L’interview décalée de Doriane Thobie : « Je vis au jour le jour »

Elle était un des grands espoirs de la gymnastique féminine française mais une blessure à un pied survenue en décembre 2011, à quelques mois du Test Event, compétition qualificative pour les Jeux Olympiques, l’aura poussée à arrêter prématurément le haut-niveau. Désormais âgée de 20 ans, Doriane Thobie est aujourd’hui une jeune femme épanouie, bien dans ses baskets. Depuis Saint-Etienne, où elle réside, elle a accepté de jouer le jeu de l’interview décalée. L’occasion également de prendre de ses nouvelles.

Gym and News : Doriane, avant d’entrer dans les questions plus décalées, peux-tu nous dire ce que tu deviens ?
Doriane Thobie : Je prépare actuellement le BPJeps à Saint-Etienne mais je m’apprête à passer les concours pour devenir auxiliaire-puéricultrice. Le milieu médical m’a toujours attirée. J’avais tenté le concours d’infirmière à deux reprises après le bac mais je ne l’avais pas eu. Comme j’avais aussi envie de tester le métier d’entraîneur, j’ai décidé de passer le BPJeps avant de me rediriger vers le milieu médical. Travailler avec les enfants est quelque chose qui m’attire.

Quelle place occupe la gym désormais dans ton quotidien ?
Exceptée les heures que je passe à la salle pour entraîner dans le cadre de mon BPJeps, je m’entraîne toujours un peu. Je matche avec Saint-Etienne en DN2. Comme on a qu’une seule compète dans l’année, pour l’instant je n’ai pas encore trop repris mais d’ici le mois de janvier je vais vraiment reprendre l’entraînement, à raison de 3 entraînements par semaine.

Avec le recul, quel regard portes-tu sur ta carrière de gymnaste de haut-niveau ? 
Je ne regrette rien. J’ai fait ce que j’avais à faire. Alors oui, je suis déçue de ne pas être allée aux Jeux Olympiques mais c’est la vie. Il y a pire. Je suis contente de mon parcours.

doriane-thobie

Quel a été ton plus gros sacrifice pour faire du haut-niveau ?
Quitter ma famille et mes amis proches. Quand j’ai quitté Le Mans, j’étais en Sixième, j’avais 11 ans. C’était jeune mais je ne regrette rien du tout.

Rentrons dans les questions un peu plus décalées. Quelle est ta plus grande qualité ?
Je dirais que je suis quelqu’un de gentille. Peut-être trop parfois même (Rires). Et je suis autonome.

Ton plus gros défaut ?
Curieuse !

Un petit défaut inavouable ?
Boudeuse… quand je n’ai pas ce que je veux (Rires).

Ta plus grande peur ?
Quand je faisais du haut-niveau, ma plus grande peur était de me blesser. Actuellement, je n’en ai pas.

Ta plus grosse frayeur à l’entraînement ?
Quand je me suis blessée, en 2011, et que j’ai vu l’état de mon pied.

Si tu gagnais à l’Euromillions, que ferais-tu de tout ton argent ?
Des voyages, j’en ferai profiter ma famille et je me ferai construire une maison.

Ta destination de rêve pour des vacances ?
Les Seychelles. Enfin je ne sais pas trop… Je dirais une île paradisiaque !

img_51161

Si pendant une journée, tu devais te glisser dans la peau d’une star, ce serait qui ?
Patrick Dempsey. Il a faut beaucoup de choses comme les 24h du Mans, Grey’s Anatomy ( le monde médical m’attirant beaucoup) et parce que c’est un bel hommes (Rires).

Un people qui te fait craquer ?
Un mannequin italien, Mariano Divaio. Il est trop beau ! C’est même mon fond d’écran (Rires). Bon à la base, c’était pour rire, je ne savais pas quoi mettre alors j’ai mis sa photo. Et puis finalement, je l’ai gardée.

Le cadeau de Noël qui t’a le plus marqué ?
Mon premier téléphone, à 11 ans, quand je suis entrée au Pôle de Créteil. J’avais l’impression de passer dans le monde des grands.

Plutôt ski, snow ou aucun des deux ? 
J’ai fait une fois du ski mais jamais de snow donc je dirais plutôt ski. Mais je n’ai jamais trop eu l’occasion d’aller aux sports d’hiver.

Une soirée parfaite pour toi, c’est ? 
Une soirée posée entre amis, à rigoler.

Le moment de la journée que tu préfères ? 
Le soir, quand je me mets dans mon lit.

La première chose que tu fais le matin ? 
Le matin, je mets mon réveil à la dernière minute donc dès qu’il sonne, je me lève tout de suite pour me préparer ! Je n’ai pas le temps de faire autre chose.

La dernière chose que tu fais avant de te coucher ? 
Je regarder mon téléphone. Comme une geek (Rires).

A la télé, que regardes-tu le plus ? 
Je ne suis pas trop télé. Je ne regarde rien en particulier, je zappe surtout.

fullsizer1

Si tu étais un animal, tu serais ? 
Un chat.

Pourquoi ? 
Pour pouvoir dormir toute la journée !

Un regret ? 
Non. Aucun.

Ton meilleur souvenir ? 
Ma cinquième place en finale sol aux championnats d’Europe en 2010.

Le bonheur parfait pour toi, c’est quoi ?
Etre entourée de ma famille, de mes amis et être en bonne santé.

Dans dix ans, comment te vois-tu ? 
Dans 10 ans, j’aurais 30 ans… Je ne pense pas trop à ce que je serai dans 10 ans. Je vis un peu au jour le jour. Mais j’espère avoir un chéri et un enfant. Pour le reste, on verra ce que la vie me réserve…

Propos recueillis par Charlotte Laroche pour Gym and News

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom