Elena Santinelli, un rêve puis un tendon brisés

Ancienne pensionnaire du Pôle de Dijon, Élena Santinelli s’entraîne désormais au club de Chenôve aux côtés de Nadia Massé, son entraîneur lorsqu’elle était encore en Pôle. Blessée au tendon d’Achille depuis la fin du mois de novembre, la gymnaste de 14 ans voit sa saison d’ores et déjà terminée. Un nouveau coup dur pour celle qui tentait déjà d’encaisser sa sortie du circuit France. Explications.

La fin d’année 2019 n’aura pas été simple pour Élena Santinelli. Au club de Chenôve depuis son départ du Pôle de Dijon, en 2018, mais toujours licenciée au club d’Henin-Beaumont, elle a vu son Projet de Performance Fédéral refusé, perdant ainsi tout espoir de convocation à la revue d’effectifs, compétition qualificative pour les championnats de France élite notamment, et de sélections en équipe de France. Une porte qui se fermait donc pour l’une des meilleures gymnastes de sa génération avec une impossibilité de prétendre à une éventuelle qualification pour les championnats d’Europe junior qui se dérouleront au printemps prochain. « À la base, j’étais venue à Dijon pour m’entraîner avec Nadia » , explique la collégienne avant d’ajouter : « Comme c’est une coach qui me correspond, je l’ai suivie dans son projet et c’est pour cette raison que je me suis inscrite à Chenôve, tout en restant licenciée à Hénin. Une décision que je ne regrette absolument pas malgré tout ce que cela a pu entraîner derrière. »

Vous souhaitez lire la suite de cet article Premium ?

Déjà abonné ? Je me connecte ci-dessous.
Pas encore abonné ? Je m'abonne pour 1€/mois.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom