Kévinn Rabaud : « Il est important d’élever nos ambitions et de les afficher clairement »

Les championnats du monde de Doha terminés, place désormais à une année charnière avec la qualification olympique en ligne de mire. À moins d’un an des championnats du monde de Stuttgart, Kévinn Rabaud, directeur technique national, évoque la stratégie élaborée en vue des Jeux de Tokyo. L’occasion également de dresser un bilan rapide des Mondiaux de Doha, point de départ de cette nouvelle saison décisive.

Gym and News : La France rentre bredouille des championnats du monde de Doha mais a réussi à atteindre le Top 5 mondial en équipes grâce aux féminines, ce qui n’était plus arrivé depuis 1997. Quel bilan tirez-vous de la compétition ? 
Kevinn Rabaud : Nos équipes ont répondu aux objectifs qui étaient annoncés, et ce de manière différente côté féminin et masculin. Les filles s’installent progressivement au sommet de la hiérarchie mondiale. Le travail engagé paie et il faut continuer à mettre de la difficulté dans les programmes. Il nous manque cependant des podiums et cette frustration doit nourrir nos ambitions.

Vous souhaitez lire la suite de cet article Premium ?

Déjà abonné ? Je me connecte ci-dessous.
Pas encore abonné ? Je m'abonne pour 1€/mois.

3 Commentaires

  1. Merci pour cet interview instructif qui me pousse notamment à changer d’abonnement 😁. Affaire à suivre donc 💪👌

  2. Bonjour,
    On parle de la performance des athlètes qui semble ne pas être à la hauteur des attentes fédérales.
    Mais Qu’en est-il de la qualité de l’encadrement ?
    Nos entraîneurs obtiennent d’excellents résultats, lorsqu’ils s’expatrient (sic)
    Quelle est la politique fédérale en la matière?
    Une interview concernant les intentions de la DTN pour manager ce secteur nous éclairerait sur l’ambition réelle du projet olympique.
    Cordialement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom