L’analyse psy : le poids du Covid sur les gymnastes

Le monde du sport est particulièrement impacté par la pandémie de Covid-19. Annulation ou report des compétitions, compétitions à huis clos, absences d’entraînements en fonction de son département d’appartenance, le contexte sanitaire peut peser lourd sur les organismes, que ce soit d’un point de vue physique ou mental. Psychologue du sport et ancienne gymnaste de haut-niveau en gymnastique acrobatique, Flavie Teste nous éclaire sur cette situation inédite.

Gym and News : Quel impact le COVID et l’incertitude qui plane sur le calendrier gymnique peuvent-il avoir sur le mental d’un sportif de haut-niveau ?
Flavie Teste : Le sportif de haut niveau se construit tout au long de sa carrière autour d’objectifs de compétition. Il s’entraîne dans un but d’exceller le jour de la compétition. Il se façonne autour d’objectif technique et d’objectifs chiffrés. Actuellement, il n’a plus la maîtrise intégrale de sa performance et se retrouve confronter à une perte de repères. La seule chose qu’il peut maîtriser c’est son comportement face à la crise. Ce qui est important, c’est que le sportif ne rentre pas dans un état psychique “laxiste” au vu de l’annulation des compétitions. L’athlète qui sera performant lors de la reprise des compétitions, c’est celui qui aura réussi à maintenir un état ponctuel de pression lors des entraînements.

Vous souhaitez lire la suite de cet article Premium ?

Déjà abonné ? Je me connecte ci-dessous.
Pas encore abonné ? Je m'abonne pour 1€/mois.

Article précédentAline Friess, blessée et opérée du genou
Article suivantOcéane Charoy : « C’est une réelle fierté de retourner aux sources avec cette fois une nouvelle casquette »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom