De nouvelles couleurs pour l’Ensemble France

Photo FFG

À peine rentré des championnats d’Europe, l’ensemble France prend de nouvelles couleurs. Sans qualification olympique pour Tokyo, la Team soleil tourne une page de son histoire. Les regards sont désormais tournés vers Paris 2024. De nouvelles gymnastes à l’INSEP depuis septembre et désormais de nouvelles entraîneuses…
 
La Fédération Française de Gymnastique (FFG) avait organisé ce jeudi 3 décembre une conférence de presse à l’INSEP. La rencontre n’était pas anodine, deux nouveaux entraîneurs ont été officiellement présentés : Anna Baranova et Sara Bayon Martinez. La première est née en Biélorussie, et a déjà de longues années d’expériences en tant que coach internationale. La seconde a brillé dans la sélection nationale espagnole en tant que gymnaste. Elle décrocha plusieurs médailles internationales comme sur le Grand Prix de Thiais en 1998 et 1999, pour ne pas citer les championnats d’Europe (1997) ou les mondiaux (1998).

Mais c’est avant tout un duo d’entraîneurs redoutable qui arrive à la tête de l’ensemble France. Les deux femmes entraînaient l’Ensemble espagnol, décrochant avec lui, une médaille olympique à Rio et deux titres aux championnats du Monde. Les Jeux, elles connaissent. Elles y ont conduit l’ensemble espagnol en 2008, 2012 et 2016.
Accueillant les prochains en 2024, la France sait qu’elle obtiendra en conséquence des quotas de qualification olympique automatiquement. La nouvelle génération aura donc accès à la compétition, et à domicile. 

L’objectif ne sera pas d’y faire figuration, mais d’y performer. Si l’on ne connaît pas encore l’intégralité des noms du futur ensemble France, on sait que 5 nouvelles gymnastes (Manelle Inaho, Ashley Julien, Emma DelaineLozéa Vilarino et Eléonore Caburet) sont arrivées à l’INSEP en septembre. Elles ont ainsi rejoint Célia Joseph Noël, désignée comme la gymnaste qui fera le lien entre les deux générations. Ainhoa Dot-Espinosa, gymnaste du pôle d’Orléans, et championne de France avec la DN1 du club de cette même ville (SMO), a aussi été appelée pour rejoindre le collectif. Concernant les anciennes, beaucoup d’incertitudes demeurent. Pour l’instant, seulement Elisabeth Rachid a annoncé son départ officiellement. Mais un article du journal L’Équipe dédié à l’ensemble France à annoncé en avant première, le départ de Danaé Collard et d’Helene Deconninck. Par des postes sur les réseaux sociaux, les filles ont confirmé. 

2 Commentaires

  1. Bon projet prometteur !
    L’arrivée de ces deux entraineurs coïncident bizarrement avec le licenciement d’entraineurs de l’ensemble pour harcèlement moral / faute grave. La génération 2008 devrait vous aider à creuser. Il serait peut être temps de lever le voile sur ces faits…

  2. Indices : Arrivée d’Adrianna, sélection d’une dizaine de gymnastes, départ de la moitié en 6 mois sans explications
    Résultat actuel : Licenciement, enquête ministérielle et de la préfecture de Paris

Répondre à Salomé Annuler la réponse

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom