Les 5 dernières actus

A lire également :

Bayern Munich-PSG : « Paris sans génies », « Rien n’a fonctionné »… La presse désabusée par la prestation des Parisiens

Battus à l’aller comme au retour par le Bayern Munich, les Parisiens sont une nouvelle fois sortis de la Ligue des champions par la petite porte, mercredi.

Il n’y a pas eu d’exploit. Pour la cinquième fois sur les sept dernières campagnes européennes, le PSG s’est arrêté en huitièmes de finale de Ligue des champions, mercredi 8 mars. Un nouveau revers amer, qui marque un énième coup d’arrêt dans une quête de plus en plus lointaine d’une victoire en C1. Battus tactiquement, dans l’engagement et l’agressivité, les coéquipiers de Kylian Mbappé et Lionel Messi ont rendu les armes sans véritablement combattre face au Bayern Munich.

Au lendemain de cet échec, L’Equipe, comme beaucoup, a choisi de cibler la prestation des deux attaquants. « Paris sans génies« , titre le quotidien français, alors que Mbappé et Messi n’ont eu que des miettes à exploiter. « Alors que sa finale 2020, dans un format particulier en pleine épidémie, et sa demi-finale 2021, avaient suggéré le décollage du projet, le PSG va de nouveau être moqué par toute l’Europe pour ses manières de nouveau riche qui ne comprend pas son incapacité fondamentale à grandir », souffle le quotidien dans son édito du jour.

De son côté, Le Parisien n’est pas vraiment plus tendre, titrant « Paris n’a toujours pas le niveau ». Le quotidien francilien arrive au même constat, après une double confrontation où le PSG n’aura pas marqué et encaissé trois buts. « Le PSG aura alterné l’intéressant et le quelconque dans ce 8e de finale retour et n’aura jamais paru au bord de faire vaciller les partenaires de Kingsley Coman », constate-t-il amèrement.

Outre-Rhin, l’ambiance est forcément plus légère, même si la prestation bavaroise ne permet pas de pavoiser pour un club de cette stature. Le sauvetage sur la ligne de Mathijs de Ligt a été le tournant du match, alors que le score était de 0-0 à ce moment-là. « Je vais mettre un camion de chocolat suisse devant sa porte », a souri son gardien helvète Yann Sommer à la suite.

La presse européenne sans pitié avec le projet PSG

Malgré cette énorme occasion, Kicker vise lui aussi les deux armes offensives, incapables de percer le verrou bavarois pendant 180 minutes. « Bien sûr, l’absence de Presnel Kimpembe a fait mal, mais ni l’absence du défenseur central ni la fin de saison de Neymar n’ont été les facteurs qui ont finalement conduit à l’élimination anticipée. Au contraire, les Parisiens se sont trop appuyés sur la classe individuelle de leurs stars Lionel Messi et Mbappé, mais les deux se sont révélés des échecs totaux ».

En Espagne, Marca voit lui midi à sa porte, titrant « Si tu veux la gagner, tu sais… » avec une photo de Kylian Mbappé, en référence à son choix de rester au PSG plutôt que de rejoindre le Real Madrid l’été dernier.

Enfin, en Angleterre, le Guardian, plus tourné vers l’élimination de Tottenham face au Milan AC mais désabusé par ce nouvel échec, résume de son côté l’éternel recommencement à Paris depuis l’arrivée des Qataris, en 2011. « Ils continueront bien sûr d’essayer. Encore quelques signatures cet été, peut-être un nouvel entraîneur, quelques ajustements au projet. […] Et en un sens, c’est tout simplement le mantra du Paris Saint-Germain moderne. On a déjà acheté ? On a déjà échoué ? Peu importe. Achetons à nouveau. Échouons à nouveau. Échouons mieux. Échouons avec les deux plus grands attaquants du monde à notre disposition », conclut le quotidien anglais.