Les 5 dernières actus

A lire également :

UN EX-COUREUR DE CYCLISME DÉVELOPPE UN VÉLO ÉLECTRIQUE PERFORMANT CAPABLE D’ATTEINDRE 130 KM/H

Andrey Kashechkin poursuit son rêve ambitieux de créer un championnat de courses de vélo électriques sur circuits fermés. Ancien coureur professionnel retraité depuis 2013, Kashechkin a développé un prototype de vélo électrique capable d’atteindre une vitesse impressionnante de 130 km/h. Le vélo, composé à 99% de carbone, a été testé avec succès sur le tracé du Grand Prix de Monaco en mai dernier, marquant ainsi une étape cruciale vers la concrétisation de son projet.

Le championnat, baptisé « Electro Tour », est envisagé pour voir le jour en 2024. Kashechkin est confiant quant à la viabilité de son idée, mettant en avant les performances de son bolide lors du test grandeur nature à Monaco. L’ancien coureur a exprimé sa satisfaction quant au comportement du vélo dans les virages, soulignant sa stabilité et sa rigidité, malgré la complexité de la gestion de la taille et de la puissance de l’engin.

Le vélo, pesant 11 kilos et développant une puissance de 5 000 watts, a démontré ses capacités en atteignant 91 km/h dans le tunnel de Monaco. Kashechkin, surnommé « Kash », insiste sur le fait que la sécurité est une priorité majeure dans son projet. Il souligne les mesures prises pour minimiser les risques de blessures, notamment l’utilisation de casques homologués MotoGP et de combinaisons spéciales dotées de protections de motards.

Le championnat « Electro Tour » serait ouvert à 12 équipes composées de quatre coureurs chacune. Kashechkin insiste sur le fait que, malgré l’assistance électrique, les participants devront pédaler, ajoutant une dimension stratégique à la compétition. La gestion des batteries, des moteurs et la prévention de la surchauffe seront des éléments clés pour les équipes.

En quête de partenaires et de sponsors, Kashechkin a fait une proposition audacieuse à ASO, l’organisateur du Tour de France, en suggérant d’ouvrir la route de la Grande Boucle sur les trois dernières étapes de la prochaine édition, entre Monaco et Nice. Cette proposition vise à accroître la notoriété de l’Electro Tour en associant son championnat à l’une des courses cyclistes les plus prestigieuses au monde.

Interrogé sur la valeur de son e-bike, Kashechkin insiste sur le fait qu’il s’agit d’un bolide de compétition sans prix indicatif pour le grand public. Il souligne l’investissement de dix ans de travail pour créer ce vélo électrique révolutionnaire et exprime sa volonté de partager cette innovation avec le monde.

Andrey Kashechkin semble toucher du doigt la réalisation de son rêve, avec l’espoir que l’Electro Tour devienne une réalité en 2024, offrant des courses de vélo électrique sur les circuits les plus emblématiques du monde.