Janna Mouffok : en route pour l’INSEP

2
725

Membre de l’équipe de France junior lors des championnats d’Europe qui se sont déroulés à Berne (Suisse) la première semaine de juin, Janna Mouffok (15 ans), pensionnaire du Pôle Espoir de Meaux, s’apprête à plier bagage pour intégrer l’INSEP à la rentrée prochaine. Un rêve de petite fille devenu réalité. L’occasion de revenir sur son parcours et sur ses attentes. Entretien.

Gym and news : Tu viens de disputer tes premiers championnats d’Europe avec l’équipe de France junior, comment les as-tu vécus ?
Janna Mouffok : C’était génial ! Tout s’est super bien passé. Lorsqu’on entre sur le plateau, c’est vraiment excitant. En plus comme avec les filles on s’entend très bien, c’était vraiment super. Le jour de la finale du concours par équipes, j’étais un peu stressée mais pas plus qu’une autre compétition. J’étais d’ailleurs un peu plus stressée lors du concours par équipes que lors de ma finale aux barres asymétriques (Janna a terminé sixième de la finale barres avec 13.400 points, NDLR). Comme je ne m’attendais pas à être qualifiée pour une finale, je ne me suis pas mise la pression. J’étais tellement contente d’être là que j’ai profité de mon moment.

Penses-tu qu’un podium par équipes étaient abordables pour la France ?
Je pense qu’on avait les capacités pour décrocher une médaille. Le début de la compétition s’est très bien passé, on était bien placées donc on se disait de plus en plus qu’on pourrait peut-être terminer dans les trois premières. Mais sur le dernier agrès, la pression était sans doute trop forte et on a craqué.

Désormais, place aux championnats de France de Mulhouse (Janna les disputera dans la catégorie junior, NDLR), comment te sens-tu à l’approche de la compétition ? Quel est ton objectif ?
Je me sens bien. J’aimerais me rapprocher du podium et terminer dans le Top 5. Tout va être serré donc le podium est accessible mais je verrai bien. Je pense que celles qui vont monter sur le podium seront celles qui auront le mieux gérer la pression.

La pression justement, comment la gères-tu ?
Quand j’étais petite, je faisais de vraies catastrophes en compétition ! Puis j’ai vu un coach mental qui m’a beaucoup aidé et depuis ça va beaucoup mieux. Je suis toujours stressée mais maintenant c’est du stress positif.

JANNA MOUFFOK 3

 

Tu vas rentrer à l’INSEP à la rentrée prochaine, appréhendes-tu ?
Non, je n’appréhende pas du tout. Au contraire, je suis super pressée ! Je connais bien Marine Boyer qui est déjà là-bas et puis je sais que je vais réussir à m’intégrer. J’ai vraiment hâte. Quand j’étais petite, avec une copine, on se disait :  »Plus tard, on fera les Jeux et on s’entraînera à l’INSEP ». Et je m’apprête à y entrer (rires).

Ton entrée à l’INSEP donne l’occasion de revenir sur ton parcours. Peux-tu revenir sur sur tes débuts en gym ?
J’ai débuté la gym à l’âge de 4 ans au club de Nogent-sur-Oise, en Picardie. Ma grande sœur en faisait donc j’ai eu envie d’en faire aussi. Un entraîneur est rapidement venu voir ma mère pour lui dire que j’avais des capacités donc je suis rapidement passée dans un groupe avec des gym un peu plus vieilles. En CM2, j’ai rejoint un centre régional, le CREPS de Picardie, et l’année d’après, lors de mon entrée en sixième, je suis entrée au Pôle Espoir de Meaux.

Comment s’est passée ton intégration au Pôle Espoir de Meaux ?
Au début j’étais un peu triste car j’étais séparée de ma famille mais sinon tout s’est très bien passé. Et puis j’habite à seulement une heure de route de chez mes parents donc je peux rentrer tous les week-ends.

Maintenant que tu vas faire partie du cercle très prisé de l’INSEP, sur quoi devras-tu travailler pour continuer de monter en puissance ?
Il faudrait que je travaille mon sol. C’est mon point faible. Je sais faire les éléments mais je n’arrive pas suffisamment à les concrétiser. L’an prochain, il va vraiment falloir que je progresse sur cet agrès, surtout en senior. C’est important. J’ai la même routine depuis plusieurs années, il faudrait vraiment que j’arrive à la changer. Et puis aux barres asymétriques, mon agrès fort, je peux continuer à progresser. J’ai vraiment hâte !

Propos recueillis par C.L. pour Gym and news

Redécouvrez la finale barres de Janna Mouffok aux championnats d’Europe de Bern :

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom