La gymnastique rythmique, couleur champagne à Reims

Mélany Duval, championne de France Nationale A 18 ans et +. Photo Cybile C. Photography

Après des qualifications âpres – et longues, trois étapes étant nécessaires pour obtenir le précieux ticket -, quelques 700 gymnastes ont eu le privilège de se présenter au championnat de France individuel de Gymnastique Rythmique. Deux niveaux, Nationale et Fédérale, cinq catégories d’âges, à partir de 10 ans, et vingt-et-un podiums ont illuminé le complexe René Tys de Reims les 24, 25 et 26 janvier derniers.

Un mot d’ordre pour tous : se faire plaisir en visant l’exercice parfait. Le tout sous les yeux de l’Ensemble France, en démonstration tout le week-end avec deux nouveaux enchaînements spécialement repensés pour tenter de se qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo. Kséniya Moustafaeva, en lice aussi pour un ticket pour le Japon (en individuelle), avait également fait le déplacement pour le plus grand bonheur de ses supporters, venus en nombre pour s’emparer d’un autographe. Si la venue de l’équipe de France fut largement appréciée, les prestations sur le praticable rémois le furent tout autant.

Cinq clubs se sont particulièrement distingués, s’emparant à eux seuls de 23 médailles sur les 65 attribuées. On notera ainsi la belle performance de Strasbourg GRS, qui réalise un carton avec huit podiums et neuf breloques. Les Strasbourgeoises Charlotte Bertani (Nationale B 14-15 ans), Hanani Suvalic (Nationale B 16-17 ans), Talia Dreyfuss (Nationale B 18 ans et plus) et Ombelle Pasteau (Nationale C 12-13 ans) s’offrent même le titre. De quoi donner le sourire à leur club, qui repart de Reims avec le meilleur bilan. Belfort Gymnastique s’offre quatre médailles (dont deux en or grâce à Clara Dietrich en Nationale A 14-15 ans et Alicia Ricard en Nationale A 16-17 ans), tout comme la Dynamique bisontine, qui se hisse sur la plus haute marche du podium de la catégorie Fédérale 14-15 ans avec Jeanne Defosse. L’Espérance Pfastatt, et ses trois médailles, dont deux en or pour Aëla Erny-Levcha en Nationale C 10-11 ans et Elise Bredin en Nationale C 18 ans et plus, peut également sourire. Le club partage ce beau résultat avec l’AEB Chambéry, auteur d’un doublé en Nationale B 10-11 ans avec Carla Cotro Rodriguez et Adelie Forestier.

Clara Cousin (Besançon), troisième en Nationale A 10-11 ans. Photo Cybile C. Photography

D’autres performances ne sont pas passées inaperçues. Dans la catégorie “reine”, la Nationale A 18 ans et plus, Mélany Duval, 6ème des Championnats de France Elite en 2013, visait un quatrième titre consécutif. Son premier passage s’annonce plus compliqué que prévu, avec une mauvaise réception en rouler de son cerceau, qui la contraint à une fin sans engin (seulement 13.149 pts). La Calaisienne se reprend toutefois remarquablement sur son deuxième passage aux massues (16.700 pts) et réussit à s’assurer un nouveau sacre, devant Ilda Suvalic (Strasbourg GRS) et Mathilde Lartigue (Montpellier 3M GRS, 4è des Championnats de France Elite en 2015). Impressionnant !

Notons également la troisième place en Nationale A 14-15 ans de Camille Balestriero. Ancienne gymnaste du pôle d’Evry (elle avait terminé 8ème des Championnats de France Juniors 2019), la jeune Vigneusienne réussit son passage en catégorie inférieure et pourrait connaître un chemin identique à celui de Mélany Duval.

On n’oubliera pas non plus d’évoquer les performances remarquées (et remarquables) des gymnastes masculins engagés dans ce championnat. Miguel Fernandez Couto, magnifique gymnaste espagnol du club d’Anglet, fait forte impression en Nationale A 16-17 ans, qu’il conclut par une deuxième place (fictive, certes, de par sa nationalité), identique à celle obtenue l’an passé en championnat Junior espagnol… masculin. Ils étaient également deux à vouloir briller en catégorie Nationale A 18 ans et plus. Peterson Ceus, qui s’entraîne à Antony et milite depuis des années pour une catégorie masculine à part (à l’image de l’Espagne), peut nourrir quelques regrets après quelques erreurs au cerceau (7ème à l’issue de ses deux passages). Sébastien Defrance (GRS Glacière XIII), 4ème en 2018, ne peut renouer avec pareil résultat cette année à Reims : il termine 17ème, malgré un excellent cerceau (13.883 pts).

La saison individuelle s’achève sur ses résultats : place à celle des ensembles, dont la finale s’annonce d’aussi haute volée à Calais fin mai. L’occasion d’y retrouver, très probablement, l’ensemble des médaillées du week-end.

Emma Capelle

 

Retrouvez tous les résultats détaillés en cliquant ici 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom