Iness Ben Rhouma : « Quand la tête ne suit plus, le corps dit stop »

9
2270

Elle a annoncé son retrait du haut-niveau au début du mois de juillet. Iness Ben Rhouma tente désormais de se reconstruire. Aujourd’hui, elle a accepté de me raconter son histoire et de revenir sur certains épisodes de sa carrière qui ont laissé des traces mais qui n’altèrent en rien la passion qu’elle a pour la gym, ce sport qui a rythmé sa vie pendant tant d’années.

Le 7 juillet dernier, Iness Ben Rhouma, 15 ans, annonçait sur ses réseaux sociaux qu’elle mettait un terme à sa carrière. Pensionnaire du Pôle de Marseille et membre du collectif France junior, la jolie brune au grand cœur, qui avait fêté sa première sélection en équipe de France quelques mois plus tôt lors du Massilia, avait décidé de se retirer du haut-niveau. Une décision réfléchie qu’elle prit après une opération du coude.

Une première fois blessée au pied en janvier dernier, Iness dû ensuite déclarer forfait pour les championnats de France en raison d’une blessure à un coude. « Ce forfait n’a pas été évident à gérer », livre-t-elle avant d’ajouter : « Je voulais faire les FOJE cet été mais avec cette blessure et ce forfait pour les France, je savais que je n’étais plus dans la course. Je m’étais toujours dit que si je ne faisais pas les FOJE, j’arrêterai. J’avais fait beaucoup d’efforts ces derniers mois au niveau de mon poids, de mes études et je n’étais plus prête à faire autant de sacrifices ».

Une remise en question avait donc commencé… Surtout qu’Iness s’épanouissait de moins en moins à l’entraînement et le stress commençait à prendre le dessus sur le plaisir. « Quand la tête ne suit plus, le corps dit stop », confie-t-elle. En effet, son corps commençait à lâcher. Et après la blessure au pied, c’était au tour de son coude de lui jouer des tours. « Une partie de moi voulait alors continuer, mais une autre non », précise-t-elle. Et c’est finalement, le non qui finit par l’emporter.

 

Avant une pesée, il m’est déjà arrivé de me faire vomir

 

Les mois qui ont précédé son arrêt, Iness a également fait de nombreux sacrifices pour garder la ligne. Un léger surpoids étant pointé du doigt. « J’ai donc commencé à suivre un programme de nutrition et je courais également tous les matins avant l’entraînement et tous les soirs après l’entraînement. » Un programme contraignant et un poids qui était de plus en plus contrôlé par des pesées. « Avant une pesée, il m’est déjà arrivé de me faire vomir », regrette-t-elle avant de préciser : « Je sais que pour une gymnaste de haut-niveau, le poids est très important et doit être contrôlé car il peut entraîner des blessures, mais tout cela m’a apporté beaucoup de stress. »

Puis est survenue sa blessure au coude. Une blessure qui mettait fin à ses rêves de représenter la France au Festival Olympique de la Jeunesse Européenne, plus connu sous le nom de FOJE. « Après mon opération du coude, le fait que je prenne beaucoup moins de plaisir à l’entraînement, que je ne puisse pas faire les FOJE et suite à la pression qu’on avait pu me mettre sur mon poids les mois qui ont précédé, j’ai finalement annoncé que j’arrêtais le haut-niveau. Le Pôle m’a alors dit que la porte me serait toujours ouverte si je souhaitais revenir m’entraîner », livre-t-elle.

Aujourd’hui, Iness tente de se reconstruire, de se réapproprier son corps, de se refaire confiance et se prépare à faire sa première rentrée comme une lycéenne normale. Une rentrée en Première ES option anglais euro qui lui procure une certaine appréhension. « Je ne vais connaître personne, j’ai toujours eu l’habitude d’être entourée de gymnastes, je n’étais pas souvent au lycée l’an dernier et là tout va être différent. J’appréhende beaucoup. Je suis de nature très timide et j’ai peur de me retrouver toute seule toute l’année », s’inquiète-t-elle. Quant à la gym ? Pour l’heure, elle n’est pas en mesure de reprendre un entraînement. « J’ai trop de séquelles au niveau du coude », lâche-t-elle non sans regret avant de conclure : « La gym de haut-niveau ne me manque pas. Ce qui me manque c’est la gym tout court. J’espère pouvoir reprendre un jour… »

Charlotte Laroche pour Gym and News

9 Commentaires

    • C est qui Anon ???
      T es déjà rentre dans 1 pôle ??? Te rends tu compte de tous les efforts fournis ??
      T’as deja vu les filles pleurer ?? Je ne pense pas !!!!
      Et tous les non dits par crainte des représailles ?,?
      Quelles sont ces méthodes ? Je ne vois pas où était le pb du poids pour Iness ?? C est 1 très belle gymnaste très agréable à regarder !! C est vrailent dommage !!!La championne d Europe de cette année Elisa Downie elle n est pas anorexique il me semble ?? BILES non plus !!
      Faudrait peut être dénoncer tout ça non ??

  1. Je suis un peu triste de la façon de qu’ils lui ont mis la pression sur son poids et je comprends tout à fait son mal-être moi même ayant du batailler pour faire de la gym parce que je n’avais pas le corps pour pfff certe on est plus limité mais la passion rapporte tout

  2. Ce n’est vraiment pas sympa ce que tu écris!!
    Qui es tu pour te permettre un commentaire pareil?
    Es tu gymnaste de HN?
    T’entraines tu 30h par semaine? Te lèves tu depuis 7ans à 6h15 pour rentrer à 20h avec plus de 2h15 de trajet??
    As tu déjà subi la pression quotidienne dans une salle?
    Iness a été courageuse de prendre cette décision quand on a la gym dans la peau. Ca n’a pas du être facile pour elle…et moi je suis triste.

  3. on ne peut que la féliciter pour tous ses efforts et son parcours.
    Bravo à elle et bon courage pour la suite et surtout bon rétablissement!!

  4. Merci pour ce bel article tellement réaliste !
    Certaines personnes devraient se passer de faire des commentaires!!
    Bravo à Iness pour son beau parcours et prompt rétablissement à elle. Très grande réussite dans ses études !! C est ca le plus important !!!

  5. Mais comment peut on émettre un tel jugement Ânon? Je connais très bien Iness depuis ses débuts dans la gym et le mental elle l avait , mais tu ne peux pas te permettre de juger et donner ton avis tu ne sais pas tout ce qu elle a supporté depuis toutes ces années, et malgré tout cela elle a tenu plus longtemps que certaines promises à un bel avenir gymnique , en sachant que la plupart des gyms de sa génération on arrête leur carrière avant Iness.. je suis fier de son parcours et sa décision je la comprend

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom