Histoire de confinement avec Manelle et Nour Inaho

[HISTOIRE DE CONFINEMENT – ÉPISODE 13] Manelle Inaho, pensionnaire du pôle d’Evry, est membre de l’équipe de France senior de gymnastique rythmique. Originaire de Corbeil-Essonnes, sa petite soeur Nour est licenciée au club de Corbeil-Essonnes, sa ville natale, et évolue en Nationale A, la plus haute catégorie individuelle hors-pôle. Si l’une rêve de Jeux-Olympiques et l’autre de podiums nationaux, le confinement est avant tout une histoire de partage entre les deux soeurs. Manelle prend à coeur ses responsabilités de grande soeur, pour pousser sa seconde au plus haut. Rencontres… à distance.

Gym and News : Comment avez-vous revu votre emploi du temps durant le confinement? À quoi ressemble l’une de vos journées type maintenant ?
Manelle : Chaque jour, après m’être levée, je prends mon petit-déjeuner puis je m’habille  et je fais mes devoirs. Ensuite, je mange le déjeuner et je m’entraîne de 13h30 à 18h avec le pôle en « visio ».

Nour : J’ai organisé ma journée de manière assez simple. Le matin, je me lève vers 9h30 et je commence par faire mes devoirs et je suis mes cours en classe virtuelle. L’après-midi, je fais des étirements et ensuite soit je danse, soit je fais de la GR. En début de soirée, je lis un peu et on fait des jeux en famille. Puis, je prends un peu de temps pour me détendre et je cuisine des gâteaux. Après le dîner, je regarde la télévision avec ma famille puis je vais me coucher.

Avez-vous des entraînements à réaliser quotidiennement ? Ressentez vous des difficultés à vous entraîner à distance ?
Manelle : Avec le pôle, c’est tous les jours. J’ai assez de place pour m’entraîner donc je n’ai pas trop de difficultés à m’entraîner.

Nour : Non, je ne reçois pas beaucoup de conseils et nous n’avons pas eu de programme pour l’instant. Mais je m’entraîne avec ma soeur.

À quoi ressemblent vos entraînements à la maison ?
Manelle : Je fais un échauffement traditionnel (ondes, étirements, etc) puis je tire les grands écarts et ensuite je fais quelques équilibres. Et ensuite, je travaille avec les engins.

Nour : Quand je m’entraîne avec ma soeur, je fais les écarts et je continue à travailler mes difficultés d’engins et corporelles.

Est-ce plus motivant de s’entraîner chez soi quand tu as ta sœur qui pratique le même sport ? Est ce que vous vous entraidez?
Manelle :  Cela est sympathique de travailler avec ma sœur car cela permet de la coacher et de voir les difficultés qu’elle a pour l’aider à progresser.

Nour : Oui en effet, c’est beaucoup plus motivant de voir un membre de sa famille en train de s’entraîner aussi. Elle m’aide beaucoup et me donne des conseils. Lorsqu’on s’entraîne ensemble, c’est plutôt sympa, car on se soutient et on se motive mutuellement.

À quoi ressemble votre régime alimentaire pendant le confinement ?
Manelle : Je continue à manger sain ! Je fais attention à ce que je mange et je n’ai pas de régime particulier mais cela est important de faire attention quand on est une sportive de haut-niveau ! Pour moi, c’est donc des légumes, de la viande ou du poisson,  et un féculent. Et pour finir, je prends un yaourt ou un fruit.

Nour : Je ne fais pas de régime particulier mais j’ai la chance de pouvoir manger des plats « fait maison » et équilibrés que cuisinent nos parents.

La dernière série que vous avez regardé ?
Manelle :
Je ne regarde pas de série. Je préfère les films comme Donne moi des ailes. Lorsque je l’ai regardé, cela m’a permis de m’évader un peu.

Nour : Je n’aime pas trop les séries alors je regarde des films de tout genre. Le dernier, c’était Hors Norme.

Qu’est-ce que cette période de confinement vous permet de faire et que vous ne faites pas habituellement ?
Manelle : Cette période me permet de cuisiner des repas, mais aussi de plus jouer avec ma famille. Mais aussi d’avoir plus de temps pour me concentrer sur mes études.

Nour : J’en profite pour créer des choses. Par exemple, en ce moment,  je m’amuse à écrire un livre.

Comment vivez-vous les cours à distance ?
Manelle : Plutôt bien ! Les professeurs me répondent assez rapidement et j’ai des cours en visioconférences.

Nour : Je le vis plutôt bien même si je n’arrive pas à m’y retrouver parfois.

Un rêve/projet qui vous permet de continuer à rêver pendant le confinement ?
Manelle : Mon rêve est de faire les Jeux-Olympiques de Paris en 2024. Mais aussi d’avoir mon bac pour pouvoir faire des grandes études dans le tourisme. J’aimerais être directrice dans un hôtel de luxe.

Nour : Je rêve surtout de danser, de faire beaucoup beaucoup de danse.

Appréhendez-vous le retour à la vie normale ?
Manelle :
Non, je suis même plutôt pressée de revoir mes amis, de faire du shopping, de revoir ma mamie. Ce qui compte le plus pour moi, c’est de revoir ma famille et  de pouvoir faire un grand repas tous ensemble.

Nour : Non plus, j’ai vraiment hâte de retrouver la vraie vie.

Que faites-vous en cas d’ennui ?
Manelle :
Ma mère me dit que c’est bien de s’ennuyer. (Rires). Mais en réalité soit je regarde Instagram ou des vidéo sur YouTube. J’aime aussi visionner des films. En réalité, mon emploi du temps est bien chargé, je n’ai pas vraiment de vide.

Nour : Je fais du sport ou alors je dessine, je lis… En fait, je  ne m’ennuie pas beaucoup…

Propos recueillis par Océane Michel

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom