L’équipe de France de gymnastique rythmique va bientôt faire son retour à l’INSEP

Bonne nouvelle pour l’ensemble France, il sera de nouveau accueilli dès lundi à l’Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance Physique (INSEP). Elisabeth Rachid, Iliona Prioux, Chloé Sivadier, Danaé Collard, Célia Joseph-Noel, Hélène Deconninck, Astrid Rabette et Eloïse Marchon vont donc retrouver les praticables bien avant les autres gymnastes françaises. Mais ce retour à l’entraînement est loin d’être des retrouvailles avec leurs vies d’avant. On vous fait découvrir ce qui attend l’ensemble France ce lundi 25 mai 2020.

Les Parisiennes du collectif français ont déjà réalisé des tests médiaux la semaine dernière à l’INSEP. Chloé et Iliona, encore retenues en province, feront de même lundi prochain, avant de reprendre l’entraînement. Ce passage obligatoire va permettre à l’ensemble tricolore de gymnastique rythmique de mettre fin à leur confinement sportif. Cependant, lors de la reprise, la salle d’entraînement de l’INSEP va connaître un tout nouveau visage, avec bien moins d’intensité et de contact qu’auparavant. « On va reprendre doucement avec un entraînement par jour et avec de la préparation physique » , explique Chloé Sivadier. Côté gymnastique rythmique pure, le temps est à l’adaptation. Les gymnastes n’auront le droit à aucun contact entre elles. Le praticable va donc être séparé en plusieurs parties pour que chacune est un espace individualisé, avec ses propres engins afin de limiter le contact physique.

L’INSEP se réinvente
Si l’INSEP est un centre d’entraînement, c’est aussi un lieu d’hébergement où de nombreux sportifs se côtoient quotidiennement. Pour pouvoir rouvrir, l’établissement a mis en place de nombreuses mesures de protection. La fourmilière d’athlètes devient une rocade bien rangée, avec un sens de circulation à respecter. Chaque sport a désormais une entrée différente. Par exemple pour le gymnase, où gymnastique artistique, rythmique, trampoline, lutte, escrime et Taekwondo se fréquentent habituellement, de nouveaux accès séparés seront installés, pour limiter les croisements entre les sportifs. L’INSEP n’échappera pas non plus au port du masque obligatoire dans ses espaces partagés notamment, même si pendant la pratique sportive,  les champions seront autorisés à ne pas le porter. Côté scolarité, Eloïse, Iliona, Astrid et Chloé continueront de suivre leur formation du DJEPS (Diplôme d’Etat de la Jeunesse et de l’Education Populaire et du Sport) sous la forme de visioconférences.

Pour la nuit, les gymnastes vont devoir se séparer de leurs colocataires et retrouver des chambres simples, car c’est l’une des conditions de la réouverture de l’internat. Pour manger en toute sécurité sanitaire, des paniers repas seront délivrés aux athlètes faute de l’ouverture du self. Si la nouvelle organisation semble déjà bien préparée, quelques précisions restent encore à venir confie Chloé: « Nous n’avons pas encore le programme pour la semaine prochaine, nous aurons plus d’infos en fin de semaine par nos entraîneurs et notre coordinateur de pôle. »

Océane Michel

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom