L’Alliance Dijon Gym 21 n’évoluera pas en Top 12 la saison prochaine

Pour diverses raisons, sportives et financières, le club de l’ADG21, troisième du dernier Top 12, a demandé à être relégué en Nationale A1 la saison prochaine. La présidente, Astrid Korn, s’explique. 

Avec ses 515 licenciés, l’Alliance Dijon Gym est un des clubs phares du championnat français. Pourtant, la saison prochaine, les dirigeants ont décidé de ne pas faire évoluer le club en Top 12, nouvelle formule. « Je me pose beaucoup de questions par rapport à la nouvelle formule. Tout d’abord, les GAF n’ont pas le même âge que les GAM et dans notre équipe, nous avons que des filles de haut-niveau qui vont participer aux différents tests pour les compétitions internationales. On va leur demander de tirer complet dès le mois d’octobre pour être prête pour le Top 12 alors qu’elles seront également fortement sollicitées en parallèle pour les échéances internationales. Physiquement, cela m’inquiète pour les filles. Avec ce nouveau format, on prend des risques par rapport à leur intégrité physique« , explique Astrid Korn, la présidente du club, avant d’ajouter : « Je n’ai pas envie de casser les filles, cela ne m’intéresse pas. Certaines d’entres-elles visent une sélection pour les Mondiaux, les Europes ou les Jeux et elles sont encore jeunes. Je préfère les préserver pour le moment et voir une saison comme ce nouveau Top 12 va se dérouler. »

D’autre part, la demande d’évoluer en DN1 et non en Top 12 est également liée à des raisons financières. « La nouvelle formule coûte 35 000 euros. Nous sommes actuellement en redressement judiciaire suite à deux licenciements liés à des inaptitudes médicales. Deux licenciements qui nous coûte beaucoup d’argent. C’est moi qui ai demandé le redressement judiciaire. Vous ajoutez à cela une baisse de subvention de 53 000€ sur ses deux dernières années alors je n’ai pas envie de prendre de risques de couler le club. »

Autant de raisons qui ont donc poussé le club à renoncer à sa présence en Top 12. « Même si le club avait eu l’argent, je ne les aurais pas mise en Top 12. Physiquement, ça va être hard pour elles. Je préfère vraiment laisser courir une année afin de voir comment les choses vont se passer« , précise la présidente. L’ADG21 sera donc présent en Nationale A1 et Nationale A2 et non en Top 12. Les objectifs sont en revanche très clairs : le club vise le titre dans les deux catégories. Et en cas de titre en Nationale A1 gagnera donc sa montée parmi l’élite de l’élite. « Une année se sera déjà écoulée, à ce moment-là, on aura eu la possibilité de se faire une idée sur le nouveau championnat. Je sais que certains diront que c’est uniquement pour des raisons financières qu’on n’évoluera pas en Top 12 mais je suis honnête, même si on avait eu l’argent, j’aurais pris la même décision« , conclut-elle.

L’ADG 21 laissant une place, c’est donc le club de Lyon-Montchat, onzième du dernier Top 12, qui regagne ainsi sa place parmi l’élite.

Propos recueillis par Charlotte Laroche

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom