Les mercredis de l’été #2 : Clara Beugnon, à l’épreuve des papiers

[LES MERCREDIS DE L’ÉTÉ #2] Mercredi 8 juillet, les résultats du bac sont tombés, un point de repère pour indiquer que l’été est bel et bien lancé ! Les interviews de l’été se poursuivent avec une interview décalée de Clara Beugnon, ancienne pensionnaire de l’INSEP désormais membre de l’équipe Top 12 de Combs-La-Ville.

 

2 Commentaires

  1. Interviewer Clara pour lui faire dire « son dernier sms envoyé », sa « dernière photo prise dans son téléphone » n’a pas grand intérêt… c’est intrusif , surtout qu’on l’a sent un peu gênée et c’est normal!
    Je trouve que c’est un peu creux les questions, je m’attendais à des questions plus élaborées, surtout que la plupart elle y avait déjà répondu auparavant (par exemple, l’élément qu’elle a eu le plus du mal à apprendre etc)
    Bref, heureusement que c’est libre d’accès car payer pour ce genre d’article ne vaut malheureusement pas le coup.
    Et c’est loin d’être la première fois !
    Augmenter en qualité les articles en accès public, serait déjà un bon objectif pour donner envie de payer 1€ par mois, même si je l’admets c’est un prix misérable.
    De plus, votre manie à faire des différences entre les gymnastes, n’a pour moi pas sa place dans un travail de journaliste.

    • Madame,

      Je prends note de votre commentaire qui, à mon grand regret, critique mon site dans sa totalité. Je suis navrée que celui-ci ne trouve grâce à vos yeux. Vous ne devez certainement pas être la seule et j’apprécie, malgré le flot de critiques, que vous ayez pris le temps de m’écrire. Je me permets toutefois de vous répondre point par point à tout ce que vous avez évoqué.

      Premièrement, Clara Beugnon n’a pas été gênée de répondre à l’interview. Au contraire, elle a pris plaisir à la faire.

      Deuxièmement, le principe de ces interview décalées est leur esprit léger, c’est un parti pris. D’où le fait également qu’il soit en accès libre. Le contenu ne mérite absolument pas que cet article soit publié dans l’espace abonné et il n’en a d’ailleurs jamais été question.

      Ensuite, augmenter la qualité des articles en accès libre ne donnera pas envie de s’abonner, au contraire, nous avons déjà testé et cela a entraîné une chute vertigineuse des abonnements.

      Puisque selon vos dires je ne suis pas une bonne journaliste, je ne vais pas m’attarder sur mon cas personnel, mais je vais faire le parallèle avec d’autres médias nationaux qui, eux-mêmes, peinent à développer leur accès abonnés. Payer pour un contenu en ligne n’est pas quelque chose qui fait encore partie des mentalités. Nous sommes dans une époque où les gens recherchent du gratuit, et les nombreux licenciements qui sont en train de toucher la presse et les chutes au niveau des ventes des titres de presse écrite le prouvent également.

      En revanche, prendre le temps de développer l’espace abonné par son contenu permettrait de multiplier les demandes d’abonnements. C’est un point sur lequel je travaille car c’est, à mon sens, ici que le bât blesse et j’en ai conscience. Par manque de temps, l’espace abonné est aujourd’hui trop faible et je le concède. Mais multiplier les articles en accès libre pour donner envie de s’abonner ne me paraît pas cohérent. Sinon, pourquoi s’abonner si tout est déjà en accès libre ?

      Quant à votre commentaire sur la « manie que j’ai à faire des différences entre les gymnastes » me surprend car justement l’ensemble des retours que j’ai est le fait que je ne fais pas de différence entre les gymnastes, surtout celles et ceux qui sont encore dans le circuit du haut niveau. Clara Beugnon ne fait plus partie du circuit du haut-niveau, donc indiquer sur mes réseaux que j’ai une affection particulière pour elle, pour son histoire, ne me paraît pas être déplacé et n’a pas d’impact sur l’actualité. Nombre de journalistes sportifs ne se cachent pas pour afficher leur affection envers un sportif retraité, je ne pense pas que cela remette en cause la qualité de leur travail. Nous sommes également des humains.

      Enfin, même si cela n’entrera certainement pas en résonnance avec vous, je me permets toutefois de rappeler que je tiens ce site en parallèle de mon activité professionnelle et que, par manque de temps, il m’est pour l’heure impossible de faire tout ce que j’aimerais faire et il est également plus compliqué d’atteindre l’excellence.

      Cordialement

Répondre à Annie-rose Annuler la réponse

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom