Les 5 dernières actus

A lire Ă©galement :

L’interview décalée de Juliette Bossu : « Mon objet indispensable ? Mes Maniques »

Dans l’univers de la gymnastique française, Juliette Bossu, âgĂ©e de 16 ans, s’est rapidement imposĂ©e comme une Ă©toile montante. Pensionnaire du PĂ´le de Saint-Etienne, cette jeune athlète a brillĂ© lors des derniers championnats de France, raflant la mĂ©daille d’argent au concours gĂ©nĂ©ral et la mĂ©daille d’or au sol. Alors qu’elle se prĂ©pare pour le rĂ´le de remplaçante aux prochains Massilia, qui auront lieu du 10 au 13 novembre, Juliette a gĂ©nĂ©reusement acceptĂ© de se livrer dans le cadre d’une interview pour le moins originale.

Dans cette conversation avec Gym and News, Juliette revient sur ses premiers pas dans le monde de la gymnastique dès l’âge de deux ans, jusqu’Ă  son intĂ©gration au PĂ´le de Saint-Etienne. Elle aborde aussi avec franchise et humour d’autres sujets personnels, rĂ©vĂ©lant ses passions, ses qualitĂ©s, ses dĂ©fauts, et mĂŞme ses rĂŞves d’enfance.

De la description de son style vestimentaire aux petits détails de sa vie quotidienne, en passant par ses aspirations et ses souvenirs les plus marquants, cette interview décalée offre un aperçu unique de la personnalité et des expériences de Juliette Bossu, une gymnaste prometteuse et pleine de vie.

Propos recueillis par Charlotte Laroche pour Gym and News, cette interview est un véritable trésor pour ceux qui souhaitent connaître davantage cette jeune gymnaste talentueuse.

Gym and News : Avant de démarrer l’interview décalée, peux-tu revenir sur tes débuts en gym jusqu’à ton entrée au Pôle de Saint-Etienne ?
Juliette Bossu : J’ai commencĂ© la gym en babygym, Ă  l’âge de 2 ans, Ă  Illzach. J’y suis restĂ©e pendant 5 ans. Après je suis partie Ă  Kingersheim avant d’intĂ©grer un sport Ă©tudes Ă  Witteheim, en Sixième. Deux ans après, le centre a fermĂ© et j’ai Ă©tĂ© obligĂ©e de faire un choix : arrĂŞter la gym ou partir en PĂ´le. Je suis partie au PĂ´le.

Si tu n’avais pas fait de gym, quel autre sport aurais-tu pu faire ?
J’ai toujours été attirée par le saut en hauteur donc je pense que j’aurais essayé ce sport-là.

Quand tu te regardes dans le miroir, que vois-tu ?
Une asperge (Rires). Je me trouve un peu trop mince mais ça va mieux qu’avant quand même.

Ton hobby préféré à part la gym ?
J’adore les sensations fortes. Je ne sais pas si on peut appeler ça un hobby, mais j’adore vraiment.

Ta plus grande qualité ?
La grâce.

Ton plus gros défaut ?
Je m’énerve vite.

Un petit défaut inavouable ?
Je ne sais pas trop. Il y en a beaucoup (Rires)

Comment te décrirais-tu en trois mots ?
Grande, pleine de vie et déconneuse.

Ton style vestimentaire ?
Jean, un top un peu habillé et une petite veste. J’adore les beaux habits.

Ce que tu détestes porter comme vêtement ?
Les débardeurs, même si j’en porte. Je n’aime pas montrer mes épaules.

Le matin, de bonne humeur ou plutĂ´t ronchon ?
En général de bonne humeur mais ça dépend des jours quand même.

Plutôt série ou film ?
J’adore les deux mais un léger plus pour les séries.

Le moment de la journée que tu préfères ?
Le petit déjeuner sans hésitation. Mais suivi de près par le coucher du soir.

Si tu Ă©tais un animal, tu serais ? Pourquoi ?
Un oiseau pour pouvoir voler

Ta destination de rĂŞve pour des vacances ?
La ThaĂŻlande.

Ton meilleur souvenir en gym ?
Mes premiers championnats d’Alsace où j’ai fini championne régionale.

Ton pire souvenir en gym ?
Les FOJE.

Ce que tu rêverais de présenter en compète ?
Flip vrille et yurchenko double vrille au saut, double avant demi aux barres. Honnêtement, il y a tellement de choses…

Ton objet indispensable ?
Mes maniques.

Ton réseau social préféré ?
Snap parce que c’est super simple pour communiquer et Insta parce que j’adore le système.

Le métier que tu aimerais exercer plus tard ?
Un métier dans l’international mais je ne sais pas trop quoi encore.

Ce que tu préfères regarder à la télé ?
Koh Lanta ou Danse avec les Stars.

Ce que tu préfères manger ?
Des sushis.

Ce que tu aimes le moins à l’entraînement ?
Les Ă©tirements.

Ce que tu aimes le plus à l’entraînement ?
Travailler des nouveautés et les réussir.

Le bonheur parfait pour toi, c’est ?
Des choses simples. La famille, les amis, s’amuser.

Un regret ?
Non, il ne faut pas regretter. Toutes les fautes que j’ai pu commettre m’ont aidée à avancer.

Une petite anecdote sur toi ?
Je pleure pour un rien dans le sens où un rien me touche. Je pleure très souvent devant des films…

La première chose que tu fais le matin en te levant ?
Je m’habille.

La dernière chose avant de te coucher ?
Je mets le réveil.

Tes prochains objectifs ?
Les championnats d’Europe, du monde et à plus long terme, les Jeux de Tokyo, en 2020.

Dans 10 ans comment te vois-tu ?
Dans 10 ans, j’en ai aucune idée. J’ai l’impression de ne pas grandir déjà (dans la tête). Je me vois encore pareil que quand j’avais 10 ans alors je ne sais pas (Rires).

Pour en savoir plus :