Jim Zona : « J’ai eu une année difficile mais je n’ai jamais lâché »

Malgré son titre de vice-champion de France au général, mi-juin à Mulhouse, Jim Zona sort d’une année compliquée. Malade au moment des tests nationaux importants, il a manqué les grosses sorties internationales de la saison. Non sélectionné pour les Jeux de Rio, il sort du silence et évoque son opération subie au genou, il y a quelques semaines, et ses objectifs à venir. Egalement très proche d’Axel Augis, engagé en finale du concours général ce mercredi soir à Rio, le sociétaire du club de Clamart en profite pour nous parler de son ami finaliste olympique. Entretien.

Gym and News : Discret depuis votre titre de vice-champion de France et votre non sélection aux Jeux, vous êtes sortis du silence en postant une photo de vous après avoir subi une opération. Pouvez-vous en dire plus sur cette opération ?  
Jim Zona : Je me suis fait opéré il y a un peu plus de 2 semaines d’un peignage du tendon rotulien. J’ai décidé de procéder à cette opération à cause de douleurs récurrentes sur ce genou que j’avais depuis plus de 6 ans. Des douleurs qui m’empêchaient de travailler aussi dur que je le souhaitais, d’autant plus sur mes agrès forts.

Quand allez-vous pouvoir reprendre la gym ? 
Je pourrai normalement reprendre dans 2-3 mois et une reprise du sol dans 4 mois en principe. Je vais surement partir en centre de rééducation à Capbreton dans quelques semaines afin de faire une bonne rééducation.

jim Zona béquille
Avant d’entamer sa rééducation, Jim Zona a profité de quelques jours de vacances. Il a donné de ses nouvelles sur ses réseaux sociaux, en béquilles, mais tout sourire. Photo Jim Zona

Comment avez-vous vécu votre non-sélection aux Jeux Olympiques ?
Ma non-sélection pour les Jeux fut la plus grande déception depuis que je fais de la gymnastique. J’ai eu une année très difficile mais je n’ai jamais lâché, j’ai tout donné pour me qualifier lors des Championnats de France. Une belle médaille d’argent qui n’aura pas suffi, les choix de sélections sont clairs depuis le début, tout pour les chances individuelles de médaille, pas beaucoup de place pour les généralistes. A moi de devenir le meilleur généraliste et un spécialiste dans le même temps…

Qu’est-ce qu’il vous a manqué selon vous ? 
J’avais fait le choix d’augmenter la difficulté de mes mouvements. Cela n’a payé qu’à moitié, il m’aurait fallu un peu plus de temps pour mieux maîtriser ces nouveautés. Je suis quand même fier d’avoir réussi à atteindre ces objectifs de difficulté qui me donne confiance pour l’avenir. Mon entraîneur, Thomas Bouhail, m’a beaucoup aidé pour cela, je l’en remercie et j’ai hâte de retourner au travail avec lui.

Jim Zona 2
« Ma non-sélection pour les Jeux fut la plus grande déception depuis que j’ai fait de la gym »

Quels vont être vos objectifs désormais ? 
A court terme, mes objectifs sont de me soigner correctement, d’avoir un corps sain pouvant travailler sereinement afin d’atteindre mes objectifs à moyen et long terme : être médaillé européen, pourquoi pas mondial et être aux Jeux de Tokyo, en 2020. Ce fut l’année la plus difficile pour moi mais elle restera gravée dans ma tête. Savoir apprendre de ses erreurs est primordial et me rendra meilleur. Une chose est sure, mon envie est de revenir plus fort est énorme !

Vous êtes très amis avec Axel Augis qui s’apprête à disputer la finale du concours général ce mercredi soir. Que pouvez-vous nous dire sur lui ? Comment est-il dans une salle de gym ou dans la vie de tous les jours ? 
Axel est quelqu’un de très joyeux, toujours de bonne humeur qui rigole et plaisante tout le temps. Dans la salle, il garde cette joie de vivre même s’il sait aussi se concentrer et se mettre dans sa bulle lorsque cela est nécessaire. C’est aussi un très, très gros dormeur !

Quelles sont ses forces ? 
Axel est un gymnaste très explosif, acrobate et très précis dans sa technique. Il a un gros contenu technique avec beaucoup d’éléments impressionnants. On ne se rend pas forcément compte à quel point il est fort physiquement, il a un rapport poids-puissance exceptionnel. Une de ses grandes qualités est sa résistance sur l’agrès : il est capable de produire des mouvements durs et très long, ce qui est une grande force surtout dans la gymnastique actuelle où les mouvements sont de plus en plus longs…

Les deux sociétaires du club de Clamart, Axel Augis et Jim Zona, sont amis à la salle mais aussi dans la vie de tous les jours.

Il va disputer la finale du concours général, est-ce une surprise ? Ou alors vous vous y attendiez ? 
Sa présence en finale du concours général n’est absolument pas une surprise pour moi. Il a même le potentiel pour faire bien mieux (il a chuté au saut en qualification). Il n’empêche que c’est déjà une très belle performance d’intégrer cette finale même si je sais qu’il est déçu de n’avoir pas pu accrocher celle des parallèles et de la fixe ou il était très proche.

Qu’aimeriez-vous lui dire avant sa finale ? 
J’aimerais lui dire de se faire plaisir en réussissant des gros mouvements pour montrer au monde entier l’étendu de son talent. Je suis très content pour lui, nous avons travailler extrêmement dur ces derniers temps, c’est pour ce genre de compétition.

Propos recueillis par Charlotte Laroche pour Gym and News

 

Article précédentJeux Olympiques de Rio : Trois questions à… Zachari Hrimèche
Article suivantJeux de Rio : Kohei Uchimura conserve son titre olympique au concours général

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom