[LES INTERVIEWS DÉCOUVERTE DE MARY-LOU] Kérène Kumbu, gymnaste de 12 ans qui évolue dans la catégorie espoir, s’entraîne au pôle de Meaux depuis l’été 2019. Ambitieuse et très motivée, elle a des rêves plein la tête. Interview portrait.

Gym and news : Kérène, à quel âge as-tu commencé la gym et où ?
Kérène Kumbu : J’ai commencé la gym à 7 ans dans mon club à Chelles les Coudreaux.

As-tu toujours voulu faire du haut niveau ?
Oui.

Peux-tu te décrire en trois mots ?
Impatiente, peureuse, bosseuse.

Peux-tu nous donner un défaut et une qualité ?
Défaut : Trop peureuse.
Qualité : bosseuse.

Un défaut inavouable ?
Je ne crois pas en moi.

Comment s’est passée ta rentrée au pôle ?
Ma rentrée au pôle s’est très bien passée.

Qui est ton entraîneur ?
Mon entraîneur est Emanuel Domingues.

Quand tu es au pôle, es-tu en famille d’accueil ?
Ce n’est pas obligé, mais nous, nous n’avons pas de famille d’accueil, on est un internat.

Comment organisais-tu tes journées pendant le confinement ?
Je me levais à 8h15, puis je faisaos mes devoirs, à 10h je fais une visio avec mes entraîneurs, vers 11h35 je faisais de la musculation seule, à 14h je me retrouvais avec mes entraîneurs pour une autre séance de musculation en visio, puis vers 16h je refaisais de la musculation.

Les cours à distance pendant le confinement, ce n’était pas trop difficile ?
C’était plus dur que quand je suis à l’école.

Qu’est-ce que tu aimes dans la gymnastique ?
J’aime le sol et les sensations.

Qu’est ce que tu aimes le moins faire à l’entrainement ?
La préparation physique mais surtout les abdos.

Ton agrès préféré ?
Le sol.

Celui que tu aimes le moins ?
La poutre.

Quel est l’élément que tu as réussi et dont tu es la plus fière ?
Le direct.

Pour acquérir un nouvel élément, il te faut beaucoup de temps ou alors c’est avec facilité ?
Ça dépend à quel agrès. Pour le sol et le saut ça passe plutôt vite, mais les barres et la poutre ça passe plutôt lentement.

L’élément que tu adores travailler ?
J’en ai plusieurs mais un petit plus pour le full in.

Ton meilleur souvenir ?
Ma rentrée au pôle.

Ton pire souvenir ?
Les championnats de France élite 2018.

La gym de haut niveau t’apporte quoi au quotidien ?
De la confiance, du bonheur…

Une gymnaste en France que tu admires, et hors France ?
Je n’en ai plus. (Rire)

Quel est plus gros sacrifice que la gym de haut-niveau t’oblige à faire ?
Je n’ai pas de sacrifice à faire.

Quel est ton élément rêvé à chaque agrès ?
Sol : j’aimerais bien faire full in.
Saut : Yurchenko vrille.
Barres : Yeager.
Poutre : costal flip.

Si tu n’avais pas fait de gymnastique, quel sport aurais-tu fait à la place ?
Je pense du tennis ou de la danse.

Quels sont tes objectifs à court et à long terme ?
À court terme les championnats de France élite, et à long terme les JO.

Propos recueillis par Mary-Lou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom