Elections du comité directeur : James Blateau à la tête de Synergym+, seule liste engagée

1
969

La Commission de surveillance des opérations électorales a validé le 14 septembre dernier la seule liste déposée en vue des élections du comité directeur qui se dérouleront le 26 novembre prochain. Il s’agit de celle de Synergym+, une liste conduite par James Blateau, actuel président de la FFG, qui propose un programme qui s’articule autour de trois grands axes.

Chaque cycle olympique en entraîne un nouveau. La page de Rio s’étant fermée, tous les yeux sont désormais tournés vers celle de Tokyo. Si les gymnastes sont les premiers à attendre le cycle suivant en espérant tirer leur épingle du jeu, chaque nouveau cycle olympique entraîne également l’élection d’un nouveau comité directeur. Président de la Fédération française de gym depuis 2013, James Blateau a décidé de se représenter et projet Gym+ laisse cette fois-ci la place à  Synergym+, une liste composée de 15 hommes et 15 femmes, dont les actions seront orientées vers cinq grandes finalités :

  1. Augmenter le nombre de clubs affiliés et de licenciés FFG
  2. Fédérer et responsabiliser des acteurs
  3. Promouvoir la gymnastique, son activité et ses valeurs
  4. Atteindre les podiums internationaux
  5. Accéder à l’autonomie financière. 

Afin d’atteindre ces cinq finalités, le programme va donc s’articuler autour de trois grands axes qui permettront de faciliter la collaboration et la coopération au sein de la Fédération ; de faire évoluer les pratiques gymniques et de promouvoir la gymnastique tout en communiquant sur son activité et ses valeurs.

Afin de rester dans la continuité de ce qui avait été entrepris lors du cycle précédent, le club reste au coeur des préoccupations de ce programme avec une prise en compte de l’émergence des nouveaux territoires. Synergym+ affirme également sa volonté de préparer les clubs aux enjeux de demain, de poursuivre la dynamique de performance entreprise ces derniers temps avec la mise en place de critères bien définis, de diversifier l’offre gymnique en élaborant un concept GymSanté, en organisant un plan de développement pour chaque discipline, en implantant la gym urbaine ou en encore en développant la pratique pour le public porteur de handicap. Enfin, en terme de communication et de promotion, médiatisation et mise en valeur de l’équipe de France seront également une des priorités sur ce nouveau cycle tout comme la pérennisation de l’organisation des Internationaux de France dont la dernière édition remonte à l’année 2013.

Pour lire le programme en détail, cliquez ici

 

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom