Internationaux de France (2018) : Tout ce qu’il faut savoir sur la compétition

Après le succès de l’édition 2017, les Internationaux de France, nouvelle formule, reviennent pour une seconde édition. Ils se dérouleront les 29 et 30 septembre prochain, à l’AccorHotels Arena de Paris. Le point sur la compétition.

Les sélections

GAF : 

  • Juliette Bossu – Pôle de Saint-Etienne / L’Indépendante de Kingersheim
  • Marine Boyer – INSEP / Meaux Gymnastique
  • Mélanie De Jesus Dos Santos – Pôle de Saint-Etienne / Association Kreyol Gym
  • Coline Devillard – INSEP / Amicale Laïque Digoin (FORFAIT – blessée à une cheville)
  • Louise Vanhille – Pôle de Saint-Etienne / Dunkerque gym (Louise évoluera en hors concours. Elle ne pourra prétendre à une place en finale)

GAM :

  • Samir Aït Saïd – Pôle d’Antibes / OAJLP Antibes
  • Edgar Boulet – INSEP / SM Orléans
  • Loris Frasca – Pôle d’Antibes / OAJLP Antibes
  • Julien Gobaux – Pôle d’Antibes / Etoile de Monaco
  • Cyril Tommasone – Pôle de Lyon / Convention gymnique de Lyon
  • Antoine Borello (remplace Axel Augis, opéré de l’épaule) – Pôle d’Antibes / Noisy-Le-Grand

Le format de la compétition :

Cette nouvelle édition des Internationaux de France est une compétition par spécialité (pas de concours par équipes, ni de concours général). Le samedi se dérouleront les qualifications pour les finales individuelles du dimanche (4 finales GAF, 6 finales GAM).

Le programme

Samedi 29 septembre – Qualifications GAM et GAF

  • 14h00 – 17h00 : sol (H), arçons, anneaux, saut (F) et barres asymétriques
  • 17h30 – 19h30 : saut (H), barres parallèles, barre fixe, poutre, sol (F)

 

Dimanche 30 septembre – Finales GAM et GAF :

  • 13h30 : sol (H)
  • 14h05 : saut (F) et arçons
  • 14h45 : barres asymétriques et anneaux
  • 16h00 : poutre et saut (H)
  • 16h40 : sol (F) et barres parallèles
  • 17h15 : barre fixe

 

De nombreuses nations seront présentes (liste des gyms non exhaustives) : Autriche, Azerbaïdjan, Belgique, Biélorussie, Canada, Chypre, Croatie, Danemark, Egypte, Espagne, Finlande, Grande-Bretagne, Guatemala, Hongrie, Israël, Japon, Lituanie, Maroc, Mexique, Norvège, Ouzbékistan, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Russie, Slovaquie, Slovénie, Suède, Taipei, Turquie, Ukraine.

 —> À noter que les finales du dimanche après-midi seront à suivre en direct à la télévision sur RMC Sport (sur abonnement)

 

Les enjeux

À quelques semaines des championnats du monde qui se dérouleront à Doha du 25 octobre au 3 novembre prochain, les Internationaux de France sont une étape essentielle dans la préparation des Français avec de nombreuses médailles en ligne de mire. Du côté des féminines, grosse perte avec la blessure à la cheville de Coline Devillard qui ne pourra pas remettre son titre au saut. Juliette Bossu aura ses chances aux barres, Marine Boyer sera particulièrement attendue à la poutre et Mélanie De Jesus Dos Santos, championne d’Europe en titre au sol, sera à suivre au sol mais aussi aux barres et à la poutre. Côté masculin, médaillé d’argent la saison dernière aux anneaux et en l’absence du grec Eleftherios Petrounias, Samir Aït Saïd visera l’or sur son agrès de prédilection. Loris Frasca, quatrième lors des derniers championnats d’Europe, tentera de se hisser sur le podium au saut. Tout comme Edgar Boulet à la fixe, Cyril Tommasone aux arçons ou encore Julien Gobaux au sol. Remplaçant d’Axel Augis, blessé à l’épaule, Antoine Borello tentera d’atteindre une finale aux parallèles et à la fixe. En parallèle de toutes ces chances de médailles, de nombreuses places en finales seront visées afin de continuer sur la lancée des championnats d’Europe.

 

Billetterie

Pour assister à la compétition, cliquez ici 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom