Edgar Boulet : « Dès que je m’approchais ou montais sur la fixe, j’avais les mains qui tremblaient »

Membre de l’équipe de France senior actuellement en pleine préparation en vue des championnats du monde de Stuttgart, qualificatifs pour les Jeux Olympiques de Tokyo, Edgar Boulet, qui a lancé sa propre marque de vêtement ByEd Clothing, a connu une saison gymnique difficile marquée par de nombreux coups durs. Une sorte de spirale infernale dont il n’en voyait pas le bout. Connu pour sa joie de vivre, le pensionnaire de l’INSEP peine depuis à retrouver son optimisme légendaire qui le caractérise tant. Une mauvaise passe qu’il tente de surmonter.

Gym and News : Edgar, tu viens de passer une saison compliquée, comment vas-tu désormais ?
Edgar Boulet : Comment je vais… ? (Silence) Hummm, je dirais que je vais… (Nouveau silence). Physiquement, tout va bien, j’ai bien récupéré au niveau de mon genou et je peux de nouveau presque tout refaire au sol. Moralement, ça va mieux…

De quoi souffrais-tu au genou ?
Depuis septembre 2018 je souffre d’une tendinopathie chronique au niveau du tendon rotulien ce qui provoquait des douleurs intenses mais j’ai tout de même voulu continuer à faire la préparation pour les championnats du monde de Doha. Mais en janvier, il n’était plus possible pour moi de supporter la douleur donc j’ai été à l’arrêt pendant 3 semaines puis j’ai débuté la rééducation qui a duré un peu plus de temps que prévu.

Vous souhaitez lire la suite de cet article Premium ?

Déjà abonné ? Je me connecte ci-dessous.
Pas encore abonné ? Je m'abonne pour 1€/mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom