Enzo Fazari : « Le Top 12 ? J’ai kiffé du début à la fin ! »

0
179

La série « Un mois, un(e) gym » avec Enzo Fazari se poursuit. Après son portrait, place à une nouvelle interview qui permet d’en savoir plus sur sa vie de gymnaste de haut-niveau.

Quel agrès te procure le plus de sensations ?
La barre fixe est l’agrès que me procure le plus de sensations.

Sur quel agrès es-tu le moins à l’aise ? 
Le sol.

Quel agrès t’a le plus énervé ?   
Ce sont les anneaux qui m’ont le plus énervé (à cause de douleurs d’épaules).

Quel est l’agrès qui t’a donné le plus gros moment de bonheur ? 
L’agrès qui m’a donné le plus de bonheur est le cheval d’arçons, par rapport à ma deuxième place en Ukraine, en mars dernier.

Quel est l’élément que tu as eu le plus de mal à maîtriser ? 
Le tsukara double vrille et saut.

Quel est l’élément que tu as eu le plus peur d’apprendre ? 
L’élément que j’ai eu le plus peur d’apprendre est la dorsale, même si c’est un élément simple.

Quel est l’élément que tu rêverais savoir faire ?  
Le kovacs, même si ça fait super peur (Rires).

Quel est l’élément que tu as essayé d’apprendre et que tu as finalement arrêté  de travailler car tu n’arrivais pas à le maîtriser ?  
Le diamidov.

As-tu une anecdote de chute à raconter ? 
Je n’ai pas vraiment d’anecdote de chute, il y a juste une chute où j’ai eu bien peur ! C’était en barre fixe sur mon changement de mains après la dorsale. J’ai été super surpris de rater la barre, je ne m’y attendais pas, j’ai donc fait un genre de salto avant où je croyais que j’allais atterrir sur la barre, et c’est un entraîneur qui m’a rattrapé, ça a été super vite je suis resté con !

Es-tu de nature stressé ? Et comment fais-tu pour faire diminuer ce stress ? 
Plus jeune j’étais assez stressé avant chaque mouvement en compétition mais maintenant non ça va. Un petit peu c’est normal mais sans plus. Pour gérer ce stress je m’imagine et mime mon passage juste avant de passer et puis je fais attention à ma respiration.

As-tu un rituel avant une compète ?  
Non je ne fais rien de spécial avant une compète.

Quel a été ton plus grand moment de tristesse depuis tes débuts ? 
Ce n’est pas en rapport avec la gym mais ce sont les départs de plusieurs gyms du pôle.

Quelle est ta plus grande fierté jusqu’à aujourd’hui ? 
D’avoir fait les FOJE en Hongrie.

Quelles sensations t’a procuré le Top 12 ? 
Le Top 12 m’a procuré que du plaisir et du bonheur, et plus de confiance dans ma gym.

Quelle est ta plus grande déception sur le Top 12 cette saison ?
Ma plus grande déception du Top 12 cette saison ? Que la grande finale n’ait pas opposé Antibes contre Vallauris (Rires). Sinon a part ça, franchement je n’ai pas du tout été déçu du Top 12. J’ai kiffé du début à la fin.

Si tu devais résumer ta finale Top 12 en quelques mots, que dirais-tu ?
Ma finale du Top 12 en quelques mots : joie, bonheur, rêve, incroyable, satisfaction, 2 sur 2 (mes duels gagnés), 12.95 : meilleure note à la barre fixe que je n’ai jamais eue.

Propos recueillis par Charlotte Laroche

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom