L’équation de la performance

Chaque individu est capable de reconnaître facilement quand une personne est performante en gymnastique notamment au travers des résultats du sportif. On entend souvent que « plus une personne travaille, plus elle sera performante. » Cela est en partie vrai, mais être performant est plus complexe que cela. De nombreux facteurs internes et externes vont avoir un impact sur la performance d’un sportif. Un sportif peut être le « roi du travail et des entraînements », mais ne pas être performant. Pourquoi ? Tout simplement, parce que la performance est le résultat d’une multitude d’éléments. Décryptage.

 

Le travail

Le premier facteur pour qu’un sportif soit performant est le travail. Il est presque impossible de réussir sans travailler. Des heures et des heures d’entraînement sont nécessaires afin d’apprendre de nouveaux éléments, les perfectionner et d’être confiant lors de leurs réalisations. C’est également grâce au travail que l’on construit sa condition physique qui permettra ensuite de réaliser des enchaînements en compétitions et de limiter au maximum le risque de blessures. C’est également durant les entraînements que l’on se construit mentalement, que l’on acquiert une certaine résistance au stress, et que l’on devient plus fort mentalement notamment suite à des blessures, d’entraînements difficiles, de la fatigue, etc… Ainsi, comme vous l’aurez compris, la réussite passe par le travail, mais n’est pas uniquement déterminée par celui-ci.

 

Avoir des objectifs clairs

Un autre facteur aura un impact important sur la performance d’un sportif : déterminer ses propres objectifs. Sans objectif, il est difficile d’avancer, car on ne sait pas vers où l’on se dirige. On avance à l’aveugle. Avoir des objectifs précis peut donc nous aider à avancer et à rester motivé. Un outil très utilisé dans le monde anglo-saxon pour la définition des objectifs est le modèle de SMART goals.

SMART est un acronyme qui signifie “Specific, Measurable, Attainable, Relevant, Time-based”.

  • Spécifique : ils doivent être précis
  • Pouvoir être mesuré : c’est-à-dire être capable de déterminer quand des progrès sont faits et quand ils sont atteints.
  • Réalisable : les objectifs doivent être réalisables. Se fixer des objectifs auxquels on ne croit pas n’apportera rien. Ils vous donneront juste l’impression d’échouer et vous démotiveront. D’où l’importance de se fixer des objectifs que l’on se croit capable de réaliser
  • Pertinent : vos objectifs doivent s’aligner sur vos valeurs et vos objectifs à long terme
  • Basé sur le temps : fixer une date de fin réaliste et ambitieuse pour la hiérarchisation des tâches et la motivation

Utiliser ce modèle peut être très utile lors de la création d’objectifs personnels ou collectifs.

Aux Etats-Unis, ce modèle est utilisé à de nombreuses reprises pour fixer les objectifs avant la saison universitaire. Il est essentiel d’analyser ces objectifs à mi-chemin afin de faire un point sur la situation et les modifier si nécessaire. A la fin de la période définie, les objectifs doivent être analysés de manière précise afin de voir ceux qui ont été atteints et ceux qui ne l’ont pas été. Cette période appelle à la réflexion et doit être un moment d’échange entre les différents acteurs ayant participé au projet. Cette dernière étape doit alors permettre à l’équipe d’apprendre de ses erreurs pour les modifier, et garder en mémoire ce qui a fonctionné afin d’y avoir recours dans de futurs projets.

 

Les ressources matérielles et humaines

Travailler dans de bonnes conditions est également un facteur qui aura un impact sur la performance. Il semble essentiel pour les sportifs de s’entraîner dans un environnement avec :

  • de bonnes conditions matérielles
  • des personnes de confiance

Ainsi les entraîneurs et dirigeants de la structure joueront un rôle important sur la performance d’un athlète. Un gym qui s’entend bien avec son entraîneur et qui lui fait confiance aura plus de chance de faire de bonnes performances qu’un gym qui a peur de son entraîneur. La relation entraîneur- entraîné est de plus en plus discutée depuis quelques années, car elle impacte la performance de l’athlète que ce soit de manière positive ou négative. Sans cette envie d’aller à l’entrainement tous les jours, il n’est pas possible de devenir performant.

 

Un aménagement adéquat

Tout le monde sait que les gymnastes sont jeunes. Ce sont des enfants/adolescents qui vont à l’école. Il est donc essentiel qu’ils bénéficient d’un aménagement scolaire adéquat afin de pouvoir concilier le sport et les études dans les meilleures conditions possibles. Toutes les structures n’offrent pas ce type d’aménagement, ce qui rend la situation plus compliquée et plus fatigante pour ces jeunes athlètes.

Nous savons tous que la gym n’est pas un sport grâce auquel il est possible de vivre. Ainsi, il est important que, dès le plus jeune âge, la scolarité des jeunes ne soit pas mise de côté.

 

L’entourage du sportif

L’entourage du sportif joue également un rôle primordial dans la performance. Faire du sport de haut-niveau ou du sport en général implique des coûts plus ou moins importants, en fonction des différentes structures, pour les familles. Cela implique également des sacrifices : éloignement familial, départ de la maison à un jeune âge, nombreux déplacements à travers la France et/ou le Monde … Sans les parents, rien ne serait possible. L’entourage (famille, amis…) soutient l’athlète tout au long de sa carrière que ce soit dans les bons ou dans les mauvais moments. Ils sont au premier plan et sont les premiers supporters.

 

Le mode de vie

Ce sont 2 phrases répétées par les entraîneurs : « Attention à votre hygiène de vie » et « Attention à ce que vous mangez. Ne mangez pas trop !». Mais rare sont les entraîneurs qui prennent le temps d’expliquer ce qu’est une bonne hygiène de vie. Et pour beaucoup, ce terme se réduisait presque exclusivement à un aspect : l’alimentation. Or, l’hygiène de vie inclus de nombreux aspects : sommeil, soins, récupération, alimentation, hydratation etc…

  • Le sommeil

Le sommeil est très important pour les sportifs, et pour la population en général. Dormir au minimum 8-9 heures par nuit serait idéal pour être reposé et en forme le lendemain. Un manque de sommeil entraîne une baisse de l’efficacité, de la concentration, et augmente le risque de se blesser. Une blessure va handicaper l’athlète et impactera donc ses performances pendant une certaine période. Il faut donc prendre au sérieux le rôle du sommeil sur la performance. En cas de problèmes de sommeil, des solutions existent. Parlez-en à votre médecin qui saura vous conseiller.

  • Les soins kinés

De nombreuses personnes sont encore persuadées que les soins avec les kinés sont nécessaires uniquement en cas de blessures. FAUX ! Les soins permettent la prévention de blessures. Certains athlètes de haut-niveau en France n’ont pas accès à des soins kinés de manière régulière, alors qu’ils devraient avoir lieu de manière quotidienne pour que l’athlète soit dans les meilleures conditions possibles pour devenir/rester performant.

Certaines structures n’ont pas de kiné. Dans d’autres, un kiné vient 2 à 3 fois par semaine, à raison de 2- 3 heures par jour, pour voir plus de 30 athlètes. Dans ces cas-là, il est impossible que chaque athlète voit le kiné.

Pour comparer, aux USA, un kiné est disponible 7 jours sur 7 et les gymnastes le voient quotidiennement avant ou après les cours pour des exercices de prévention et des soins. Il est également présent à l’entrainement tous les jours, et venait à toutes les compétitions. Ainsi, grâce à ces ressources mises en place, de nombreuses blessures ont été prise en charge très rapidement et n’ont pas évolué dans la mauvaise direction.

  • La récupération

La récupération est devenue un « buzz word ». Tout le monde en parle, mais très peu savent de quoi il s’agit. La récupération inclus plusieurs parties :

  • Récupération physique : 1-2 jours sans entrainement par semaine, différentes intensités en fonction des objectifs, break pendant les périodes off (Exemple : confinement) ;
  • Récupération mentale : préparation physique sous forme de jeux, jeux en équipe, défis, activités en dehors du gymnase, repas en équipe, days off, vacances etc… ;
  • Récupération par les soins : massages, kinés, balnéothérapie ;
  • Récupération par l’alimentation : afin d’éviter d’avoir des courbatures et afin de favoriser une bonne récupération musculaire, il est essentiel de suivre certaines règles alimentaires que de nombreux nutritionnistes et diététiciens spécialisés dans le sport ont mis en place après de nombreuses années de recherches. Ces besoins seront différents pour chaque sportif en fonction de l’activité physique et de leur corpulence. Il faudra favoriser les glucides et les protéines avant l’entrainement pour un maximum d’énergie, les glucides pendant l’entrainement pour redonner de l’énergie à notre organisme et les protéines et les matières grasses après l’entrainement pour réparer les muscles et permettre à notre organisme de récupérer.
  • L’hydratation

L’hydratation est également un facteur clé pour une bonne hygiène de vie. L’eau représente entre 60 et 70% de notre poids corporel. Une bonne hydratation joue un rôle de transport des éléments nutritifs essentiels à la production d’énergie – le sang- et des déchets (urine, sueur). Pendant un effort intense, les pertes hydriques sont importantes et les besoins en eau du sportif augmentent. L’activité sportive fait travailler les muscles. Or, qui dit travail, dit besoin d’énergie et perte sous forme de chaleur. La transpiration est un mécanisme naturel qui permet la régulation thermique du corps. En moyenne, les pertes d’eau peuvent varier entre 0,5 et 2,5 litres par heure. Une déshydratation mineure – soit environ 2% de perte d’eau – s’accompagne d’une baisse de 20% des performances sportives.

Une déshydratation peut même avoir des conséquences sur la santé du sportif (altération des capacités intellectuelles, vertiges, troubles musculaires et tendineux (claquages, élongations, contractures), troubles digestifs, troubles cardiaques, coup de chaleur pendant l’exercice…). Ainsi, comme vous l’avez compris, il est essentiel de bien s’hydrater pendant une activité physique.

  • L’alimentation

Tout le monde sait que l’alimentation occupe une place primordiale dans le sport en général, et la gymnastique n’est pas une exception.

Une idée reçue très présente en gymnastique est qu’il faut « manger peu pour être performante ». De nombreux entraîneurs répètent cette phrase aux gymnastes. Ainsi, nombreux sont ceux qui pensent que réduire leur alimentation leur permettra d’augmenter leurs performances. FAUX !!!

Sur le court terme, cela peut-être le cas pendant 1 à 2 semaines. Mais avec le temps, ce manque d’énergie se fera ressentir notamment par de la fatigue, des blessures, un manque de concentration, une perte de masse musculaire etc… En effet, quand le corps ne reçoit pas les nutriments nécessaires à son bon fonctionnement, il émet un signal d’alarme. Tous les groupes d’aliments (glucides, lipides et protéines) sont nécessaires au bon fonctionnement de notre corps. Il faut garder à l’esprit que les gymnastes sont des enfants ou des adolescents en pleine croissance. Apporter les nutriments nécessaires à leur corps est essentiel non seulement pour leur sport, mais également pour leur vie future. Des carences pendant cette période peuvent engendrer des problèmes par la suite dans leur vie d’adulte. Ainsi, il est essentiel de s’alimenter correctement, c’est-à-dire ASSEZ et d’avoir une alimentation VARIEE et EQUILIBREE.

L’alimentation est un autre facteur qui va avoir un impact sur la performance d’un athlète. L’ordre d’importance de ces facteurs dépendra de chaque individu. Certaines personnes ont besoin de plus de sommeil que d’autres, et nos apports nutritionnels ne sont pas les mêmes, par exemple. Ne regardez pas ce que fait votre voisin. Ce qui fonctionne pour lui, ne fonctionnera pas forcément pour vous. Concentrez-vous sur votre propre corps. Apprenez à vous connaître. Prenez du temps pour comprendre comment vous fonctionnez. Découvrez ce qui est bénéfique pour vous et ce qui ne l’est pas. Ecoutez vous. Soyez curieux et éduquez-vous sur les différents sujets auprès de professionnels dans les différents domaines. Être performant est un long processus qui nécessite beaucoup de travail en amont. La balle est dans votre camp.


Nutrition et performance : les deux font la paire


D’autres facteurs peuvent encore entrer en compte dans la performance. En effet, la performance est une notion complexe qui inclus de nombreuses choses. Avoir conscience des facteurs qui ont un impact important sur celle-ci peut permettre d’effectuer des ajustements afin de réaliser ses objectifs.

Par A.K

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom