[LES INTERVIEW DE MARY-LOU] Rentrée au pôle de Meaux à la rentrée de l’année 2019, Gabriela Kohler est une jeune gymnaste espoir, âgée de 11 ans, passée d’un niveau fédéral à élite dans la même année. Blessée lors de la première semaine de pôle, elle n’a pu reprendre l’entraînement qu’à la mi-janvier. Partons à sa découverte dans le cadre des interview de Mary-Lou destinées à présenter toute la jeune génération GAF.

Gym and news : Bonjour Gabriela, peux-tu te présenter ?
Gabriela Kohler : Bonjour je m’appelle Gabriela, j’ai 11 ans, je suis gymnaste et nageuse.

Quelles sont tes origines ?
Ma maman est brésilienne, mon papa américain et je suis française.

A quel âge as-tu commencé la gym ?
J’ai commencé à 4 ans.

Pourquoi la gym ?
Ma maîtresse de maternelle m’a repérée dès ma rentrée à l’école à 3 ans, mais ma maman n’a rien trouvé pour moi à cet âge-là à part le bébé nageur, donc on a attendu mes 4 ans pour être acceptée en Baby gym.

Qu’aimes-tu dans le sport ?
J’aime me surpasser. En natation j’aime l’adrénaline, et en gym j’aime voler, faire des figures et m’amuser.

Peux-tu te décrire en quelques mots ?
J’aime les défis, je connais mes capacités et je suis une guerrière avec un côté sensible.

Peux-tu nous donner un défaut et une qualité ?
Défaut : je suis en quête permanente de me surpasser, aller toujours plus loin.
Qualité : je crois en moi.

Quels sont tes passe-temps en dehors de la gym ?
La natation, le hip-hop et le théâtre.

Es-tu en famille d’accueil ?
Non j’ai fait une année en internat.

Comment gères-tu l’éloignement familial si jeune ?
Pour moi cela n’a pas été difficile mais pour ma mère très difficile car je suis la petite dernière. Elle m’a donc proposé un appartement et de venir tous les soirs dormir avec moi et j’ai dit oui. Et ensuite, nous rentrons tous les vendredis à la maison.

Comment s’est passée ta rentrée au pôle ?
Très difficile car je me suis blessée dès la première semaine.

Et ton intégration ?
Difficile aussi car je ne pouvais pas être avec les autres gymnastes à cause de ma blessure.

Quelles sont tes coéquipières d’entraînement ?
On travaille toutes ensemble.

Pourquoi Meaux et pas un autre pôle ?
On a choisi Meaux car c’est le plus proche de Paris et donc on a fait ce seul et unique choix qui était Meaux.

Combien d’heures t’entraînes-tu par semaine ?
30 heures.

As-tu toujours voulu aller en centre de haut niveau ?
On a découvert le haut niveau en 2019 avant cela, les regroupements, etc, on ne savait rien.

Qu’est-ce que tu dois travailler pour devenir plus forte ?
Pour devenir plus forte il faut tout travailler, je ne vois pas une chose en particulier. Mais je ne suis pas trop souple.

Comment s’est passé ton 1er championnat de France élite ?
Difficile car mon entraîneur n’a pas pu être avec moi et je n’ai pas su gérer cela. Je me suis blessée dès mon départ mais même avec les douleurs je suis fière de moi d’être allée jusqu’au bout, même si j’ai fait moins bien qu’à la région. Mais je me suis dit que c’était bien car je sortais de fédéral …. donc très fière de ma place.

Tu as commencé au saut, tu as fait une mauvaise réception, malgré ça tu as continué la compétition avec un bandage, tu as eu quoi exactement ?
Une entorse.

Pourquoi n’étais-tu pas à la revue d’effectif en novembre dernier ?
A cause de ma blessure contractée fin juillet (dès sa rentrée au pôle, NDLR).

Qu’avais-tu exactement ?
Une entorse plus l’écrasement de l’os.

La reprise après la blessure était-elle difficile ?
Non j’avais trop envie de montrer de quoi je suis capable.

Ou aimerais-tu évoluer en senior ?
Je ne sais pas, peu importe du moment que j’avance le lieu m’importe peu.

Pourquoi ?
Parce que on doit se fixer sur notre progression personnelle et non un lieu ou un entraîneur…

Quel est ton agrès préféré ?
Le saut.

L’agrès que tu préfères le moins ?
La poutre.

L’élément que tu aimes le plus travailler ?
J’aime tout au saut, j’adore.

L’élément que tu aimes le moins travailler ?
Je ne suis pas à l’aise sur la poutre.

Quel élément te fait peur ?
Facial.

La chose que tu as mis le plus de temps à réussir ?
J’apprends assez vite donc je ne vois pas un élément pour lequel j’ai pris plus de temps. Je réussis très vite tous les éléments et pour cela que j’ai pu rattraper mon retard et faire une année de centre et rentrer directement en pôle.

Quel est l’élément gymnique que tu as réussi et dont tu es la plus fière ? 
Yurchenko tendu.

Comment résumes-tu ta saison gymnique 2018-2019 ?
Génial ! Je suis partie du niveau fédéral pour arriver au pôle, c’est trop bien !

Quand tu arrives sur le plateau de compétition, comment te sens-tu ?
Je suis dans mon terrain, je me sens bien. Je me sens chez moi.

Comment gères-tu ton stress ?
Je n’ai pas de stress.

Quel est ton élément rêvé à chaque agrès ?
Je ne rêve pas forcément d’éléments, je rêve d’avancer et d’arriver au top.

Qu’est-ce que le sport de haut-niveau t’apporte au quotidien ?
Cela m’apporte beaucoup car je suis une personne qui a besoin de faire beaucoup de sport, de bouger. Je suis une vraie pile électrique.

As-tu un modèle en gym ?
Oui, Gabby Douglas.

Dans 4 ou 5 ans tu te vois ou dans la gymnastique ?
Au top du top, une grande gymnaste.

Propos recueillis par Mary-Lou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom