COVID-19 : Dépistage massif après un cas positif au pôle d’Antibes

Un gymnaste a été testé positif à la Covid-19.

L’information avait été rendue publique par le quotidien Nice Matin dans son édition du 8 septembre. Le journal écrivait : « En raison de deux cas avérés de contamination à la Covid-19, le pôle France de gymnastique d’Antibes est fermé« . La nouvelle s’est alors répandue comme une traînée de poudre. En réalité, ce ne sont pas deux cas mais un seul cas avéré. Depuis, le pôle a fermé, un dépistage massif a été effectué et la situation est sous contrôle.  Retour sur la chronologie des faits.

Lundi 7 septembre, peu après 19h, un gymnaste du pôle d’Antibes apprend qu’il a contracté la Covid-19. Asymptomatique, il avait dû faire le test PCR suite à un cas positif dans son entourage proche. Bien que sans symptôme mais étant un cas contact, il n’avait eu d’autre choix que de passer par la case test. Résultat : il est positif. Dès réception des résultats, il prévient alors le coordonnateur du pôle qui décide de fermer le pôle le temps que tout le monde soit testé.

La salle est désinfectée, comme tous les matins. « Chaque matin depuis le déconfinement, les services de la ville viennent désinfecter le pôle durant 3 heures » , éclaire Rodolphe Bouché, le coordonnateur du pôle. Une désinfection qui rentre donc dans le calendrier habituel de la salle antiboise.

Mercredi matin, soit un jour après la fermeture de la salle d’entraînement, un dépistage massif des gyms et du staff est organisé directement au pôle. Les résultats des tests PCR tombent 24 heures après : aucun autre cas positif. Tout le monde est négatif. Après consultation des différentes instances, il est décidé que les entraînements peuvent reprendre dès ce vendredi, après trois jours d’arrêt.

En revanche, les 17 gymnastes encore scolarisés ne pourront retourner à l’école que dans une semaine. Une mesure qui s’inscrit dans le cadre des protocoles sanitaires mis en place par l’éducation nationale. Mais avant de pouvoir retourner dans leur établissement respectif, ils devront passer un second test. Si celui-ci est négatif, ils pourront alors reprendre le chemin de l’école, avec autorisation du médecin. Un second dépistage planifié dans une semaine et qui concernera l’ensemble du pôle (pas uniquement les 17 scolaires).

En ce qui concerne le gymnaste testé positif, il est en quatorzaine depuis lundi. « Je l’ai au téléphone tous les jours et il va bien. Il s’en voulait d’avoir contracté le virus, mais j’ai pris le temps de le déresponsabiliser » , explique le technicien antibois.  A l’issue de la quatorzaine et avant de réintégrer la structure, le gymnaste devra passer un second test. Ensuite, lorsqu’il pourra reprendre le chemin de la salle, un programme aménagé lui sera proposé afin de lui permettre de se remettre en route tranquillement, après 14 jours sans entraînement.

Demain, tous les autres pensionnaires du Pôle vont pouvoir reprendre le chemin de la salle. Une réouverture rendue possible grâce à la réactivité de tous les acteurs (gymnastes, staff, parents, corps médical, laboratoire, etc), qui ont fait de cet arrêt forcé, une petite parenthèse inattendue mais parfaitement gérée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom