraînement aux barres, Lorette Charpy, vice-championne d’Europe par équipes il y a quelques semaines, reprend désormais des forces auprès des siens. Une blessure qui l’a profondément marquée et qui l’a empêchée de prendre part au stage organisé aux Etats-Unis et auquel elle avait été convoquée avec Mélanie De Jesus Dos Santos, Juliette Bossu, Coline Devillard, Marine Boyer et Louise Vanhille. Une semaine après son opération, elle revient sur cet événement malheureux qui a ému le monde de la gym.

« Mercredi 15 août, deuxième jour de reprise après les vacances. J’étais aux barres et j’allais m’élancer pour mon quatrième passage en double tendu lorsque j’ai senti qu’une main n’avait pas lâché (ce qui arrive parfois). Alors j’ai groupé et fermé les yeux très forts. Après je n’ai plus rien senti… Je croyais que j’étais en train de m’imaginer une scène et que ce n’était pas vrai. Jusqu’à me ‘réveiller’ sur le tapis en criant ‘Aïe Aïe Aïe’ à plusieurs reprises. En premier, j’ai eu mal derrière la tête, ce qui maintenant n’est qu’une bosse, puis après à la joue. Ensuite je crachais du sang sur le tapis. Je pensais que ce n’était qu’un coup mais quand j’entendais autour de moi ‘il faut appeler les pompiers’ où même Grâce qui se retenait de pleurer, j’ai commencé à comprendre que c’était sérieux. Les pompiers sont très vite arrivés, ils m’ont fait marcher quelques mètres puis assise dans une chaise avant de m’allonger dans le camion. Ils essayaient de me parler pour que je reste éveillée. Moi, je ne voulais qu’une chose, c’était un antidouleur. Dans ma tête, je me disais que toutes les douleurs ressenties auparavant, ce n’était rien du tout ! Arrivée aux urgences, ça a été compliqué. Ils m’ont laissée seule dans une pièce sans antidouleur et en plus je devais rester éveillée. Parfois je me reprenais en train de somnoler et je me disais ‘réveille toi’. Une étudiante que je connais s’est alors occupée de moi sauf qu’elle n’avait pas tous les droits. Ils ne m’avaient toujours pas donné d’antidouleur, j’avais tellement mal. À ce moment-là, je ne pensais à rien… Quelqu’un m’a piquée dans le bras et je dis ‘Enfin, un antidouleur !’ Mais on me répondit que ce n’était qu’une prise de sang… Heureusement ils m’ont enfin perfusée après, puis m’ont emmenée passer un scanner. Je priais pour qu’il n’y ait rien de casser mais d’un autre côté je me demandais comment ce serait possible autrement ! Je ne m’étais pas encore regardée. Ma famille est alors arrivée et dès que je voyais une nouvelle personne arriver dans le bloc, je pleurais…

Le médecin urgentiste est arrivé en disant, ‘C’est tout cassé !’, sans aucune délicatesse. Ça a été très dur. Compte rendu du scanner : fracture du plancher de l’orbite droit, fracture de la zygomatique, des parois orbitaires et maxillaires, de la lame papyracée et des os propres du nez ! Je lui répétais ‘Je vais me faire opérer ?’ Et je répondais toute seule ‘Non, je ne pense pas qu’il y en ait besoin’. Il me disait que ce n’était pas lui qui décidait mais qu’il fallait surement que je me fasse opérer. Là, je me suis effondrée. Ce fut le second choc de la journée. Après, les internes en chirurgie maxilo-faciale sont arrivés pour me confirmer l’opération. J’ai directement demandé si je pourrais quand même prendre l’avion pour les USA et ils ne voyaient pas d’inconvénients à ce que je parte, alors cela m’a rassurée.

N’ayant encore jamais subi d’opération, j’étais très stressée. Ensuite, je suis sortie de l’hôpital. Heureusement je ne dormais pas là-bas jusqu’au vendredi, jour de mon opération… Le soir, j’étais à moitié mourante et je lisais, ou plutôt mes soeurs et mon frère me lisaient, mes messages et je pleurais à chaque fois. Grâce me disait d’arrêter de pleurer parce que ça allait abîmer mon oeil. Mais dès qu’elle partait, je pleurais. Tous les messages étaient tellement gentils. D’ailleurs, je m’excuse si je n’ai pas répondu à tout le monde mais je lis vos messages qui me touchent énormément ! Le soir, j’ai voulu voir ma tête ! Waouh, quel choc de se voir défigurer comme ça ! Je ne vous ferai pas part de ça mais c’était horrible !

Le vendredi, ma tête avait encore changé. Je faisais vraiment peur ! 

Ma famille s’est vraiment bien occupée de moi, ils ont été là du début jusqu’à la fin. Et je remercie aussi toute ma GRANDE famille de nous avoir soutenus tous les 6. Mes parents et mon frère ont fait le déplacement. Si j’avais une question médicale, je demandais à Serena et sinon Grâce s’occupait vraiment bien de moi ! Cette nuit de mercredi à jeudi n’était pas ma meilleure nuit on va dire. Le jeudi matin, ça avait encore gonflé. J’étais violette. Plus ça avançait, plus ça empirait. Je suis allée voir l’anesthésiste pour qu’il m’explique comment ça allait se passer et l’après-midi je suis allée voir la chirurgienne pour qu’elle m’explique aussi comment ça allait se passer. Ensuite, je suis passée au Pôle voir les filles, ça me faisait du bien de sortir même si je ne tenais pas debout plus de 10 minutes.

Le vendredi, ma tête avait encore changé. Je faisais vraiment peur ! Les infirmières ont été très gentilles avec moi. J’appréhendais l’intubation et de m’endormir sans savoir quand j’allais me réveiller. Finalement, ça a été. Et j’étais contente de me réveiller en entendant que ça s’était bien passé. J’étais vraiment fatiguée et le fait d’avoir un oeil fermé constamment, ça me fatiguait encore plus.

Ma chambre n’était jamais vide, c’était cool et cela m’a fait plaisir d’avoir toutes ces visites… même si certaines personnes attendues ne sont pas venues et n’ont pas pris de nouvelles… Les infirmières passaient régulièrement et étaient étonnées que je ne prenne aucun antidouleur ! La nuit qui a suivi l’opération s’est assez ‘bien déroulée’. Le samedi matin, ils m’ont dit que si je ne mangeais pas plus, je ne sortais pas. Alors je me suis forcée. Je ne voulais pas rester un jour de plus là-bas ! L’interne est passé en me disant que tout allait bien et il ne voyait toujours aucun inconvénient pour le voyage aux Etats-Unis. Mais on m’a envoyé un message sous-entendant un non-départ mais comme il n’y avait rien de concret, j’étais encore prête à partir. Ma valise était prête. Le dimanche, on m’a finalement appelé pour m’annoncer officiellement que je ne pouvais pas y aller, ça a été très très difficile. Je n’arrivais plus à parler pendant quelques minutes… Ensuite, je suis allée voir de la famille ce qui m’a fait le plus grand bien.

Depuis mon opération, mon visage s’améliore au fil des jours et j’ai hâte de retrouver ma tête normale ! Cela me fait du bien de voir que ça va beaucoup mieux ! Je me dis que je ne me plaindrais plus de ma tête après avoir vu comment on peut en changer en une minute… Je suis motivée et je vais faire de mon mieux pour revenir au plus haut-niveau. Je dois voir le médecin du Pôle la semaine prochaine pour faire le point mais je n’ai pas de date exacte pour mon retour à l’entraînement. Pour l’instant, je dois juste éviter tout choc avec le visage.

Tous vos messages me vont droit au coeur et encore aujourd’hui, même après une semaine d’opération, je remercie particulièrement tous les gyms, anciens gyms et amis pour leur soutien ! Encore mille mercis et à bientôt. »

Lorette Charpy, vendredi 24 août 2018 

9 Commentaires

  1. Bravo
    Quel courage !
    Les gymnastes sont forte, savent encaisser et se reconstruire .
    On r’attend Très vite sur les podiums et encore plus Belle et plus forte qu’avant gros bisous

  2. Courage Jolie Lorette !!! On a beaucoup pensé à toi avec Lilou (pré-pôle). Beaucoup d’inquiétude mais heureusement l’opération s’est bien passée. On te souhaite de te rétablir au mieux et au plus vite pour te retrouver dans la salle aux entrainements puis sur les grandes compétition avec l’équipe de France !!! On croit en toi et ton potentiel !!!
    Gamba !! 😘😘😘😘

  3. ça fait vraiment plaisir d’avoir des nouvelles de Lorette. Merci Charlotte pour cet article. Merci à Lorette d’avoir permis ce témoignage. Bon courage à toi. Et à très bientôt sur les plateaux.
    Bisous

  4. Très joli temoignage
    Nous etions mes 3 filles gymnastes et moi, venues vous voir à Meaux pour le top 12….quel talent !
    Très prompt retablissement et j en suis sure vs serez encore plus jolie apres et surtout plus forte.
    En attendant pensez à prendre soin de vous

  5. Bonjour Lorette,
    Bravo d’avoir eu le courage de publier cet article, te confier ainsi nous a rassuré, mes filles et moi nous suivons tes aventures sur les réseaux sociaux, fiers qu’une jeune fille du « pays » vive son rêve sportif . Bon retablissement , avec toute notre amitié.

    Lauriane Presidente de l’Annoneenne et toute la famille gymnastique d’Annonay

  6. Je t’observe depuis le début et tu es vraiment géniale courage et prend bien soin de toi , la gym n’est pas un sport facile parole de gymnaste (petit niveau mais gymnaste de compette comme même 😂) mais on c’est ce relever à chaque fois et comme tu l’a fais avoir sûremonter ton accident aussi bien même si j’en suis sure que sa na pas était facile pour toi c’est juste magnifique.

    Gros cœur sur toi’ et surtout bon courage j’espère que ton rendez vous avec le médecin du pôle ce passera bien et je t’en fais de gros bisous.

    On es tous avec toi TEAM LORETTE 💪🏼❤️

  7. Vraiment bon rétablissement. Je suis vraiment triste que tu ne puisses pas aller aux US… mais rassure toi il y a des personnes beaucoup moins douées que toi.

  8. Merci lorette on reste Stella et moi très positif pour toi. Tu es tellement forte de caractère. On t envois pleins d amour courage et de bonnes ondes positives. Merci pour toi d être qui tu es

Répondre à Choulet Annuler la réponse

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom