Elle entame sa quatrième saison au pôle de Marseille. Qui est Lola Laurent, jeune gymnaste née en 2006, qui compte déjà deux sélections en équipe de France ? Interview découverte.

Gym and News : Peux-tu te présenter et revenir sur ton parcours gymnique ?
Lola Laurent : Je m’appelle Lola Laurent et j’ai 14 ans. J’ai commencé la gym au club de l’association sportive de Béziers puis j’ai été repérée pour aller au centre régional de Sète quand j’étais en CE1. Mais je n’ai pas voulu y rentrer tout de suite car je ne me sentais pas prête. Mais on me l’a reproposé et, après réflexion, j’ai accepté. Ensuite, j’ai passé les tests pour entrer au pôle de Marseille où je m’entraîne depuis 3 ans.

Peux-tu te décrire en quelques mots ?
Énergique, travailleuse, ambitieuse.

Quelle est ta principale qualité ?
Ma principale qualité est mon mental.

Ton principal défaut ?
Mon principal défaut est que je me déconcentre assez vite.

Qu’est-ce que tu aimes dans la gym ?
Travailler de nouveaux éléments et l’adrénaline.

As-tu toujours voulu faire du haut-niveau ?
Non. En réalité, je suis tombée un peu par hasard dans le monde de la gym et tout s’est ensuite enchaîné petit à petit.

Que veux-tu dire lorsque tu dis que tu es tombée un peu par hasard dans le monde de la gym ? 
En fait, à la base je faisais déjà du judo mais je cherchais à faire un deuxième sport. Une copine de ma mère lui a alors conseillé la gym. Je suis donc allée au club de l’AS Beziers et on m’a fait faire un test pour savoir dans quel groupe j’allais être. Puis David, mon entraîneur, a dit à ma mère qu’il avait détecté quelque chose en moi et a décidé de me mettre dans le groupe compète, ce que nous avons accepté. C’est comme ça que tout a commencé.

Qu’avais-tu ressenti lorsque tu avais appris que tu entrais au pôle ?
J’étais trop contente !

Comment s’était passée ton intégration ?
Très très bien.

Qu’est-ce qui te changeait le plus par rapport à ton quotidien en club ?
L’éloignement familial et le nombre d’heures d’entraînements.

Est-ce qu’il y avait quelque chose en particulier qui a nécessité un petit temps d’adaptation ?
Oui, l’éloignement avec ma famille. Au début, ça a été un peu dur mais maintenant ça va.

Qu’est-ce que tu aimes le moins faire à l’entraînement ?
La musculation.

Ce que tu préfères faire ?
Les nouveautés.

Quel est ton agrès préféré ?
Ça dépend des jours mais je dirai les barres.

Celui que tu aimes le moins ?
Le saut.

Quelles sont tes principaux hobbies à part la gym ?
Le paddle.

A quoi ressemble l’une de tes journées type ?
De 8h à 10h, je suis en cours au collège, ensuite je m’entraîne de 10h15 à 13h, puis de 13h30 à 15h, je suis en cours au pôle et de 15h15 à 18h45 je m’entraîne.

Quelle saison gymnique t’a la plus marquée ?
La saison 2018-2019. Celle où j’ai participé au Gymnix.

Quelle était ta première sélection France ? Quel souvenir en gardes-tu ?
C’était Sarreguemines en 2018. C’était vraiment trop bien ! A part que Cara s’est blessée au genou…

Quelles sont tes forces ? Tes faiblesses ?
Mes forces sont mon mental et mes capacités physiques. Ma faiblesse est la technique.

As-tu un élément qui te fait peur ?
Le backfull.

Quels est ton élément rêvé à chaque agrès ?
En poutre, costal tendu tendu. Aux barres, le def, au sol le full full et au saut yurchenko double vrille et demi.

Quel est l’élément que tu as mis le plus de temps à apprendre ?
Pied main rattrape.

Pourquoi ? 
Je ne sais pas, j’avais du mal avec mes grandes jambes (Rires). Et donc il fallait coordonner l’action des bras et des jambes et j’avais du mal… Alors que c’est un élément très basique pourtant (Rires).

As-tu un modèle gymnique ?
Nastia Liukin.

Quels sont tes objectifs à court, moyen et long terme ?
A court terme, ce sont les championnats d’Europe, à moyen terme les championnats du monde et à long terme les Jeux Olympiques !

Propos recueillis par Charlotte Laroche 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom