L’interview décalée de Camille Bahl : « L’apprentissage de la valse me faisait vraiment très peur »

Eloignée des praticables en raison d’une succession de blessures qui auront considérablement ralenti sa phase de progression, la pétillante Camille Bahl compte bien regagner sa place au sein du collectif France senior. Aujourd’hui, la pensionnaire de l’INSEP, loin de perdre sa joie de vivre et sa bonne humeur, se prête au jeu de l’interview décalée.

Gym and News : Camille, quel est ton principal trait de caractère ?
Camille Bahl : Je suis plutôt serviable surtout quand il s’agit de mes amis.

Ta plus grande qualité ?
Quand je veux vraiment quelque chose je peux être très déterminée.

Ton plus grand défaut ?
Je suis lunatique.

Un petit défaut inavouable ?
Je pleure très facilement (surtout devant les films).

La personne à qui tu te confies le plus quand tu as un coup de blues ?
Clara Beugnon et les filles de l’INSEP également.

La personne avec qui tu rigoles le plus à l’INSEP ?
Difficile d’en choisir une mais je dirais Coline parce que c’est celle qui me fait rire depuis le plus longtemps.

Camille Bahl interview décalée

L’accro ou l’élément qui te fait le plus peur ?
La valse aux barres et je dirais même les barres en général. J’ai toujours eu peur des barres et je suis très raide des poignets donc la prise en lune est difficile pour moi et du coup apprendre la valse aussi. Même aujourd’hui je ne suis pas à l’aise sur cet élément.

Ta plus grosse frayeur à l’entraînement ?
Je n’ai jamais fait une grosse chute qui m’a marquée plus qu’une autre donc je dirais que c’est l’apprentissage de la valse aux barres qui me faisait vraiment très peur.

Ton élément rêvé ?
Yurchenko double vrille et demi.

Si tu devais te glisser dans la peau d’une star le temps d’une journée ce serait ?
Un acteur américain. Peu importe lequel.

La carrière d’un sportif qui te fait rêver ?
Michael Phelps.

Si tu n’avais pas fait de gym, qu’aurais-tu pu faire comme sport ?
Je pense que je me serais tournée vers l’athlétisme.

Ce que tu aimes le moins à l’entraînement ?
L’échauffement et les bases. Je préférerais passer directement aux gros éléments si c’était possible.

Ta plus grande phobie ?
L’avion. Même si ça c’est un peu amélioré.

Camille Bahl interview décalée 3

Quelle est la première chose que tu fais au réveil ?
Je regarde mon téléphone.

Quelle est la dernière chose que tu fais avant de te coucher ?
J’active mon réveil.

Un objet indispensable ?
Mes écouteurs et le téléphone qui va avec bien sûr.

Ce que tu préfères regarder à la télé ?
Rien en particulier. Je regarde ce qui passe.

Plutôt film ou série ?
Série sans hésiter.

Le moment de la journée que tu préfères ?
Je ne sais pas mais tout ce que je sais c’est que ce n’est pas le réveil !

Ton petit déjeuner préféré ?
Un bon café, des céréales et un peu de Nutella sur du pain mais ça c’est plutôt réservé au dimanche.

Ta destination rêvée de vacances ?
Les États Unis.

Le métier que tu souhaiterais exercer plus tard ?
Kiné ou osteo.

Le réseau social que tu préfères ? Pourquoi ?
Snapchat car c’est celui que j’utilise le plus pour rester en contact avec mes amis.

Une anecdote drôle de compète ?
Aux championnats d’Europe junior avec Marine, Juliette et Océane. Ce n’est pas vraiment pendant la compète mais le lendemain, on nous a demandé de quitter la piscine de l’hôtel parce qu’on faisait des saltos et trop de bruit et donc on gênait le cours de natation. On était aussi rentrées dans le sauna qui était payant à la base… je me souviens qu’on a vraiment rigolé !

Europe junior itw décalée

Si tu pouvais changer une chose de ta carrière ce serait ? Pourquoi ?
Je ne changerais rien. Je ne regrette rien de ce qui s’est passé durant ma carrière, même les choses les plus difficiles.

Si tu étais un animal, tu serais ? Pourquoi ?
Un renard parce que c’est futé et ça trouve toujours un moyen de s’en sortir.

Pour toi le bonheur parfait ?
Être entourée de ma famille et de mes amis et me satisfaire de ce que j’ai.

Comment te vois-tu dans 10 ans ?
Je vis plutôt au jour le jour donc c’est difficile de me projeter aussi loin mais je souhaite juste être épanouie et heureuse.

Propos recueillis par Charlotte Laroche pour Gym and News

Il y a quelques mois, Camille était revenue sur son année 2016. Une année difficile. Pour lire ou relire son interview, cliquez ici 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom