Elite Gym Massilia : « Nous avons eu de très bons retours »

Dernier grand rendez-vous international de l’année, l’Elite Gym Massilia a une nouvelle fois séduit. Près d’un mois après le baisser de rideau, l’heure est au bilan. Faisons le point avec Dany Scotto, directrice générale de la compétition et Présidente du Pôle France de Marseille.

Gym and News : L’Elite gym Massilia s’est terminé il y a plusieurs semaines, quel bilan tirez-vous de cette nouvelle édition ?
Dany Scotto : Comme chaque année, il faut savoir que nous sommes toujours un peu inquiets du plateau qu’on va pouvoir présenter car il n’est jamais évident de réunir toutes les équipes. Du fait de la proximité avec les championnats du monde, les médaillées des Mondiaux sont alors souvent en repos ou en phase de décompression alors nous avons toujours une petite inquiétude à ce niveau-là. Mais nous avons eu de très bons retours sur le niveau des équipes participantes du MASTER , le public était content et le dimanche après-midi, lors des finales, nous avons eu de la très belle gym. De la gym d’un très beau niveau mondial.

Etes-vous satisfaite du plateau que vous avez pu proposer au public ?
Oui, très satisfait. Cette année, nous avons eu plus de 15 clubs canadiens ! C’était rigolo, ils étaient partout (Rires). Cela permet aussi de voir où en est une nation qui monte et c’est également très intéressant en terme d’échange. La prime de la fidélité revient une nouvelle fois à la Russie. Le Massilia est un rendez-vous que la Fédération russe a inscrit à son calendrier, c’est flatteur pour nous et ça permet également de découvrir les jeunes pousses. Le Massilia fait partie d’un passage obligé dans leur prépa internationale. On aurait aimé avoir la Grande-Bretagne et ils nous ont dit qu’ils avaient regretté de ne pas être venu cette année. La Chine et le Japon n’ont pas pu venir en raison d’un problème de calendrier avec des compétitions importantes qu’ils avaient au même moment sur leur territoire mais nous avons bon espoir pour avoir ces trois pays l’an prochain.

Cette année, vous aviez décidé d’ouvrir les finales aux juniors et également aux gymnastes qui avaient matché en Open, pourquoi cette nouveauté ?
On a eu le déclic pendant l’été… nous ne savions  pas si ça allait plaire et finalement cette initiative s’est révélée payante puisqu’elle a été saluée par les coachs et le public. Il y a eu un bon rythme tout au long des finales le dimanche donc de ce côté-là, nous sommes vraiment satisfaits. Désormais, nous devrons peaufiner le règlement sur les accessions aux finales. Ce sera l’un de nos objectifs de la prochaine édition.

Les Massigaliades ont une nouvelle fois connu un vif succès, comment expliquez-vous cela ? 
En effet, nous avons eu une très belle compète chez les jeunes et d’année en année, ça monte en puissance avec une diversification de clubs. Nous avons eu des clubs qui venaient de toute la France ! Les clubs ont compris que les Massigaliades étaient une bonne opportunité pour leurs jeunes pousses de venir matcher sur podium. C’est LA seule compétition où elles peuvent matcher sur podium, dans les mêmes conditions que les internationales. Et puis, du fait de leur participation, elles obtiennent une accréditation ce qui leur permet d’assister à la compétition officielle de la journée. Avec les Massigaliades, on offre  la possibilité aux petites qui viennent, de vivre quelque chose d’exceptionnel et ça nous fait énormément plaisir de pouvoir leur proposer cette expérience unique.

L’Elite Gym Massilia, c’est également une aventure exceptionnelle à laquelle participent de nombreux bénévoles… 
Nous avons beaucoup de bénévoles qui prennent sur leurs congés pour le Massilia dont un groupe de très fidèles qui reviennent d’années en années. Ils apportent leurs compétences, c’est important pour nous car malgré notre expérience et notre antériorité, chaque année c’est un grosse aventure ! Il y a toujours des problèmes à gérer à l’instant T mais grâce à eux, à notre organisation, etc, on arrive à y remédier. Notre réactivité grâce à tous nos bénévoles est un gage de bonne réussite. Un grand bravo à tous nos bénévoles !

Désormais quel est le programme ? Vous planchez déjà sur la prochaine édition ? 
Jusqu’au 31 décembre, on se concentre sur la comptabilité, on en profite également pour se retrouver entre nous, pour débriefer. Le bilan permet à chacun d’apporter de nouvelles idées. Et en février/mars, on commencera déjà à travailler sur la prochaine édition avec notre séminaire de lancement.

Propos recueillis par Charlotte Laroche 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom