La boîte de sept mots avec… Mélissa Poitreau

Médaillée par équipes au dernier Massilia, Mélissa Poitreau a intégré l’INSEP en août dernier après avoir passé près de six ans au Pôle de Dijon. Un nouveau départ pour la jeune gymnaste de 15 ans qui souhaite évoluer progressivement sans griller les étapes. Afin de la découvrir un peu mieux, elle a accepté de se prêter à la nouvelle forme d’interview, La boîte de Sept mots. Interview découverte.

PARCOURS
J’ai commencé la gymnastique en babygym vers l’âge de 2-3 ans. En 2010, vers l’âge de 9 ans, j’ai intégré le pré-pôle de Dijon. En 2012, à 11 ans, j’ai intégré le Pôle (de Dijon). Et enfin, cette année l’INSEP.

DIJON
Dijon, c’est là que tout a commencé. Le Pôle, j’y ai passé presque 6 ans. C’est vraiment un endroit que je n’oublierai pas. Je garde beaucoup de souvenirs là-bas, des bons moments mais aussi des moins bons, des tas de fou rires, ça m’a permis aussi de rencontrer des personnes avec qui je m’entends très bien et avec lesquelles je garde contact.

INSEP
J’ai intégré l’INSEP en août. C’est un grand changement car on change d’environnement, de rythme de vie et de classe aussi puisque je suis passée du collège à la Seconde. Et puis, on n’est plus avec certaines personnes qu’on avait l’habitude de voir tous les jours.

MASSILIA
C’est la première compétition officielle de la saison en tant que senior. Mes premiers Massilia avec l’équipe de France. Je suis contente d’y avoir participé. L’ambiance de l’équipe était bonne et puis ça m’a permis de revoir les filles du Pôle de Dijon.

OBJECTIF
Mon objectif principal de la saison est de faire une bonne entrée en senior, de rentrer des nouveautés et de progresser sur la qualité de mes mouvements.

AGRES
Mon agrès fort, c’est la poutre. C’est Hong qui m’a appris la poutre quand je suis rentrée à Dijon. En revanche, mon point faible c’est les barres. C’est pas forcément un agrès sur lequel je suis en confiance mais j’essaie de m’améliorer et puis j’ai fait beaucoup de gamelles sur cet agrès ! Sinon, je n’ai pas vraiment d’agrès préféré.

RÊVE
Comme beaucoup, je pense que LE RÊVE ce sont les JO mais d’ici là, j’ai encore beaucoup de progrès à faire et puis Tokyo, c’est dans presque quatre ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom