Covid-19 : L’INSEP s’organise et les gymnastes préparent leur retour

Le déconfinement acté, il est l’heure pour les sportifs de reprendre progressivement le chemin de l’entraînement. Si certain(e)s gymnastes ont déjà repris le chemin de l’entraînement dans certaines structures, comme c’est le cas par exemple au pôle de Lyon, Meaux et Marseille, à l’INSEP, la reprise est en cours.

Centre d’entraînement de grande envergure avec près de 1 500 athlètes qui se côtoient au quotidien, l’INSEP ne pouvait se permettre de rouvrir ses portes dans la précipitation. Un gros travail de nettoyage et de désinfection a donc été effectué en amont et de nombreux aménagements ont été mis en place afin de limiter les interactions entre les différentes sportifs. Si certains ont déjà pu reprendre le chemin de l’entraînement, à l’image des judokas, du côté des gymnastes, la reprise se prépare.

A l’intérieur de la structure, et comme il est d’ailleurs d’usage dans les lieux recevant du public, un sens de circulation unique mis en place afin de faire respecter la fameuse et indispensable distanciation sociale. Chaque sport aura également désormais une entrée différente. Par exemple, pour le gymnase, où gymnastique artistique, rythmique, trampoline, lutte, escrime et Taekwondo se fréquentent habituellement, de nouveaux accès séparés seront installés, pour limiter les croisements entre les sportifs, et le port du masque est également rendu obligatoire dans les parties communes. Des gels hydroalcooliques seront aussi mis à disposition de tous.

En ce qui concerne la GR, des mesures strictes ont par exemple été mises en place, afin de limiter au maximum les contacts. Le praticable sera en effet séparé en plusieurs parties afin que chacune puisse disposer d’un espace individualisé, avec ses propres engins.

Pour les internes, les chambres partagées ne sont pour le moment plus d’actualité… et chaque interne disposera d’une chambre simple. Enfin, faute de l’ouverture du self, des paniers repas seront délivrés aux athlètes.

Batterie de tests
GAM, GAF et GR ont passé une série de tests divers et variés. Une étape indispensable et essentielle avant d’envisager un quelconque retour à l’entraînement. En fonction des résultats, ils pourront alors reprendre le chemin de la salle. Si l’un d’entre-eux a été en contact avec le Covid, des examens supplémentaires, dont une échographie du coeur, seront réalisés afin de s’assurer que toutes les conditions sont bien réunies pour la reprise de l’entraînement. Aucun risque ne sera pris.

En GR, la reprise de l’ensemble France devrait se faire lundi prochain, le 25 mai. GAM et GAF pourraient quant à eux reprendre l’entraînement dès le lendemain, le mardi. Des entraînements réduits dans un premier temps et dont l’intensité et la périodicité augmenteront au fil du temps. Mais prudence… pour l’heure, tous les gymnastes ne seront pas forcément concernés par cette reprise, priorité étant donnée aux athlètes identifiés par la Fédération, comme c’est le cas dans tous les sports, et toutes ces informations restent au conditionnel, avec une situation particulièrement évolutive.

Par Charlotte Laroche et Océane Michel 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom