Claire Pontlevoy : « Bercy est vraiment quelque chose d’impressionnant ! Je veux y revenir »

Elle a goûté à la folle ambiance de Bercy en ce samedi 14 septembre ! Alignée en hors-concours, Claire Pontlevoy a présenté trois agrès lors des Internationaux de Bercy : les barres asymétriques, le sol et la poutre. Si elle ne pouvait pas prétendre à une place en finale en raison de son statut de gymnaste alignée en hors concours, elle a revanche profité pleinement du moment pour prendre de l’expérience.

Car Claire Pontlevoy gravit les échelons petit à petit, s’imposant de plus en plus au sein du collectif France senior. Un collectif qui l’a d’ailleurs parfaitement intégrée. « Les grandes sont très accueillantes et on a une super cohésion d’équipe. Tout se passe très bien » , sourit-elle. Et à quelques semaines des championnats du monde de Stuttgart, compétition pour laquelle elle a été sélectionnée en tant que remplaçante, la sociétaire du club d’Avoine-Beaumont multiplie les sorties. Après un match amical disputé à Worms la semaine dernière, la voici désormais dans l’antre de l’AccorHotels Arena. Et si elle a chuté sur son katchev sur son premier agrès, les barres, elle a pleinement terminé son match au sol puis à la poutre. De quoi tirer un bilan positif et continuer à gagner en confiance au milieu de ses aînées. « Je tire de cette compétition des choses très positives« , livre-telle d’ailleurs après son bon passage à la poutre.

Alignée en hors-concours, elle ne pouvait prétendre à une place en finale. Déçue ? Non, car Claire a cette optimisme qui lui permet de tirer du positif dans chaque situation. « Je ne suis pas déçue d’avoir été alignée en hors-concours car c’est bon pour l’expérience. C’est toujours bon à prendre ! » , analyse-t-elle avant d’ajouter avec malice : « Mais l’année prochaine, je serai intégrée au concours (Rires). »

Oui Claire a des objectifs plein la tête et elle ne compte pas s’arrêter là. Et elle a bien raison ! Car talentueuse elle l’est. Beaucoup même. Et sans faire de bruit, elle avance. Encore un peu plus chaque jour, faisant preuve de plus en plus de régularité.

Pour sa première participation aux Internationaux de France, elle a donc profité de cette ambiance si particulière que propose Bercy. Un plongeon dans le grand bain qui aurait pu l’impressionner mais elle a pris le temps de prendre ses marques lors de l’entraînement sur podium le vendredi. Un public déchaîné qui aurait pu la déstabiliser ? « Une ambiance de fou« , lance-t-elle d’ailleurs. Mais une ambiance à laquelle il a tout de même fallu s’y faire… « Je n’ai pas trop réussi à surmonter la pression pour les barres, confie-telle, mais pour la poutre et le sol ça a été. » Résultat ? La gymnaste de 15 ans (elle fêtera ses 16 ans en novembre prochain, NDLR) a rempli les objectifs qu’elle s’était fixée : « faire mon job et prendre du plaisir » . Ses notes ? 12.200 aux barres, 13.150 à la poutre et 12.850 au sol.

Pour le reste, la préparation en vue des championnats du monde de Stuttgart va se poursuivre avec des entraînements adaptés aux échéances à venir. Elle continue donc de s’entraîner avec beaucoup de sérieux et de passion et verra ce que l’avenir lui réservera. « On travaille beaucoup plus sur la qualité depuis quelque temps, avec un peu moins de répétition« , explique-t-elle. Mais pour l’heure, avant de reprendre le chemin de l’entraînement, elle prend le temps de se remémorer chaque instant de son expérience parisienne. « Bercy est vraiment quelque chose d’impressionnant, je veux y revenir« , conclut-elle avec ce naturel qui lui va si bien et cette timidité juvénile si attachante pour une gymnaste qui apprend à se familiariser avec l’épreuve de l’interview en zone mixte.

Alors rendez-vous aux Internationaux en 2020 ? C’est tout le bonheur qu’on peut lui souhaiter !

Charlotte Laroche avec Aurore Murat, depuis Bercy
Photo Emmanuel Berthoule 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom