Emma Cozzi : « Je ne retiens que de bons souvenirs de mes années au pôle »

L’annonce de son arrêt du haut-niveau pendant l’été avait surpris. Personne ne s’attendait à ce qu’Emma Cozzi, gymnaste du pôle de Marseille, membre du collectif France espoir et junior, raccroche à l’aube de son passage en senior. Pourquoi ce départ ? Que retient-elle de toutes ses années dans le haut-niveau ? Et que devient-elle ? Prenons de ses nouvelles.

Gym and News : L’été dernier tu annonçais mettre un terme à ta carrière. Quelles sont les raisons de ce départ inattendu et depuis quand es-tu partie du pôle ?
J’ai quitté le pôle en juin 2021 car je n’avais plus l’envie de continuer. Cela ne m’épanouissait plus autant qu’avant et puis je me suis reblessée au genou ce qui n’a pas aidé. J’ai donc pris le temps de réfléchir et j’ai fini par quitter le pôle. C’est ce qui me semblait être la meilleure décision.

Comment t’étais-tu blessée ? 
C’était le 18 mai dernier, au sol, sur un twist double avant. Je suis arrivée jambe tendue sur la réception.

Quels souvenirs gardes-tu de tes années dans le haut-niveau ? 
Je dirais les rencontres avec les filles, les grandes compétitions, les stages avec le pôle mais aussi avec l’équipe de France. Il y en a beaucoup.

Si c’était à refaire tu le referais ? 
Oui car c’est une expérience qui m’a apporté beaucoup de choses humainement parlant. Des choses qui me servent dans la vie de tous les jours et je ne retiens que de bons souvenirs de mes années au pôle.

Matcher en équipe de France, qu’est-ce que ça représente pour toi ? 
C’est une super expérience. C’est toujours un plaisir et une grande fierté de représenter son pays.

Tu as d’ailleurs eu l’opportunité de participer au Massilia qui se tient ce week-end avec l’équipe de France, que retiens-tu de ces expériences ? 
Le Massilia était vraiment une de mes compétitions préférées. J’aimais beaucoup l’ambiance qu’il y avait ! Et puis j’ai eu la chance de quasiment tous les faire en équipe de France.

Ta petite soeur Audrey s’entraîne au pôle de Marseille. Pas trop dur de quitter un milieu dans lequel ta soeur continue d’évoluer ? 
C’est vrai que de se voir toute la journée puis maintenant seulement le week-end, c’était bizarre mais cela me permet de la voir évoluer d’une autre manière.

Pas trop dur de quitter des filles avec qui tu passais toutes tes journées ? 
Je suis encore en contact avec certaines filles ce qui me permet de continuer d’avoir un lien avec elles puis quand je peux j’essaie de les revoir.

Comment vas-tu depuis ton départ du pôle et que deviens-tu ?
Je vais bien depuis mon départ du pôle. Tout se passe pour le mieux. Je suis en Première générale avec 3 spécialités : maths, SES et anglais.

À quoi ressemble ton quotidien désormais ?
Mes journées sont rythmées par les cours la journée, le mercredi après-midi je vais à la danse et puis quand j’ai le temps j’entraîne dans un club.

Continues-tu la gym ?
Non j’ai totalement arrêté la gym mais comme je l’ai évoqué juste au dessus, j’entraîne des petites et j’aide dans un club.

Quels sont tes projets désormais ?
Mon but est de réussir mon année scolaire et puis à long terme de continuer dans un domaine qui me plaît.`

Article précédentAngelina Melnikova et Nikita Nagornyy remportent la Swiss Cup
Article suivantL’Etlite Gym Massilia se tient tout le week-end à Marseille

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom