Le fil’gym du 2 février 2020

Claire Pontlevoy

Chaque dimanche, retrouvez désormais le fil’gym, un récap’ de l’actualité GAM et GAF sous forme de brèves. Aujourd’hui, le 1er fil’gym revient sur ce qu’il s’est passé du lundi 27 janvier au dimanche 2 février 2020.

 

  • En pleine ascension, Claire Pontlevoy (Avoine-Beaumont), membre de l’équipe de France aux derniers championnats du monde de Stuttgart suite au forfait de Coline Devillard, blessée au pied, a été sélectionnée pour disputer la célèbre American Cup qui se tiendra le 7 mars prochain aux Etats-Unis.

 

  • Egalement membre de l’équipe de France féminine aux derniers championnats du monde, l’étoile montante Aline Friess (Pôle de Saint-Etienne / SR Obernai) a quant à elle été sélectionnée pour participer à l’étape de coupe du monde de Stuttgart qui se tiendra les 21 et 22 mars prochain.
    —> Pour rappel, plusieurs quotas olympiques sont accessibles via les étapes de coupe du monde (par appareil ou concours général). Jusqu’à 6 places sont à aller chercher via 4 étapes, dont celle de Stuttgart. Les trois nations les mieux placées au classement général gagneront alors un ticket supplémentaire pour les Jeux de Tokyo.

 

  • Mélanie De Jesus Dos Santos s’est livrée lors d’une longue interview pour France TV. Un délicieux podcast à retrouver en cliquant ici 

 

  • Edgar Boulet (INSEP / SM Orléans) et Thomas Bouhail étaient en Suisse cette semaine dans le cadre d’un stage. Edgar s’est entraîné aux côtés des gymnastes du collectif senior suisse, tandis que Thomas Bouhail était en complément de formation en tant qu’entraîneur international. L’occasion également pour les deux hommes de poursuivre la construction de leur relation entraîneur/entraîné.

 

  • Blessé à la cheville lors d’un entraînement, Antoine Borello (Pôle d’Antibes / Noisy-Le-Grand) poursuit sa rééducation et porte toujours une botte afin que sa cheville soit immobilisée. Il partage son quotidien et les grandes lignes de sa rééducation sur son compte Instagram.

 

  • Samir Aït Saïd était l’invité de France 3 Provence Alpes Côte d’Azur. L’occasion pour le médaillé de bronze aux anneaux de revenir sur ses championnats du monde et sur sa préparation pour les Jeux Olympiques de Tokyo :

 

  • La Fédération a annoncé que juniors et seniors GAM disputeront un stage qui se tiendra du 16 au 21 février prochain, à Lyon. Ont été convoqués : Kévin Antoniotti, Cameron-Lie Bernard, Loris Frasca, Julien Gobaux, Zachari Hrimèche, Killian Mermet, Mathias Philippe, Julien Saleur et Cyril Tommasone pour les seniors : Tom Aghina, Arthur Ballon, Valentin Banfi, Victor Bardou, Hugo Carmona, Adam Cogat, Lucas Desanges, Tom Minn, Arthur Nogier, Léo Saladino, Swaini Bellil, Quentin Gimeno, Théo Lefebvre, Killian Lodenot, Tho Noblet et Axel Pillai.

 

  • Opérée du dos en novembre 2017, quelques mois après son arrivée à l’INSEP, Alison Lepin vient de disputer ses premiers championnats universitaires avec sa faculté d’Orléans. Elle est passée aux 4 agrès avec un programme allégé au sol, au saut et aux barres. Alison qu’on retrouvera avec son club d’Avoine-Beaumont le 29 février prochain en Top 12.

 

  • Camille Bahl, retraitée du haut-niveau depuis mi 2017 en raison d’une blessure à un pied qui ne guérissait pas, a repris les compétitions en individuel ce dimanche. Elle est engagée en Nationale A et s’est qualifiée pour les régions. Camille qui, comme Alison Lepin, matche également par équipes, en Top 12, avec son club d’Haguenau.

 

  • Victime d’une rupture du tendon d’Achille fin novembre, Elena Santinelli (ex-pôle de Dijon) a débuté sa rééducation. Au programme : reprise du vélo en salle, électrode au niveau du mollet pour faire circuler le sang et cryothérapie à -30° sur la zone du tendon.

 

  • Retirée du monde du haut-niveau depuis l’été dernier, Juliette Bossu (ex-Pôle de Saint-Etienne) vient de débuter un stage professionnel en Suède. L’occasion pour la jeune femme de 20 ans de découvrir le monde professionnel avant de s’envoler en tant que fille au pair pour les Etats-Unis au printemps prochain.

 

  • Les États Généraux Fédéraux se sont tenus en cette fin de semaine, après douze mois d’échanges entre la Fédération et les clubs afin de construire les clubs de gymnastique de demain. Douze mois d’échanges et dix-sept réunions des Etats généraux territoriaux qui ont permis de cibler quatre axes prioritaires : l’accompagnement des dirigeants, les ressources humaines, le positionnement territorial et l’appartenance fédérale.

 

Liste non exhaustive

#Rediff

Top 12 GAF et règle des GFL : la grogne monte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom